Kampot et Kep : campagne, mer et poivre vert

Share

Première partie : du 17 au 21 décembre 2016

Après avoir récupéré Sarah à Phnom Penh (voir article sur Phnom Penh – partie 1), nous partons en direction de Kampot. C’est une petite ville, notamment connue pour ses productions de poivre et de durian (vous savez ce fruit dont raffolent les asiatiques et qui pue énormément).

Sur place nous louons des scooters et partons à la visite de la campagne cambodgienne.

Il y a une grande production de sel dans cette région, mais ça ne doit pas être la période car les bassins ne semblent pas opérationnels. Peut-être à cause de la saison des pluies qui ne veut pas prendre fin cette année…

Kampot - Marais salants

Solène tente d’établir un dialogue avec des locaux, le but est juste de savoir comment on dit « bonjour » en cambodgien. Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas évident…

Nous ne restons pas longtemps à Kampot car nous avons prévu d’y retourner plus tard avec Marine (amie de Solène) qui nous rejoint après Noël.

KEP

Dès le lendemain nous partons pour Kep, station balnéaire construite par les Français au début du vingtième siècle à seulement 40 km en bord de mer. Première destination : le marché aux crabes ! Ici le plat local c’est le crabe au poivre de Kampot, poivre vert et frais. On marchande directement le crabe auprès des marchands, puis direction « la cuisine » et on n’a plus qu’à passer à table. Un régal !

Pour notre deuxième jour à Kep, nous partons faire un tour dans les environs. Au programme : une plantation de poivre. Nous y retrouvons le poivre vert et découvrons les 3 autres types de poivre reconnus par l’appellation « poivre de Kampot ». Parmi les meilleurs au monde.

On reprend la route à travers la campagne. On peut voir les récoltes de riz sécher un peu partout sur les routes.

On s’arrête à un village de pêcheur. C’est très pauvre et très sale, les gens qui y vivent sont parmi les plus défavorisés du pays.

Kep - Village de pêcheurs

Il n’y a pas grand-chose à visiter mais la balade en scooter est vraiment agréable. Elle nous permet de découvrir la vie cambodgienne : les récoltes, les buffles, les enfants à vélo… Une fois de plus c’est un monde bien différent de ce que nous connaissons.

Le soir nous nous offrons un super dîner au restaurant Kimly : crabe au tamarin, raie à la citronnelle et calamar sauce coco… On est heureux de retrouver des produits de la mer.

Kep - Restaurant Kimly

Aujourd’hui nous nous rendons à l’île aux lapins. A seulement 30 min en bateau de Kep, c’est une île presque sauvage. En bord de plage quelques paillottes, des transats et hop c’est parti pour une journée de farniente !

Demain départ pour Koh Rong Sanloem, une autre île paradisiaque au large de Sihanoukville.

 


Deuxième partie : Du 1er au 3 janvier 2017

Après notre 1er de l’an à Phnom Penh (voir article sur Phnom Penh – partie 2), nous reprenons la route de Kampot pour faire découvrir la campagne cambodgienne à Marine. Sarah est repartie le matin même pour la France.

Toujours à scooter nous sillonnons les champs. Le temps est plus clément que lors de notre premier passage. C’est agréable de retrouver ces paysages après quelques jours dans la capitale.

Nous commençons la journée par la visite de deux grottes. On trouve dedans des petits temples dédiés à Bouddha mais le plus impressionnant c’est la balade que nous y faisons. La jeune fille qui nous montre le chemin s’amuse même à nous faire quelques frayeurs en se cachant dans la pénombre.

Puis direction le lac secret, niché au creux de petites collines on ne le voit qu’au dernier moment, d’où son nom. L’eau a une couleur magnifique, on a envie de se rafraîchir, c’est difficile de ne pas sauter.

Kampot - Le lac secret

Nous visitons une autre plantation de poivre de Kampot, celle-ci a diversifié ses produits et propose aussi du poivre long originaire de Java et certaines épices comme le cumin.

Le lendemain nous allons en excursion au mont Bokor, c’est le point le plus élevé du Cambodge, 1000 mètres.  Ce lieu a été très réputé du temps où le Cambodge était sous mandat français. Mais avant cela il était surtout habité par des moines, d’où les restes de temples.

Les Français en ont fait une station climatique haut de gamme servant à accueillir les malades de la malaria. Même le roi Sihanouk y a fait construire une villa. Aujourd’hui il n’en reste plus que des bâtiments délabrés.

C’est la fin de notre voyage à Kampot, nous repartons à Phnom Penh, demain Marine prend un avion pour Shanghai et nous un bus pour le Laos.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Des nouvelles d’autres pays 

En Thaïlande : Alors que nous avons eu la chance de profiter d’un grand soleil lors de notre passage, depuis plus d’un mois la saison des pluies a repris faisant des ravages dans le sud du pays. Les inondations ont déjà fait plus de 40 morts du côté de Krabi et Koh Samui.

En Birmanie : Le trek que nous avons fait à Hsipaw dans le nord du pays n’est plus accessible. En effet les violences entre ethnies s’intensifient en permanence. De même à l’ouest du pays, les persécutions contre les Rohyngas atteignent un nouveau niveau de cruauté.


Pratique

Période : du 17 au 21 décembre 2016 et du 1er au 3 janvier 2017

Taux de change lors de notre séjour : 1 dollar US = 4000 riels

Les trajets

Phnom Penh – Kampot en bus : De nombreuses compagnies proposent le trajet en bus (environ 3h30) ou en minivan (moins de 3h). Achetez le billet directement à votre hôtel ou dans une agence pour que le pick-up à l’hôtel soit compris dans le prix du billet. On a testé les billets à 6 dollars en bus, les moins chers et largement suffisants pour un trajet aussi court, ainsi que les minivans à 9 dollars qui roulent comme des fous et qu’on ne vous recommande donc pas vraiment.

Kampot – Kep vous avez le choix entre le bus à 3 dollars par personne ou le tuk – tuk (on l’a eu pour 12 dollars à 3). Le trajet dure un peu plus d’une demi-heure.

KAMPOT

Où dormir à Kampot ?

Naga Guesthouse : Située un peu à l’écart de la ville au bord du fleuve, cette guesthouse propose des bungalows ultra simples avec douche et toilettes en extérieur. Attention certaines soirées dont celle du samedi sont réputées et se terminent tard dans la nuit donc renseignez vous si vous souhaitez dormir. Pas vraiment un bon plan sauf si vous cherchez du petit budget, 9 dollars US la chambre pour 3.

Kampot Manor : Si vous avez envie d’un peu de luxe alors on vous conseille vraiment de séjourner au Kampot Manor. Il se situe à 10 minutes à pied du centre, dans un environnement calme. Grandes chambres très propres, belle terrasse, jardin agréable et super accueil de David, le propriétaire. Mais le confort a un prix, 27 euros par nuit en réservant en ligne, petit déjeuner bon et copieux inclus.

Où manger à Kampot ?

Captain Chim : Resto situé sur la place principale de Kampot qui propose des plats simples mais bien cuisinés pour des prix vraiment petits. Bon fish and chips avec du poisson frais pour changer un peu.

Restaurants de hot pot : Dans le centre plusieurs restos proposent le fameux hot pot, grand bouillon dans lequel chacun fait cuire les aliments de son choix. On aime le principe convivial (comme une fondue) et le prix est correct, environ 4-5 dollars US par personne.

Que faire à Kampot ?

Tour un scooter dans la campagne et les plantations de poivre de Kampot : Louez un scooter pour 5-7 dollars US la journée et partez vous balader. On vous donne notre itinéraire qui permet de faire le tour des principaux points en une journée, il ne vous reste plus qu’à les repérer sur l’application GPS MAPS.ME et c’est parti. Empruntez la nationale 33 en direction de Kep puis tournez à gauche après environ 5 km sur une piste. Rejoignez le Phnom Chhnork Temple et sa grotte puis continuez jusqu’au Secret Lake. D’ici il ne vous restera plus que quelques kilomètres pour rejoindre « La Plantation », une plantation de poivre avec visites guidées toute la journée en anglais et français. Reprenez ensuite la direction de la nationale 33 direction Kampot. Vous pourrez terminer en admirant le coucher de soleil sur les marais salants situés juste au sud de Kampot en direction de la mer. Vous n’aurez à payer que la visite guidée de la grotte, à négocier avec les jeunes à l’entrée, et éventuellement le parking pour qu’on surveille votre scooter. Attention, c’est une journée de conduite principalement sur piste en terre donc fatigante et un peu dangereuse si vous ne maîtrisez pas bien le scooter.

Le mont Bokor : Vous pourrez y monter en scooter mais la route est un peu longue et sinueuse. On a exceptionnellement opté pour la visite de groupe en minivan et on ne regrette pas. Le minivan vous arrêtera aux grands points d’intérêt et vous aurez largement le temps d’en profiter. Départ 9h, retour vers 15h pour 10 dollars US par personne, déjeuner compris (une barquette de fried rice)

KEP

Où dormir à Kep ?

Kep Terrace House : Belle villa un peu à l’écart de la grande route principale qui propose quelques grandes chambres bien équipées, très propres et avec salle de bain pour seulement 12 dollars la nuit. Très bon accueil de Benoit (Français) et de sa femme Suki (Cambodgienne) qui pourront en plus vous cuisiner des petits plats vraiment très bons. On vous conseille de leur demander les coques sauce tamarin, une merveille. Ils s’occuperont de vos réservations de bus, scooter et excursions. On a vraiment apprécié cette adresse.

Où manger à Kep ?

Le marché aux crabes : C’est LE lieu incontournable de Kep, tous les jours en bord de mer. Approchez vous des femmes au bord de l’eau qui vous vendront les crabes bleus encore vivants pour 7 dollars US le kilo (idéal pour 2-3 personnes). Demandez ensuite aux cuisinières situées sur le marché de vous les préparer avec du poivre vert de Kampot pour 2,5 dollars. Il ne vous reste plus qu’à acheter un peu de riz, quelques brochettes de poissons et calamars et vous voilà devant un véritable festin. Bon appétit !

Restaurant Kimly : Resto situé à côté du marché au crabe. Bonne adresse pour déguster les spécialités de la mer façon cambodgienne : raie, crabes, crevettes, calamars et plein d’autres accompagnées de différentes sauces. On vous conseille la sauce au lait de coco. Vous vous en tirerez pour 8 à 10 dollars par personne.

Que faire à Kep ?

L’île aux lapins : Une grosse envie de farniente au calme et sur une île paradisiaque ? Prenez un bateau direction l’île au lapin située à une trentaine de minutes de Kep. Vous pourrez y passer la journée, suffisant pour se reposer, et éventuellement y dormir dans un bungalow ultra basique. Un petit coin de paradis pour 7 dollars US l’aller retour.

Tour en scooter dans la campagne de Kep : Louez un scooter et partez à la découverte des rizières, buffles, plages et grottes des environs. Comme pour Kampot, on vous donne les principaux points de notre boucle d’une journée et vous n’avez plus qu’à les rechercher sur l’application GPS MAPS.ME. Rejoignez la nationale 33 en direction de Kampong Trach puis tournez sur la piste à gauche après 3 km en direction des plantations de poivre. Vous en trouverez plusieurs mais on vous conseille la Sothy’s Farm avec visite gratuite toute la journée en français ou anglais. Revenez sur la route 33 pour rejoindre la Angkul Beach, un village de pêcheur très local et sa plage. Vous traverserez des paysages de campagne et marais salants magnifiques. Puis direction Kampong Trach et sa grotte temple Wat Kiri Sela avant de reprendre la route de Kep. Vous n’aurez qu’un dollar à payer pour la grotte au cours de la journée. Vous pourrez finir la journée sur la grande plage de Kep où se baignent les locaux.

5 commentaires

  1. C’est amusant d’imaginer le séchage du riz sur le bord de nos routes. Nous goûterions bien les plats de crabes. Bises

    • Pour le riz la méthode n’est pas idéale, on retrouve quelques petits graviers dans les plats… Les crabes 🦀 étaient vraiment bons et l’ambiance, les odeurs de ce marché en font une véritable expérience.

  2. J aime bien la photo des buffles qui “font la route” .
    Les assiettes de crabes sont effectivement tres appetissantes.
    Bisous

  3. Bonjour,
    Avez vous les endroits ou vous avez louer les scooters à Kep et Kampot et les prix
    Merci

    • Solène et Nicolas

      Bonjour Aurore, nous avons à chaque fois loué les scooters dans nos hôtels. Les loueurs les amènent sur place directement. Pour ce qui est du prix nous avons payé entre 5 et 7$. Profite bien de ton voyage au Cambodge 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *