Guayaquil : notre porte d’entrée en Equateur

Share

Passage de la frontière entre le Pérou et l’Equateur : le bus nous dépose à la douane, on fait tamponner nos passeports et on repart en direction de Guayaquil. Ça y est nous sommes en Equateur, le 4ème pays de notre voyage.

Guayaquil est la plus grande ville d’Equateur, elle est la capitale économique du pays. Depuis le début des années 2000, le gouvernement a mis en place une politique d’aménagement afin de la rendre plus agréable, cette politique s’accompagne aussi  d’une politique de sécurité. Il y a encore quelques temps la mode pour les habitants, d’après le Routard, était de se promener habillés d’un gilet pare-balle, so glam !

Pour notre part nous n’avons qu’un jour pour visiter la ville, alors nous en profitons. Le ciel est couvert mais il fait une chaleur étouffante, c’est clairement un climat tropical. Nous commençons notre programme par le parc Seminario, célèbre pour ses occupants… Des iguanes.

Guayaquil - Parc Seminario - Iguanes

Ils sont partout, par terre, dans les arbres (attention à ne pas être en dessous quand ils se lâchent…), ils se baladent en toute liberté.

Puis nous continuons avec une balade sur le Malecon 2000, la balade toute neuve en bord de fleuve qui fait la fierté de la ville.

Guayaquil - Malecone 2000

Direction le quartier du Cerro Santa Ana que l’on voit en bout de balade avec ses belles maisons multicolores.

Guayaquil - Malecone 2000 - Vue sur le cerro Santa Ana

Du haut de celui-ci on a une vue complète sur la ville, mais pour cela il faut venir à bout d’un escalier de 444 marches (on le sait parce qu’elles sont numérotées).

Après cette balade nous optons pour une visite du jardin botanique qui se trouve à l’écart du centre ville… Mais c’était sans compter sur la circulation dans Guayaquil. Un trajet qui devait normalement prendre 15 min nous a pris 45 min et encore nous ne sommes jamais arrivés à destination. Voyant le temps passé on s’est rendu compte qu’on arriverait trop tard, du coup on a fait demi-tour. Belle tentative qui malheureusement s’est soldée par un échec !

Nous avons bien aimé Guayaquil, c’est une ville propre, vivante et où il est agréable de se balader. Nous n’avons absolument pas ressenti d’insécurité, en journée il faut savoir qu’on trouve un policier tous les 10 mètres, par contre après 21h les rues se vident, les commerces ferment et on sent qu’il est l’heure de rentrer chez soit.

Nous avons aussi beaucoup apprécié notre premier contact avec les Equatoriens qui sont des gens extrêmement gentils, aimables et souriants.

Mais c’est sans regret que nous quittons la ville car notre prochaine destination c’est… LES GALAPAGOS !!!!

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 5 au 6 juin

Comme dans de nombreuses villes la majorité des activités ont un jour de fermeture et à Guayaquil c’est le lundi, le jour de notre passage… Si vous souhaitez visiter Guayaquil évitez absolument cette journée. Pour info, le Parque Historico qui est l’une des attractions principales de la ville est fermé du lundi au mercredi.

Contrairement à d’habitude nous ne vous conseillons ni hôtel ni restaurant car nous n’avons découvert aucune adresse vraiment sympathique. La réceptionniste de notre hôtel s’amusait à hurler dans un haut parleur toute la nuit pendant que le gras du snack où nous avons mangé s’infiltrait par nos fenêtres.

Passage de frontière Pérou (Mancora) – Equateur (Guayaquil) : Au départ de Mancora nous avons acheté un billet auprès de la compagnie CIFA Internacional, la principale compagnie pour passer la frontière. Selon les horaires le bus est soit direct Mancora – Guayaquil soit avec un transfert à Tumbes. Nous avons donc pris un minibus jusqu’à Tumbes d’où notre bus CIFA est parti en direction de Guayaquil. La frontière est située à environ 30 minutes de Tumbes et se passe très facilement: un coup de tampon au bureau péruvien suivi d’un coup de tampon au bureau équatorien et le tour est joué. Coût du trajet Mancora – Guayaquil : entre 60 et 80 soles selon l’horaire pour environ 8h de trajet.

Rejoindre le centre ville de Guayaquil en taxi : L’aéroport et le terminal de bus sont éloignés d’un peu plus de 500 mètres. Pour rejoindre le centre ville lors de votre arrivée le prix du taxi est fixe : 5 dollars.

2 commentaires :

  1. Les iguanes bien préparés cela doit être Bon bisous

    • Solène et Nicolas

      Pas sûr car on n’en a jamais vu et pourtant ici ils n’ont pas peur avec les “saveurs”!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.