Salento : la région du café et des palmiers de cire

Share

Après une journée de bus, nous arrivons enfin à Salento. On se trouve un petit hôtel bien tranquille et on part à la recherche de quelque chose à manger. Le week-end il y a plein de stands de nourriture sur la place du village, mais pas grand choix, tous proposent la spécialité de la région : le Patacon. C’est une immense chips de banane (frite à l’huile bien-sûr) accompagnée de viande ou de fromage. Courageux, on teste les deux… verdict… beurk, on trouve cela ignoble. On s’étonne même de ne pas être malade pendant la nuit.

Ce matin on part pour une randonnée de 5 heures dans les alentours de Salento. Nous allons découvrir les palmiers de cire. Ce sont les plus hauts palmiers au monde, ils peuvent atteindre jusqu’à 60 mètres de hauteur et ne sont présents qu’ici en Colombie, aux alentours de Salento, dans la vallée de Cocora.

Salento - Palmiers cires

En plus de voir de superbes paysages on rencontre sur notre chemin des Français très intéressants et sympathiques : un couple vivant en Guyane française et un couple vivant en Australie et faisant leur tour du monde en camion aménagé. A réfléchir pour plus tard… On passe donc une très bonne journée.

Salento - Palmiers cires - Nous

Et pour finir en beauté, le soir on se fait une crêperie. Même si ça ne vaut pas les galettes de la grand-mère de Solène, ça change du poulet. En dessert les crêpes Nutella (et ils n’ont pas lésiné sur le nutella) et dulce de leche (et ils n’ont pas lésiné sur la dulce de leche) sont un délice hummmmm.

Programme de ce nouveau jour : aller visiter une finca, plantation de café, ça serait bête de passer à côté vu que c’est la région du café. Notre première tentative est cependant un échec, la finca est fermée, « bonne chance » quand tu nous tiens ! Heureusement il y en a d’autres aux alentours, ce qui nous permet de faire une petite balade.

Arrivés sur place on a le droit à une visite guidée très instructive. Il existe 3 sortes de café : arabica / robusta / liberica. Ici ils font pousser de l’arabica car c’est le plus doux. Et pour info la Colombie est le deuxième pays producteur de café au monde, le premier étant le Brésil et le troisième le Viêtnam. Puis on se met dans la peau de ramasseurs de café, sans grand succès. Ce n’est pas vraiment la saison des récoltes donc on trouve plus de grains verts que de grains rouges mais l’expérience est amusante. Avec ce rythme on ne gagnerait même pas de quoi manger une portion de riz par jour, les travailleurs sont payés 600 pesos par kilo de grains soit environ 20 centimes d’euros et arrivent à ramasser jusqu’à 100 kilos par jour !

Entourés de plantes et de fleurs colorées, on apprécie la visite.

Enfin l’heure de la dégustation, Nicolas moud les grains puis notre guide prépare le café en direct. Le goût est plus doux que celui des cafés qu’on a l’habitude de boire mais contient une pointe d’acidité qui nous surprend.

Fin de la visite, on se dépêche de rentrer en centre ville, on ne veut surtout pas rater la finale de l’Euro . On se retrouve avec une quinzaine de Français dans un bar, il y a même quelques Anglais qui nous soutiennent. Bon bah, vous connaissez le résultat. Même à l’autre bout de monde la défaite est dure, l’ambiance est lourde 🙁

On va se changer les idées en allant se balader en ville. Il y a pas mal de monde. La ville est très appréciée des Colombiens qui y viennent le week-end pour se détendre.

On monte à un mirador surplombant la ville, la vue n’est pas top et on est encore tout triste du résultat de la finale.

Salento - Haut du mirador - défaite France, on est triste

Seule solution pour remédier à cet état d’esprit : un énorme burger avec des frites bien croustillantes pour le dîner !!! Solène retrouve tout de suite le sourire 🙂

Notre troisième et dernière journée à Salento est une journée off. On  pose l’appareil photo et on profite de ne rien faire depuis la terrasse de notre hôtel.

Salento - Vue de notre hôtel

Demain on repart vers une nouvelle destination : Medellin, point de passage car on s’envole directement pour la côte pacifique.

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 8 au 12 juillet

Trajet Desierto de la Tatacoa – Salento : Pour repartir du désert faites appeler un colectivo par votre hôtel qui vous conduira à Neiva pour 15 000 COP par personne. De Neiva un bus vous conduira à Armenia pour 40 000 COP par personne en environ 7h de trajet (compagnie Cootranshuila pour nous). Une fois à Armenia sortez sur le parking du terminal où des minibus partent régulièrement pour Salento en environ 45 minutes pour 3000 COP. Nous avons quitté le désert à 8h30 et sommes arrivés vers 19h à Salento, bon courage !

Où dormir à Salento ? Si vous souhaitez vous reposer, être au calme, profiter d’une belle chambre avec salle de bain privée, d’une belle vue sur la vallée et d’un super petit déjeuner alors nous vous conseillons l’hostal El Jardin. Un peu plus cher que la moyenne de nos hôtels habituels, 80 000 COP par nuit petit déjeuner inclus, mais vraiment très agréable. Il est en plus situé à un cuadra de la place centrale. Un jour avant votre départ la réception se chargera de vous réserver votre bus vers votre prochaine destination sans frais.

Où manger à Salento ? Pour une fois on a plusieurs lieux à vous proposer car on s’est plutôt fait plaisir.

  • Crepers Co : Si vous voulez retrouver le bon goût des crêpes presque comme à la maison alors on vous conseille vivement ce restaurant. On a commandé la crêpe la moins chère, 14 000 COP, et on s’est régalé : épinards, mozza, bleu, champignons et tout ça en grosse quantité. Et on ne vous parle pas des crêpes sucrées au Nutella et à la dulce de leche, une merveille pour 6 000 COP. Le cadre est agréable, un peu à l’écart du centre, et les serveurs au top.
  • El Brunch : Envie d’un énorme burger après un grosse rando ou pour se consoler après une défaite en coupe d’Europe ? Vous ne pourrez peut-être même pas le terminer tellement il est énorme. On n’a malheureusement pas pu goûter le brownie avec cœur au beurre de cacahuète maison mais on pense qu’il doit être succulent. Compter entre 13 000 et 20 000 COP par plat.
  • El Rincon de Lucy : Les restaurants sont plutôt chers à Salento donc si vous voulez retrouver des plats typiques, bons et en quantité vous pouvez vous rendre dans ce restaurant situé en pleine rue principale. Le menu complet avec soupe, plat très copieux, dessert et boisson pour seulement 7 000 COP.

Que faire à Salento ?

Randonnée dans la vallée de Cocora : Cette randonnée d’environ 5h au total est un incontournable de Salento puisqu’elle permet d’admirer les majestueux palmiers de cire. Pour vous rendre au départ de la rando des jeeps partent régulièrement de la place centrale de Salento, en face du supermarché. Environ 20-30 minutes de trajet pour 7 000 COP par personne. Faites bien la boucle en passant au retour par la Montana pour ne pas rater la traversée des champs de palmiers de cire.

Visite d’une finca de café : Salento est située en plein cœur de la région du café. On ne peut donc pas passer à côté d’une visite de plantation et vous avez le choix entre de très nombreuses propriétés. Nous avons choisi El Ocaso, une des plus connues, située à environ 1h à pied de Salento. En 1h30 de visite vous découvrirez les différentes étapes de la culture du café, de la récolte et de la production. En bonus vous pourrez récolter du café pendant une dizaine de minutes et déguster un café moulu par vous-même en fin de visite. On a trouvé l’ensemble ludique et intéressant. Coût : 10 000 COP par personne. Votre hôtel vous fournira normalement un plan avec la direction de cette plantation, la plus visitée. Au retour passez par Boquia d’où vous prendrez un bus pour retourner à Salento, cela vous évitera de tout remonter à pied car ça grimpe très sec.

9 commentaires

  1. La moue de solene est spectaculaire cela vaut toute les photos
    il lui manquait quoi un jus de corossol bisous

  2. Les palmiers sont trop beaux !!

  3. Oui surprenant ces palmiers qui vont défier le ciel !

  4. J’ai chanté avec mes amis portugais dans le RER le jour de la finale et je leur ai communiqué toutes mes ondes positives pour battre la France… Les palmiers et le café oui mais la grande chips bizarre non!!! Gros bisous.

    • Solène et Nicolas

      Je n’en attendais pas moins de toi 😉 Et je te confirme que cette chips de banane était une grosse erreur. On a eu l’occasion depuis d’en manger des plus petites et plus épaisses, c’est bien meilleur. Sur ce je retourne à mon riz et mes patates habituels 😭 Gros bisous

  5. Vu la hauteur de ces palmiers , sont -ils comme les roseaux? Bises

    • Solène et Nicolas

      Alors oui ils plient mais ne cassent pas et non ils ne poussent pas comme des mauvaises herbes… En espérant qu’une des deux options est la réponse à votre question. 🌴🌴🌴 gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *