Chiang Rai et le triangle d’or : la pointe nord de la Thaïlande

Share

Après 8 heures de bus nous arrivons à Chiang Rai de nuit. Comme tous les samedis il y a un  marché de nourriture et d’artisanat. Nous en profitons pour goûter des plats locaux : brochette hyper pimentée en apéro suivie de liserons d’eau et de coques en sauce.

Nous louons un scooter pour partir à la découverte de Chiang Rai et de ses alentours. Premier arrêt incontournable : le Temple blanc, Wat Rong Khun.

chiang-rai-le-temple-blanc

Réalisé par un artiste local, il est unique en son genre. On dirait plus le palais de la Reine des Neiges qu’un temple. L’œuvre a été commencée en 1997 en l’honneur du roi Bhumidol et continue d’évoluer au cours des années.

A l’intérieur changement de style. Sur une frise où le bas représente les Enfers se trouvent des personnages comme Pikachu, Spiderman, une tortue ninja, Elvis, Mickael Jackson, angry bird, Hello Kity, Harry Potter et on en passe. Dommage qu’il soit interdit de prendre des photos.

Quand on parle de changement de décor, on poursuit la visite des sites touristiques par l’antagoniste du Temple blanc : la Maison noire du Baandam Museum, elle aussi réalisée par un artiste local réputé.

chiang-rai-la-maison-noire

L’ambiance y est super glauque, peaux d’animaux, cornes, gigantesque serpent (vivant !) dans le jardin… Et maintenant qu’on sait que l’artiste est décédé en 2014, on se demande qui est ce monsieur qui peignait dedans ?

Le soir comme nous sommes gourmands, nous retournons au restaurant de la veille et  nous nous offrons un petit festin : calamars sautés au basilic / légumes sautés à la sauce huître / grenouilles frites à l’ail. On découvre vraiment la diversité de la gastronomie thaïe.

chiang-rai-restaurant-festin

CHIANG SAEN

Dès le lendemain on repart pour une nouvelle destination, Chiang Saen, à environ 1h30 au nord de Chiang Rai. Nous louons un scooter, et c’est parti. Première rencontre avec le Mékong que nous longeons jusqu’à Sop Ruak où un imposant Bouddha nous accueille.

chiang-saen-sop-ruak-big-bouddha

Mais ce lieu est surtout connu pour sa géographie particulière. En effet, si cette photo est prise depuis la Thaïlande, en face la pointe du côté gauche c’est la Birmanie et à droite c’est le Laos. Nous sommes au cœur de la région du Triangle d’or.

chiang-saen-sop-ruak-meking-triangle-dor

Nous continuons notre visite des environs avec le temple Wat Phra That Pha Ngao. De style birman, il ressemble à une pagode flottant sur les eaux. A l’intérieur on y trouve de belles représentations de Bouddha.

Nous faisons le dernier arrêt de notre parcours sur les bords du lac de Chiang Saen. Ici tout est calme, rien ne peut venir perturber les pêcheurs en équilibre sur leur fine embarcation.

chiang-saen-lac-pecheur

Le lendemain matin, nous allons au Hall of Opium. Très intéressant ce grand musée explique toutes les étapes jusqu’à la production de la fameuse drogue. Mais aussi comment celle-ci s’est développée dans toute l’Asie, en passant principalement par la région du Triangle d’or. L’histoire des guerres de l’Opium y est retracée et c’est avec une certaine stupéfaction que nous apprenons que les Anglais faisaient le négoce de l’Opium pour pouvoir se payer du thé. A noter qu’aujourd’hui la Birmanie est le deuxième producteur mondial après l’Afghanistan.

MAE SALONG

Puis direction Mae Salong, un petit village un peu perdu au milieu des montagnes. Pour s’y rendre vous devrez prendre un bus et deux songthaews (sorte de bus camionnette).

Les villages de cette région sont soit chinois, soit birmans :

  • La Thaïlande a accueilli les Chinois du Kuomintang qui n’ont pas réussi à fuir à Taïwan. Contre des terres dans cette région du nord, les Chinois se sont battus à la frontière pour empêcher l’expansionnisme du communisme birman.
  • Les Birmans quand à eux ont trouvé refuge ici. Beaucoup ont fui la répression de la junte militaire. Une des ethnies la plus connue est celle des Karen (les femmes à longs cous). Il faut savoir qu’en temps que réfugiés ils n’ont pas le droit de cultiver la terre.

On loue un scooter et on part à la découverte de ces nouveaux paysages. Fini les plaines plates, on retrouve du relief avec des collines dessinées par les plantations de thés en étages.

mae-salong-vue-sur-les-collines-plantations-de-the

Premier arrêt pour une petite dégustation de thé, vu qu’apparemment, c’est la spécialité de la région. On en goûte, au jasmin, au riz, du plus ou moins fort…

On repart sur les routes, on passe par des petits villages habités par la population Akha, ça sent le thé, les feuilles sèchent de toute part et parfument l’air.

On ne croise pas grand monde, la plupart des personnes sont en train de travailler dans les champs. C’est complètement différent du reste de la Thaïlande, ici c’est la vraie campagne.

Au détour d’un village nous croisons deux femmes âgées en train de se reposer, elles acceptent de se faire photographier. Plus loin c’est un drôle de cortège qui nous attend, une petite fille accompagnée de son troupeau de chiots.

Nous repartons du côté de Mae Salong, de ce qui pourrait être apparentée à une grande ville comparée aux villages que nous venons de traverser. Il y a plus de vie, c’est la sortie des écoles. Un flot de gamins parcourent les rues en scooter…

mae-salong-sortie-des-ecoles

On a adoré cette journée, on a découvert un autre aspect de la Thaïlande. Et en plus pour finir en beauté, on s’offre un canard rôti au thé vert.

Avant de partir pour Chiang Mai, nous allons faire un tour au marché. Les femmes « des tribus des collines » y viennent très tôt le matin pour leur négoce. Nous prenons notre petit déjeuner à un stand où nous rencontrons Ekk, un artiste local qui nous parle des ses œuvres vendues dans une bibliothèque alsacienne.

Le marché s’étend jusqu’au dehors où l’on peut admirer les différents costumes selon les tribus. Nous avons eu une petite préférence pour celui des femmes Akha.

Il est maintenant temps d’y aller, un long trajet nous attend jusqu’à Chiang Mai.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 29 octobre au 3 novembre 2016

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 39 bahts

Les trajets

New Sukothai – Chiang Rai en bus : Seulement deux et parfois trois départs par jour du terminal de New Sukothai. Vérifiez les horaires auprès de votre auberge mais pour info, lors de notre passage les départs étaient à 6h20 et 8h20. Le trajet dure environ 8h avec une pause pour déjeuner. Billet à 231 bahts par personne. Le terminal de Chiang Rai pour les bus longues distances est en dehors de la ville donc vous devrez prendre un songthaew pour 20 bahts par personne jusqu’à votre auberge.

Chiang Rai – Chiang Saen en minivan : Départs fréquents de la gare centrale, vers le night market. Le trajet est direct et dure environ 1h30 pour 45 bahts par personne. Ce même minivan continue jusqu’à Sop Ruak, le village du « triangle d’or ».

Chiang Saen – Mae Salong : Un peu plus de changements que le précédent mais rien de bien compliqué. Empruntez de nouveau le minivan en direction de Chiang Rai et demandez l’arrêt à Mae Chan. Le chauffeur vous déposera devant une station de songthaews direction le village de Mae Salong. Attention, ils ne partent normalement plus après 13h donc effectuez plutôt ce trajet le matin. Ce deuxième véhicule n’est pas direct malgré ce qui est affiché. Il vous déposera sur un parking pour effectuer un changement de songthaew qui vous mènera finalement à destination. Donc pour résumer : trois véhicules, environ 2h de trajet sans compter l’attente éventuelle et environ 150 bahts par personne (30 – 60 – 60).

CHIANG RAI

Où dormir à Chiang Rai ?

Le Ti Amo situé dans la rue Jet Yod, proche de l’horloge, est plutôt une bonne adresse. Plein centre ville, grande chambre avec salle de bain, petit déjeuner inclus, location de bons scooters et un accueil vraiment agréable pour 400 bahts la chambre double. C’est un bon prix pour le quartier. Quelques inconvénients quand même : odeurs d’égouts dans la salle de bain mais comme presque partout en Thaïlande et rue un peu bruyante à cause des bars.

Que faire à Chiang Rai ?

Pas grand-chose à faire dans la ville même mais on vous conseille de louer un scooter pour aller faire un tour au temple blanc, le Wat Rong Khun (entrée 50 bahts) et au Baandam museum (entrée gratuite). Le premier est absolument incontournable et le second surprenant mais on vous conseille d’y aller pour vous faire une idée de la folie de l’artiste. Sur le retour faites un petit stop au Wat Phra Kaeo, un joli temple abritant un Bouddha d’émeraude.

Et bien sûr ne manquez pas le Night Bazaar ou le grand marché du samedi soir pour acheter vos souvenirs et déguster quelques spécialités sur chaque stand.

Où manger à Chiang Rai

Coup de cœur pour un restaurant très local dont on ne peut malheureusement pas vous donner le nom car tout est écrit en thaï. Mais pour vous aider il est situé sur Thanalai road, la rue du Saturday market, environ en face du Hilltribe Museum. Grand restaurant de type cantine avec tables en inox, ne vous fiez pas aux apparences, ici il n’y a pas de touriste et on y déguste des merveilles. La carte est très longue et le choix est difficile mais tout ce que nous y avons goûté était délicieux. L’occasion de découvrir des plats très différents des classiques Pad Thaï et riz frit. Un peu plus cher que la moyenne : comptez entre 300 et 400 bahts pour deux si vous vous faites plaisir.

CHIANG SAEN

Où dormir à Chiang Saen ?

On a passé une nuit à la Chiang Saen Guesthouse située sur la grande route le long du Mékong. Grande chambre double propre avec salle de bain et eau chaude pour 300 bahts. La propriétaire n’est pas forcément très avenante mais vous guidera volontiers si vous avez une question. Pas le grand confort mais largement suffisant pour une nuit ou deux.

Que faire à Chiang Saen ?

Rien à faire dans la ville à part un petit tour au marché et le long du majestueux Mékong mais la ville est paisible et vraiment agréable pour découvrir les alentours.

Louez un scooter et c’est parti pour Sop Ruak d’où vous pourrez admirer la Birmanie, le Laos, La Thaïlande et le Mékong d’un même point de vue. On vous conseille de monter sur la colline au dessus de la ville pour avoir une vue exceptionnelle. Ensuite continuez deux kilomètres plus haut jusqu’au Hall of Opium, un grand musée très moderne sur l’histoire du triangle d’or, immanquable si vous passez dans la région. Billet à 200 bahts, fermé le lundi (on l’a vérifié en y allant un lundi par conscience professionnelle…). Reprenez ensuite la direction de Chiang Saen et continuez un peu plus au sud jusqu’au temple Wat Phra Phangao. Bel ensemble de temples et surtout belle vue du sommet sur le Mékong et la région.

Où manger à Chiang Saen ?

On vous recommande les petits stands qui s’installent le soir sur le trottoir le long du Mékong. Quasiment aucun touriste, des bons plats typiques pour pas cher, un vrai bon plan. On s’assoit sur un coussin en tailleur devant une table basse, vraiment sympa.

MAE SALONG

Où dormir à Mae Salong ?

On a passé deux nuits à la Shin Sane Guesthouse en plein cœur du village. Les chambres doubles sans salle de bain sont seulement à 100 bahts (on ne les a pas vues) et les bungalows avec salle de bain à 300, ce qui est bon marché pour le village. En ce moment tout est en travaux et les bungalows sont refaits à neuf donc ça manquait un peu de calme mais une fois les travaux terminés cette adresse sera une vraie bonne affaire si les prix n’augmentent pas. Location de scooter à éviter ici ou alors essayez le si vous ne voulez pas monter les nombreux côtes à pied, plan des villages offert et machine à laver gratuite.

Que faire à Mae Salong ?

Comme pour les villes précédentes, ce village est plutôt intéressant pour aller visiter les alentours en scooter. Mais on vous conseille quand même de faire un tour au temple situé au dessus de la ville, 714 petites marches et vous aurez le droit à une belle vue sur le village et les plantations de thé. Et le matin, petit tour au marché local situé devant la Shin Sane Guesthouse, avant 8h, pour prendre le petit déjeuner avec les habitants de Mae Salong et des villages voisins.

Ensuite demandez la carte des alentours à votre auberge ou au bureau d’informations et parcourez les villages Akhas, les plantations de thé et la belle campagne de la région. Demandez la direction du Tea Center situé sur la route principale à environ 10 km au nord de Mae Salong, pour une dégustation gratuite de différents thés. L’idéal est d’acheter vu que c’est une boutique… Vous aurez largement de quoi faire pour occuper une journée.

9 commentaires :

  1. Impression très agréable lors de cette ballade par procuration dans le triangle d’or, (pourtant sans aucune consommation illicite). Rando scooter dans la campagne (hello Bali), des vrais gens…pas de touristes, temples superbes et originaux…vue imprenable sur 3 pays pour le prix d’un…allez on réserve à la Shin Sane Guesthouse pour l’année prochaine.

    • Solène et Nicolas

      C’est vrai que ça a des airs de Bali, promenades en scooter au milieu des rizières et des petits villages. Encore une nouvelle facette de la Thaïlande 🇹🇭 très agréable pour s’éloigner des touristes

  2. Toujours autant de plaisir à vous lire. Quel dommage qu’on ne puisse pas avoir les odeurs … le thé … un rêve !
    Coïncidence, vendredi soir nous avons senti toutes mes boîtes à thé avec Annick et Jacques !
    Bonne continuation pour la Birmanie
    Bizh

    • Solène et Nicolas

      Attention on veut bien essayer de vous envoyer les odeurs mais on ne fait pas de tri, vous aurez aussi le poulpe seché au soleil ☀️

  3. Vos photos sont toujours aussi belles et font toujours autant rêver…
    La Thaïlande est un pays plein de belles surprises avec tous ses temples plus étonnants et variés les uns que les autres.
    Du coup dans les bus vous avez aussi des vendeurs ambulants comme dans les trains ? Vous avez goûté le poulpe séché ou les pâtes de poulet séchées ?
    Et côté artisanat local, vous voyez de beaux objets et/ou tissus sur les marchés ? Je suppose que oui 😊
    Continuez de bien profiter et de découvrir l’authenticité des pays que vous traversez.
    Gros bisous

  4. Il n y a pas de bière en Thaïlande?ici le temps change ,encore un peu de résistance de la part du soleil ,mais il va craquer (resilience)comme on dit aujourd hui .ce soir reportage sur le Chili.valparaison Mme de paques et le désert d atacama .c est loin pour vous?bisous

    • Coucou Papa, bien-sûr qu’il y a de la bière, Nico prend souvent une Chang! Je le cite “elle est bonne”. Profite bien du reportage pour rêver un peu même si la vue de la côte sauvage te suffit. Et oui cela paraît loin, l’île de Pâques ça va, mais le reste c’était il y a plus de 6 mois. Comme le temps passe vite! Gros bisous de Birmanie où nous sommes arrivés hier.

  5. bonjour,
    je compte aussi faire chiang rai, chiang saen, et mae salong avant de repartir sur chiang rai. si j’ai bien compris , vous avez tous fais en bus, et louer un scooter , dans les ville visité ? pensez vous que c’est faisable en scooter , au lieu du bus, ou bien les distance sont trop eloigné pour un scooter, par rapport au confort, ect….
    merci

    • Bonjour Chris,
      Tout d’abord merci beaucoup pour ton commentaire! Effectivement nous avons opté pour l’option bus (qui sont en fait des grands tuk-tuk ou quelquefois des vans dans cette partie de la Thailande) avec location de scooters sur place. De nombreux autres blogs te parleront de cette boucle en scooter/moto qui est largement possible. Mais effectivement les distances sont longues, les routes parfois sinueuses et donc le trajet peut devenir fatiguant. A deux sur un scooter on a préféré immédiatement l’option transports. Si tu souhaites tenter la boucle on te conseille le très bon article de Roxane et Pierre qui l’ont réalisée en 5 jours et ont l’air ravis http://allonsvoirailleurs.be/2016/02/roadtrip-moto-dans-le-triangle-dor/
      Bon voyage et on attend que tu nous racontes cette étape!
      A bientôt
      Solène et Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.