Les Bolovens et Thakhek : road trip en scooter

Share

Au passage de frontières entre le Cambodge et le Laos de nouveaux bakchichs nous attendent : 2 dollars pour le tampon de sortie du Cambodge, 1 dollar pour coller le visa du Laos sur le passeport et 2 dollars pour le tampon d’entrée au Laos… La corruption va bon train mais on va s’abstenir de faire trop de commentaires car si vous dénoncez un fonctionnaire laotien vous risquez la prison.

Nous nous rendons à Pakse, en soit la ville n’a aucun intérêt, mais c’est le point de départ pour la boucle des Bolovens, un plateau réputé pour ses paysages, ses cascades, ses villages et sa production de café. C’est aussi notre lieu de rendez-vous avec Christelle et Nicolas, nos amis Belges rencontrés en Birmanie lors du trek de Hsipaw.

Et c’est parti pour 3 jours de road trip en scooter.  Après avoir quitté l’axe principal, on poursuit sur une piste terreuse et rocailleuse pendant près d’une heure. On se retrouve nez à nez avec une rivière, on a dû louper la deuxième cascade. On repart en arrière et en effet on aperçoit des rapides. La cascades Tad Champee est magnifique, une des plus belles qu’on ait vu.

Bolovens - Cascade Tad Champee

Petite balade dessus puis hop trempette grâce à l’aide d’une jeune Laotienne qui nous montre le chemin au milieu des rochers. On commençait à mourir de chaud, c’est un vrai plaisir de se glisser dans ses flots, mais attention à ne pas se laisser entraîner par le courant.

On repart mais pas pour longtemps, une averse éclate, impossible de continuer. C’est là que nous entendons des cris d’enfants, ils nous appellent avec un grand sourire « Sabaidi », nous serrent la main, et puis les adultes s’y mettent aussi. Nous sommes entraînés dans une sorte de fête de village. Les laotiens, complètement saouls, nous invitent à boire avec eux et à danser, ils veulent tous être pris en photo.

La pluie se calme nous reprenons notre chemin vers Tad Lo, le village étape. Nous arrivons de nuit, fatigués. Une bonne douche, un bon repas et au dodo.

Le lendemain, nous restons dans les alentours de Tad Lo. Ce petit village en pleine campagne est charmant. On apprécie la tranquillité de ses ruelles rythmées par le défilé incessant des vaches, cochons, poules…

Nous allons visiter la plantation de café de Monsieur Vieng. Celui-ci nous explique, presque la larme à l’œil, à quel point il est difficile de faire un café de qualité sans produits chimiques, que si nous ne venons plus le visiter il n’aura plus les moyens de le faire et bla bla bla. Cela aurait pu faire son petit effet si nous n’avions pas vu une dizaine de scooters de touristes arriver en moins de 10 min. On a aussi pu remarquer qu’ici les enfants travaillent, comme dans tout le pays, à savoir que seulement 50% sont scolarisés d’après les chiffres de l’UNICEF.

Nous partons avant la fin de la visite, direction de nouvelles cascades. La route est superbe et nous offre des paysages de rêve, quel plaisir de se balader en scooter, on se sent libre, c’est génial !

Bolovens - Sur la route du plateau

Pour atteindre la cascade Tad Lo, nous devons passer par un petit village peu accueillant. Les adultes sont passablement éméchés et les enfants plutôt que d’être à l’école ont développé une sorte de mafia, le principe est simple : le touriste paye pour qu’ils surveillent le scooter sinon le scooter disparaît… Charmant !

On apprécie la vue de la cascade d’en bas… Et aussi d’en haut…

Dernier jour aux Bolovens, nous prenons la direction de Pakse. Nous continuons la route entre petits villages, campagne et cascades au milieu de la jungle luxuriante. C’est vraiment l’occasion de voir comment vivent les Laotiens.

On remarque qu’il y énormément de fêtes partout le long des routes et que les Laotiens sont de bons buveurs. On apprendra par la suite qu’au Laos, on fait un peu la fête pour tout et n’importe quoi : une bonne nouvelle, l’achat d’un scooter, d’une télévision, et pourquoi pas d’un nouveau wok !

Notre dernier arrêt nous mène à la cascade Tad Champi. On apprécie une dernière fois de voir ces torrents d’eau déferler au milieu de la jungle. Nous avons beaucoup aimé nos premiers pas au Laos, la nature y est magnifique, exubérante et colorée !

Bolovens - Cascade Tad Champi

Le lendemain nous continuons notre visite du pays avec Christelle et Nicolas, direction le sud et les 4000 îles (article à venir).

THAKHEK

Au retour des 4000 îles et après avoir quitté nos amis belges, nous reprenons la route vers le nord du Laos. Notre destination est Vientiane, la capitale du pays, mais pour éviter un trajet de 11h en bus, nous faisons un petit stop à Thakhek.

Nous profitons de cette journée pour partir faire un tour en scooter. Nous retrouvons nos chères roches karstiques !

Nous visitons la grotte Tham Nang Ene, une des plus impressionnantes que nous ayons vue. A l’intérieur des centaines de mètres de chemins au cœur des roches sont illuminés.

Mais le plus spectaculaire c’est la balade sur la rivière souterraine qui vous plonge dans les profondeurs de la grotte. Lentement nous évoluons entre les roches sculptées par les flots, seules quelques lumières éclairent le chemin, juste de quoi nous laisser apercevoir les chauves souris qui frôlent la surface de l’eau.

Thakhek - Grotte Thamnangene - Rivière

Nous ressortons au grand air, nous passerons le reste de la journée à flâner dans les rues de Thakhek. La ville se montre très agréable, on se croirait presque dans le sud de la France. On profite d’un magnifique coucher de soleil sur les bords du Mékong, en face de la Thaïlande.

Thakhek - Coucher de soleil sur le Mékong

Puis nous allons prendre un verre tout en nous adonnant à l’un des sports préférés des Laotiens… On vous laisse deviner… La pétanque ! On trouve des terrains de jeu dans presque tous les villages du pays. Et comme les Laotiens adorent y jouer, ils sont plutôt bons, mais ne vous inquiétez pas, nous avons su représenter dignement la France 😉

Cette petite pause à Thakhek nous a beaucoup plu, il est maintenant temps pour nous de reprendre notre chemin vers Ventiane.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.

Un  grand merci à Christelle, notre photographe en herbe, pour ses superbes photos 🙂


Pratique

Période : Pakse et les Bolovens du 5 au 9 janvier 2017 – Thakhek les 13 et 14 janvier 2017.

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 8600 Kips

Les trajets

Pakse – 4000 îles (Don Khone) en bus et bateau : Le trajet s’achète, dans un sens comme dans l’autre, auprès des guesthouses pour 70 000 kips par personne environ. Comptez 2h30 – 3h de bus et un quart d’heure de bateau pour les îles.

4000 îles (Don Khone) – Thakhek en bateau et bus : Le trajet s’achète auprès de toutes les boutiques et guesthouses pour 100 000 kips par personne. Négocier ou faire le tour des agences car les prix varient beaucoup. Le billet comprend le bateau, le bus jusqu’à Pakse (3h) puis le bus jusqu’à Thakhek (7h). Bon courage pour ce long trajet !

PAKSE

La ville de Pakse n’a pas vraiment d’intérêt mais c’est le point de départ pour la boucle des Bolovens. On vous conseille donc d’y passer une nuit, juste le temps de trouver votre scooter pour le lendemain.

Où dormir à Pakse ?

Vilaysak Guesthouse, Pakse : Grande chambre, grande salle de bain avec eau chaude mais propreté un peu limite. Les locations de scooters et les restaurants sont à côté donc parfait pour une nuit en attendant le départ pour les Bolovens. Vous pourrez en plus y laisser vos sacs gratuitement pendant votre road trip. Chambres à 80 000 kips mais négociable à 70 000 même pour une nuit.

Où louer un scooter à Pakse pour la boucle des Bolovens ?

Wang Wang : Situé dans la même rue que la Vilaysak Guesthouse. On vous le conseille pour l’accueil sympa, les prix un peu moins élevés que chez « le Belge », l’entretien des scooters, le cadenas solide et surtout car vous avez la possibilité de ne pas laisser votre passeport ! Carte d’identité ou permis de conduire et un million de kips suffiront (environ 125 euros lors de notre passage). Sachant que de nombreux vols ont été constatés sur la boucle on se sent tout de suite plus à l’aise en ne laissant pas notre passeport en otage. Tarif : 50 000 par jour pour un semi-automatique et entre 70 000 et 90 000 pour un automatique selon les modèles. Ils vous donneront aussi une carte des cascades et points importants sur la boucle.

LA PETITE BOUCLE DES BOLOVENS EN 3 JOURS

Jour 1 : départ de Pakse dans la matinée en direction du village de Tad Lo. Deux cascades à voir sur le parcours (des panneaux les indiquent du côté gauche de la route), la première à 10 000 kips n’est pas exceptionnelle mais la seconde, Tad Champee, est vraiment très belle. Pour y accéder suivez la piste en terre sur 10 kilomètres (regardez votre compteur car pas d’indications) et vous trouverez sur la gauche une petite maison dont la famille vous gardera le scooter pour 5000 kips. La jeune fille vous accompagnera au milieu des rochers jusqu’à un magnifique lieu de baignade. Si vous avez le temps arrêtez vous chez M. Vieng pour une visite de sa plantation de café (15 000 kips) ou sinon continuez jusqu’à Tad Lo. Nous y avons passé les deux nuits car il y a beaucoup à faire dans le secteur et nous ne regrettons pas, le village est vraiment charmant.

Où dormir à Tad Lo ?

Chitphanya Guesthouse, Tad Lo : Après une bonne journée de scooter on a apprécié la grande chambre neuve et propre, la grande salle de bain avec eau chaude et l’accueil agréable. Le tout pour seulement 60 000 kips la nuit (80 000 avant négo). Au calme, en plein cœur du village et à moins d’une minute à pied du fameux resto Mama Pap.

Où manger à Tad Lo ?

Mama Pap Restaurant : On avait entendu parler de Mama Pap de partout pour ses plats servis en grosses quantités pour un prix correct et effectivement c’est copieux voire très copieux pour le pancake, moins cher que les voisins et plutôt bon. Mais attention Mama Pap a la fâcheuse habitude d’arnaquer ses clients et elle a tenté de le faire à chacun de nos passages. Soyez vigilants sur le prix des produits et sur l’addition.

Jour 2 : Tad Lo et ses alentours. Si vous n’avez pas eu le temps de passer chez M. Vieng la veille vous pourrez trouver d’autres producteurs dans le coin, demandez à votre guesthouse. Deux belles cascades à voir à proximité : Tad Sung (5000 pour le parking en haut et en bas) puis Tad Lo à côté du village.

Jour 3 : C’est parti pour la montée sur le plateau des Bolovens, la petite route est calme, les paysages et les villages sont magnifiques. Un bon endroit pour passer une troisième nuit dans un petit village si vous avez le temps. Puis on retrouve la grande route Vietnam – Pakse qui mène à la belle cascade Tad Fane (10 000 kips par personne). On a ensuite opté pour Tad Champi juste un peu plus loin sur la droite, assez sympa mais ça commence à faire beaucoup de cascades. Il est temps de reprendre la route sur 40 kilomètres pour rejoindre Pakse.

THAKHEK

Où dormir à Thakhek ?

Daokhame Guesthouse, Thakhek : On vous prévient tout de suite, ce n’est pas le grande luxe et c’est même assez sale. Mais pour 50 000 kips la nuit il ne faut pas trop en demander au Laos. Salle de bain dans la chambre et wifi.

Où boire un verre et jouer à la pétanque à Thakhek ?

Nafom Petang : Les Laotiens sont de grands joueurs de pétanque et on a pu le constater au Nafom Petang. Trois terrains de pétanque, un bar/resto et une ambiance 100% locale. On a adoré et on vous conseille vraiment d’y faire un tour (jeu gratuit avec conso). Avant d’y aller ne ratez pas le coucher de soleil sur le Mékong avec une Beerlao bien fraîche.

Que faire dans les alentours de Thakhek ?

La plupart des touristes, peu nombreux, sont là pour la boucle de Thakhek mais après les Bolovens nous n’avions ni le temps ni le courage de repartir pour 400 kilomètres et 4 jours de scooter. Nous nous sommes donc contentés des grottes à proximité et des magnifiques paysages karstiques en une journée. S’il n’y en a qu’une à voir c’est celle de Tham Nang Ene, vraiment impressionnante et à seulement une vingtaine de kilomètres de la ville. L’entrée avec le tour en barque sur la rivière souterraine est chère, 50 000 kips par personne, mais vaut vraiment le coup malgré toutes les grottes que nous avons visitées au cours de notre voyage. Pour y aller on vous conseille de louer un scooter en centre ville auprès de Mad Monkey (sérieux avec bons casques) ou Wang Wang. Comptez environ 80 000 pour un scooter automatique.

10 commentaires

  1. Pétanque, reliefs karstiques, superbes paysages bucoliques et bakchichs/pots de vin…mais on se croirait presqu’en France 👹🙈

  2. bonjour ,sur une des photos ,on voit solène entourée de deux laotiens ,avec les pouces en l ‘air .je me demande si ma fille est vraiment décontractée .ou si le sourire est forcé.vous avez le don, de tomber sur des gens en fête ,cela peut avoir des inconvénients aussi ,on ne connait pas les réactions des gens quand ils ont abusé de la divine bouteille.je parle en connaissance de cause hihi.
    ici toujours froid, avec un ciel bleu et du soleil cela est très agréable.
    bisous en bonne continuation.

    • Solène et Nicolas

      C’est surtout qu’elle en est à sa dixième photo. Tout les enfants puis tous les adultes du village ont voulu une photo avec chacun d’entre nous. Au Laos la consommation d’alcool est très importante, on voit des gens saouls dans les villages dès le matin mais jamais la moindre violence en Asie. En tout cas cette fête et l’accueil des Laotiens dans ce village restera un bon souvenir de notre voyage. Nous aussi les températures diminuent à 700 mètres d’altitude, on sort même les petits pulls le soir et le matin.

      • Que de couleurs c est magique j ai visite une expo sur l elevage des verts a soie sur le plateau des bolovens j ai pense a vous bisous

        • Solène et Nicolas

          C’est vrai que le plateau est réputé pour le café mais aussi pour ses élevages de vers à soie. Nous n’en avons pas vu mais nous avions déjà eu l’occasion d’en voir quelques uns dans nos assiettes lors de notre diner du nouvel an.

  3. Les paysages sont magnifiques , le coucher de soleil sur le Mékong fait rêver. Leur bière doit être bonne pour en écluser autant. Manger beaucoup d’insectes , vous ferez plaisir aux écologistes. Bises d’une France froide.

    • Solène et Nicolas

      Vous pouvez vous régaler avec de bons insectes en France aussi, de nombreuses fermes à insectes en commercialisent! Les bières en plus d’être bonnes sont désaltérantes et à 1,20 euros les 640 ml alors rien de mieux qu’une bonne bière bien fraiche en terrasse après une bonne journée de visite. Départ ce soir pour le Vietnam, bisous

  4. Coucou Nicolas
    Que tu plaisir de vous suivre avec ce froid cela réchauffe le cœur entre vos parties de pétanque, les tours de passe passe pour obtenir vos tampons , vos chutes d’eau ,paysages, balade en scooter couleurs etc… récits d’aventuriers plus besoin d’aller à la Fnac lol , Antoine de maximy et Mike Horn n’ont qu’a bien se tenir Nicolas et Solène son aussi des bon aventuriers merci pour les balades autours du mondes amusez-vous les oiseaux inséparable du voyages ( foss)

    • Solène et Nicolas

      On est pas encore au niveau des ces deux là mais on y travaille 🙂 Le Laos a encore été une belle découverte avec pas mal d’activités variées : scooter, ville, grottes, cascades, éléphants et bien sûr le passage de frontière, un sport à part entière! A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *