Tekapo, le Mont Cook et Wanaka : Les Alpes du Sud

Share

De bon matin on prend le ferry direction l’île du Sud. Après 4h de traversée (plus ou moins mouvementée) on débarque à Picton.  Et c’est parti, objectif : rouler vers le sud et ses montagnes enneigées qui sont appelées les Alpes.

Mais avant cela, premier arrêt à quelques kilomètres de la ville de Kaikoura sur la côte est pour observer les centaines d’otaries qui longent la route. Attention où vous mettez les pieds en descendant de voiture…

Kaikoura - Otaries sur le bord de route

On fait quelques mètres dans la forêt, et qu’est-ce qu’on voit au pied de la cascade…

Ce sont trois bébés otaries qui s’éclatent comme des petits fous pendant que leurs mères sont en train de pêcher. Chaque jour les bébés partent de la mer, remontent la rivière, s’amusent toute la journée et redescendent le soir quand leurs mères sont rentrées.

Arrivés à Kaikoura on se balade dans l’unique rue principale. On peut y admirer une sympathique publicité pour un club de chasse. Des enfants, tout souriants, posant à côté de cadavres d’animaux… SO LOVELY ! Puis on se pose dans un pub pour regarder le match de rugby Nouvelle-Zélande VS Australie. Bon on ne va pas vous mentir, on a connu mieux comme ambiance, ce ne sont pas de gros fêtards les Néo-Zélandais.

TEKAPO

Le lendemain on fait pratiquement une journée complète de route afin de gagner le lac Tekapo. On a de la chance les nuages de la veille ont laissé place a un grand ciel bleu. Toujours les moutons pour nous tenir compagnie et au loin on commence à voir les montagnes, notre destination se rapproche.

Arrivés à la tombée de la nuit on se trouve un camping en pleine nature, ouch ça caille…

Il fait très beau ce matin, un peu froid mais beau ! Au programme, randonnée au Mont John afin d’avoir une vue sur le lac Tekapo. On n’est pas déçu ! L’eau du lac est d’un bleu saisissant, on est entouré de montagnes, au grand air, on respire, on savoure le moment.

Tekapo - Vue sur le lac

On se balade sur le sommet du Mont John sans voir le temps passer, c’est l’un de nos plus beaux paysages en Nouvelle-Zélande.

Pour se détendre après cette rando qui nous aura pris presque toute la journée, nous allons nous délasser aux sources chaudes. Vue sur le lac et les montagnes dans une eau à 40°C. Surtout, cerise sur le gâteau, douches chaudes illimitées, et ça c’est vraiment le top !

MONT COOK

On reprend la route en direction du Mont Cook, le plus haut sommet du pays. Alors que la météo nous annonçait du gris et de la pluie on a tout le contraire, pourvu que ça dure !

Mont Cook - Sur la route

Nous faisons la randonnée la plus célèbre du coin, la Hooker Valley, qui mène au pied du Mont Cook. Le chemin est superbe, aucune difficulté (si ce n’est les ponts suspendus qui donnent un peu le vertige), on est tout à notre aise pour profiter de la vue.

Et même si l’effort fut moindre, la récompense est, quant à elle, E-NOR-ME! Le Mont Cook nous apparaît dans toute sa splendeur, on peut voir son glacier qui tombe dans le lac Hooker et des restes d’icebergs y flotter. Ça nous rappelle un peu l’Alaska. On déjeune sur place puis petite sieste au bord du lac avant de prendre le chemin du retour.

Mont Cook - Hooker Valley

WANAKA

Après une nuit luxueuse, c’est-à-dire camping avec chauffage et douches chaudes, on part en direction de Wanaka. Sur la route nous faisons 3 petits arrêts. Le premier dans un élevage de saumons, pas beaucoup d’intérêt si ce n’est nourrir ces énormes poissons et regarder les canards leurs voler toute la nourriture.

Le deuxième à Clay Cliff, une falaise sculptée par l’érosion des roches. Cela ressemble un peu à ce que nous avions pu voir en Colombie au désert de la Tatacoa.

Et le troisième, on a gardé le meilleur pour la fin !!! Un élevage de moutons !!! Nous sommes dans la région du mérinos, on voit gambader nos t-shirts. Alors normalement les moutons sont de grosses flipettes, impossible de les approcher, mais là ils ont l’habitude des touristes chinois alors ils viennent réclamer leur lot de caresses (et sûrement de nourriture, ne soyons pas naïfs, ils n’en ont rien à faire du reste).

Enfin nous arrivons à Wanaka. C’est un peu la ville chic et branchée de la région. Il y a plein de hipsters qui se baladent dans les rues, malgré le froid on voit des gens en tongs, les terrasses des bars sont pleines, les prix sont exorbitants… Heureusement la vue sur le lac est gratuite !

Wanaka - Vue sur le lac

Nous avons juste le temps d’accéder au sommet du Mont Iron pour observer les derniers moments du soleil puis les nuages viennent envahir le ciel.

Et aujourd’hui c’est LE jour qu’on attendait avec impatience… On va skier !!! On monte jusqu’à la station de Treble Cone (on est assez surpris de découvrir une piste et non une route… raisons valables ou mode bolivienne ?), on enfile tous les vêtements à notre disposition, et on dévale les pistes. La vue sur le lac est magnifique malgré les nuages mais p****n qu’est-ce qu’il fait froid lors des premières descentes !

Wanaka - Treble Cone - Vue sur le lac

Heureusement le temps se lève rapidement et le soleil nous réchauffe enfin. La station n’est pas bien grande, seulement deux télésièges, mais le cadre est vraiment exceptionnel.

Wanaka - Treble Cone

Fin de notre journée de ski, départ pour Queenstown et le fjord du Milford Sound, toujours plus au sud.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 27 août au 1er septembre

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 1,54 NZD

Nous commençons notre parcours en campervan sur l’île du sud donc nous vous donnerons nos bons plans camping lorsque nous en avons. Nous avons la plupart du temps recherché des campings des DOC (department of conservation) simples mais pas chers, entre 5 et 10 dollars par personne et par nuit selon le niveau de « confort » (en gros toilettes ou pas toilettes). Ils sont généralement en pleine nature et souvent dans des lieux très agréables. Procurez vous la carte de tous les campings sur le site du DOC ou dans un office de tourisme I-site.

KAIKOURA

Où dormir en van à Kaikoura ?

Comme dans la plupart des villes, le camping est interdit pour la nuit où alors toléré si vous avez des toilettes à bord ce qui n’est pas vraiment notre cas. Enfin si on a bien des toilettes portatifs dans une petite boite pour être certifiés self-contained (autonomes) et pouvoir normalement dormir n’importe où mais autant vous dire qu’on ne sortira jamais cette boîte de son rangement. Il faut donc s’éloigner un peu de Kaikoura pour trouver un camping DOC à proximité d’une rivière, le Puhi Puhi Campsite à 6 dollars par personne et par nuit. Toilettes sèches et rien de plus sur place mais cadre agréable et propre. Attention, le camping se situe tout de même à une quinzaine de km de Kaikoura dont 6 km sur piste mais ça passe tranquillement avec un campervan. Préparez l’appoint car vous payez dans une boite comme presque partout en NZ, et n’essayez pas de tricher car le ranger passe tous les jours.

Où voir les otaries se baigner dans une cascade d’eau douce ?

Empruntez la route SH1 en direction du nord après Kaikoura et arrêtez vous au bout d’une vingtaine de kilomètres à Ohau Point. Vous ne pouvez pas manquer le lieu, il y a un parking, des otaries dans les pelouses en bord de route et un panneau vous avertissant de la traversée d’otaries… Une petite marche de 5 minutes vous mènera à une cascade dans laquelle se baigneront sûrement quelques bébés, original et vraiment amusant.

TEKAPO

Où dormir en van à Tekapo ?

Impossible de dormir dans la ville ou alors c’est dans le camping payant (et assez cher) situé en bord de lac. Autrement continuez 1 km après Tekapo et tournez à droite sur la route de l’observatoire et du Alexandra Lake. Continuez la route environ 5 minutes jusqu’au panneau indiquant le Lake Macgregor campsite. Grand camping en bord de lac avec vue exceptionnelle sur les montagnes pour seulement 5 dollars par personne. Toilettes sèches complètement neufs, on a eu le privilège de les inaugurer ! Et une douche semble être en construction. Prévoyez l’appoint.

Que faire à Tekapo ?

La randonnée du Mont John : On a eu la chance de la faire sous le soleil et ça restera sûrement un de nos plus beaux souvenirs en NZ. Garez-vous en bord de lac dans Tekapo et rejoignez les thermes à pied. La randonnée part juste avant ces derniers. La montée au sommet dure environ 45 minutes et le tour complet en revenant par le bord du lac 2h30-3h sans les pauses. On vous conseille vraiment de le faire. Au sommet possibilité de boire un café ou manger avec une vue incroyable. Vous pourrez aussi suivre une visite de l’observatoire mais on ne l’a pas faite.

Les thermes de Tekapo : Alors on vous prévient, c’est cher (25 dollars par personne sans prêt de serviette), l’eau n’a aucune vertu thérapeutique et elle est même traitée au chlore comme dans une piscine, les bassins ne sont pas du tout naturels mais qu’est ce que c’est bon de prendre un bain à 40 degrés lorsqu’il en fait 30 de moins dehors et tout ça avec un coucher de soleil sur le lac et les montagnes enneigées. Ce n’est pas un incontournable mais vraiment agréable après une bonne rando. Et pour c’est aussi l’occasion de prendre une douche bien chaude.

AORAKI – MONT COOK

Où dormir en van à proximité de Aoraki Mont Cook ?

Vous pouvez tout simplement dormir au camping situé au départ de la randonnée Hooker Valley. Vous serez entourés de montagnes incroyables pour 10 dollars par personne. Mais nous avons préféré avancer un peu en direction de Wanaka car ce soir c’est le grand soir, on se paye un emplacement avec électricité pour brancher notre petit chauffage électrique. Et accessoirement on se dit qu’une douche ne serait pas inutile… Direction le Twizel Holiday Park situé comme son nom l’indique à Twizel, une quinzaine de kilomètres après l’embranchement vers Aoraki Mont Cook. Prix : 36 dollars pour deux avec électricité, 100 Mo de WIFI, douche chaude, cuisine.

Comment apercevoir au mieux le Mont Cook en marchant ?

La randonnée la plus populaire est celle de la Hooker Valley qui débute deux kilomètres après le village d’Aoraki. Du parking un chemin très balisé avec passage de ponts suspendus immenses vous mènera en 1h30 au lac Hooker et à son glacier avec vue imprenable sur le Mont Cook. Cette randonnée est incontournable si vous passez par ici. Prévoyez 3h30-4h avec la pause sieste au bord du lac gelé.

WANAKA

Où dormir en van à Wanaka ?

Comme dans les autres villes les campings sont payants et assez chers. Eloignez vous à 10 minutes de Wanaka et passez la nuit au Albert Town Campground pour 7 dollars par personne avec toilettes. Camping immense en bord de rivière, plutôt agréable bien que très simple. Prévoir l’appoint.

Que faire à Wanaka ?

Randonnée rapide au Mont Iron : Pour avoir un panorama magnifique sur Wanaka, son lac et les grandes montagnes qui l’entourent on vous conseille de monter au sommet du mont Iron (environ 45 minutes). Le début de la rando se trouve dans Wanaka, sur la grande route en direction de Tekapo/Mont Cook. Rendez vous au I-site pour obtenir le plan des randonnées et de la ville.

Passer une journée ou plus au ski : Avec la location de notre Campervan Jucy nous avions la chance de profiter d’un forfait gratuit pour le conducteur (jusqu’à 6 jours offerts) dans la station de Treble Cone située à 45 minutes de route de Wanaka. Une journée suffit à parcourir ce petit domaine mais les pistes sont vraiment sympas et pour tous les niveaux. Comptez 141 dollars la journée avec location de skis et environ 40 dollars pour la location de skis seule. C’est une piste en terre qui monte à la station mais le campervan n’a eu aucun problème. Cependant si vous n’êtes pas très rassurés des navettes sont organisées au départ de Wanaka, renseignez vous au I-site.

Clay Cliff sur la route Mont Cook – Wanaka : SI vous arrivez à Wanaka depuis Tekapo ou le Mont Cook faites une pause un peu avant Omarama au site de Clay Cliff. Une route part sur la droite quelques kilomètres avant l’entrée du village, suivez les panneaux. Honesty box pour accéder au site : 5 dollars par véhicule. Petite marche de 10 minutes dans les falaises, impressionnant.

8 commentaires

  1. Je n ai pas l impression que les blacks soient délirants ,vous ne parlez pas des maoris sont ils trop imprégnés de la culture anglo saxonne et ont abandonné leur culture.pourtant à la tele on l es voit pratiquer leurs rites .

    • Les Maoris ne représentent que 14% de la population et sont surtout présents sur l’île du Nord, notamment à Rortorua. C’est clair qu’on voit surtout la culture anglo-saxonne : des maisons de type campagnes anglaises, beaucoup de roux, un style de vie assez puritain… En effet ce n’est pas la grosse rigolade! Cependant les Maoris n’ont pas abandonné leur culture c’est juste qu’au quotidien on ne les remarque pas trop. Le haka quant à lui est surtout célèbre grâce au rugby.

  2. Les néozélandais de Bali ne nous avaient pas menti : c’est très beau chez eux!
    Ça fait quoi de skier quelques jours après les lagons tahitiens?
    Bon, La prochaine fois je louerai aussi une Jucy, elle a l’air très sympa.

    • Ca fait froid! On va dire que nos vêtements ne sont pas super bien adaptés au ski. Les paysages sont exceptionnels et grâce à Jucy on a pu bien en profiter 🙂

  3. Profitez des régions froides . Nous transpirons toute la journée. Bises

    • Bientôt nous allons rejoindre des températures plus chaudes, départ pour l’Australie demain où il fait déjà 10 degrés de plus qu’ici! Bisous à vous deux

  4. A là je vous envie d’avoir pu faire la rando de la Hooker Valley ! Nous il y avait tellement de neige que tous les accès étaient bloqués ! En 1 mois, c’est très très fondu…
    Enfin Solène a pu caresser un mouton, vous pourrez quitter la NZ tranquilles 🙂
    Bisous

    • Bizarrement je pense qu’il y aurait eu un autre obstacle pour faire la rando Hooker Valley… Même trois… Les trois ponts suspendus! Et je suis trop contente d’avoir pu caresser un mouton, dans un prochain article tu verras que je me suis fait 2 autres copains… Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *