Luang Prabang : la douceur de vivre

Share

Pour ne rien changer à nos habitudes laotiennes nous passons encore une bonne heure avant de trouver un logement qui nous plaise pour un prix décent. Le bon côté des choses c’est que ça nous a permis d’avoir un premier aperçu de la ville et du coup on a qu’une envie : en voir plus !

Le lendemain nous commençons par monter au mont Phou Si afin d’avoir une vue d’ensemble. Nous ne sommes pas déçus par ce que nous voyons, la ville est splendide. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Luang Prabang a un charme fou : pas d’immeuble ou de maison trop haute, des temples un peu partout, une belle végétation et un emplacement idéal entre montagnes et Mékong.

Luang Prabang - Vue sur la ville depuis le mont Phou Si

On redescend pour voir tout ça de plus près. Les rues sont propres, les bâtisses blanches, tout a été rénové, restauré, c’est un plaisir de s’y balader.

On longe les bords de la Nam Khan et du Mékong, les deux fleuves qui bordent la ville. Au milieu des ponts en bambous pour rejoindre les deux rives. Tous les ans après la saison des pluies, qui emporte tout, il faut reconstruire ces ponts. Comme il n’y a pas d’autre passage à des kilomètres à la ronde, le plus simple reste les petites barques des gens du coin ou le bac local.

Luang Prabang - Les bords de la Nam Khan et du Mékong

Notre promenade nous mène au Wat Xieng Thong, un des plus beaux de Luang Prabang. A l’intérieur de l’enceinte, autour du temple principal, on peut observer plusieurs bâtiments recouverts par des bouts de verre sur le principe d’une mosaïque. C’est la première fois que nous voyons ce genre d’ouvrage. La surprise ne s’arrête pas là. L’intérieur de chacun de ces bâtiments renferme des bouddhas, parfois bien dissimulés, il faut regarder par le trou de la serrure pour en apercevoir le visage paisible.

Luang Prabang - Wat Xieng Thong

Nous continuons de nous promener dans les rues toujours aussi agréables de la ville. Nous passons devant le temple Wat Sensoukharam et le palais royal.

Un peu en dehors du centre ville se trouvent les anciennes fumeries d’opium. C’est assez étonnant comme la jungle a repris ses droits ici, c’est maintenant un petit coin de verdure. L’endroit reste cependant fidèle à son histoire, à peine arrivés, on nous propose déjà du chichon.

Pour finir la journée, nous nous rendons au night market. D’un côté on peut déambuler entre les stands de souvenirs en tout genre : vêtements, écharpes, chaussons, porte clés, dessins… Toujours à des prix négociables. Et de l’autre on arrive au paradis de la nourriture ! Des stands regorgeant de nourriture, partout : de la viande, du poisson, des légumes, des nouilles, du riz, des fruits, c’est l’endroit idéal pour les gourmands.

Pour notre deuxième jour nous nous éloignons de Luang Prabang, direction la cascade Kuang Si. On nous avait dit que cette cascade était immanquable, une des plus belles à voir… Au début on est un peu septiques, c’est que depuis le début de notre voyage, on en a vu des cascades ! Eh bien, c’est tout juste magnifique 🙂 Sur plusieurs centaines de mètres on remonte la rivière, la couleur de l’eau, qui varie du bleu pastel au bleu turquoise selon les endroits et la luminosité, est exceptionnelle. On arrive au pied de la cascade, le décor est magique, on se croirait dans un dessin animé de Disney. On monte jusqu’en haut, un chemin permet de faire une petite boucle sympa. Où trouver un meilleur endroit pour pique niquer ?

Luang Prabang - Cascade Kuang Si

En revenant sur nos pas nous faisons une petite pause baignade. Il fait chaud, l’eau est fraîche, quel moment agréable. En plus on bénéficie même d’une fish pédicure 100% naturelle et totalement gratuite.

De retour à Luang Prabang,  nous avons juste le temps de commander une bière et de nous installer en terrasse avant que le soleil ne se couche sur le Mékong dans de douces et chaudes couleurs.

Luang Prabang - Coucher de soleil sur le Mékong

Pour notre dernier jour nous partons à la découverte de la vie locale. Si le night market est consacré aux touristes, le « morning » market quant à lui s’adresse clairement aux locaux. Comment le savons-nous ? Il suffit de regarder les produits proposés. En effet, entre les habituels fruits, légumes et riz, vous aurez la (bonne ou mauvaise) surprise de trouver du serpent, des sortes de petits scarabées encore vivants, du porc-épic et du rat séché (on ne veut même pas savoir à quoi ça sert…).

Luang Prabang - Morning Market

Ensuite nous prenons le bac local pour nous rendre de l’autre côté du Mékong. De là part une balade qui permet de traverser des petits villages et temples pittoresques. Nous commençons d’ailleurs par nous rendre au à un petit monastère situé en haut d’une colline. Jolie vue sur le Mékong, que l’on peut même apprécier en buvant un café gentiment offert par les moines. De ce côté du fleuve tous les temples sont dans le même style : petits, blancs et assez sobres.

On se retrouve vite en pleine campagne. La vie est précaire ici, les demeures de style colonial entretenues par les règles de l’UNESCO laissent place à de simples cabanes de tôles et de bambou. Ce qui n’empêche pas les Laotiens, fidèles à leur réputation, de profiter de la vie. Nous sommes invités dans un village à boire de l’alcool de riz pour fêter la naissance d’un nouveau né. Le papa, très fier, nous invite dans sa maison pour rencontrer sa femme, son bébé et son père. Comme le veut la tradition, ils nouent plusieurs bracelets de laine à nos poignés en récitant une prière. Nous repartons après quelques pas de danse avec les habitants du village.

De retour à Luang Prabang, nous profitons une dernière fois de la douceur de vivre de la ville, flânons dans les rues, jusqu’à ce qu’il soit l’heure d’admirer un nouveau coucher de soleil sur le Mékong, on ne s’en lasse pas.

C’est la fin de notre séjour dans cette ville magnifique, un vrai coup de cœur. Cependant nous ne sommes pas tristes de partir car demain nous nous rendons à « l’elephant conservation center ». Nous allons passer 3 jours avec les éléphants, un rêve !

Luang Prabang - Elephant conservation center

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 21 au 25 janvier 2017

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 8600 kips

Où dormir à Luang Prabang ?

Si vous cherchez vraiment un hôtel à petit budget, vous pourrez en trouver quelques-uns dans la partie moderne de la ville, en vous éloignant à 10-15 minutes du centre (environ 80 000 kips). Autrement on vous conseille de dormir dans la partie historique pour profiter pleinement du charme de cette ville dans une belle maison en bois, à l’écart du bruit et de la circulation.

Watthat Guesthouse, Luang Prabang : Magnifique maison familiale située dans le quartier historique de la ville qui n’est composé que de guesthouses. Trois chambres propres avec salle de bain et surtout une superbe terrasse en bois. Accueil sympa de la famille dont vous traverserez le salon toute la journée. Le prix annoncé et de 120 000 kips négociable à 100 000 kips si vous passez plusieurs nuits. Toutes les guesthouses du quartier sont environ à ce prix. Vous trouverez la guesthouse sur l’application gps MAPS.ME

Où manger à Luang Prabang ?

Stands sandwichs et fruit shakes : Au croisement qui marque le début du centre historique et du night market se trouvent de nombreux stands de sandwichs, crêpes et fruit shakes.  C’est bon, copieux et surtout pas cher puisque tout commence à 10 000 kips. Ils sont ouverts de très tôt le matin à très tard le soir et certains font même de bons cakes à 8000 kips pour les amateurs de sucré au petit déjeuner.

Buffets végétariens : En soirée des stands du night food market proposent un grand buffet de légumes, nouilles, beignets, œufs pour seulement 15 000 kips le grand bol. Le prix est vraiment très bas, le bol vraiment très grand donc ne vous attendez pas à de la haute gastronomie mais si vous voulez vous remplir l’estomac pour pas cher, c’est la bonne adresse. Brochettes de viande et poisson en supplément.

Restaurant chinois : Au bout de la rue Kitsalat, sur la gauche juste avant l’angle avec les quais du Mékong, se trouve un tout petit restaurant composé de 2-3 tables seulement. Ca ne paye pas de mine, ça ressemble à tout sauf à un restaurant mais vous y dégusterez des dumplings (raviolis) exceptionnels ou de délicieuses soupes chinoises. Comptez environ 20 000 kips pour un gros bol de 18 dumplings et pareil pour le très copieux bol de soupe de nouilles.

Lao Lao Beer Garden : Idéal pour boire un verre dans un cadre vraiment original. Arbres, lampions, grand feu de bois au milieu des tables. C’est touristique et les prix vont avec mais sympa pour changer des petits stands locaux.

Que faire à Luang Prabang ?

Ascension du mont Phou Si : Situé en plein cœur du quartier historique, au début de la péninsule, la vue du mont vous permettra d’avoir un aperçu de cette ville située au confluent de la rivière Nam Khan et du majestueux Mékong. A faire idéalement avant de commencer la visite de la ville. Il parait que le coucher de soleil y est magnifique mais nous avons préféré le voir des rives du Mékong, une Beerlao à la main. Entrée : 20 000 kips

Promenade à pied dans le centre historique de Luang Prabang : La péninsule est en grande partie piétonne ou au moins interdite à la majorité des véhicules. On a adoré s’y promener, parcourir les petite rues piétonnes, admirer les maisons d’époque et bien sûr visiter les temples qui font le prestige de cette ville. Si vous ne souhaitez pas passer vos journées dans les temples on vous recommande au moins de visiter le Wat Xieng Thong au bout de la péninsule, c’est un véritable bijou. Entrée : 20 000 kips

Kuang Si Waterfall : Ces cascades situées à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang sont immanquables, elles font partie des plus belles que nous ayons vu depuis le début de notre voyage malgré le nombre élevé de touristes. Pour y aller vous pouvez louer un scooter mais la route est longue et encombrée de minivans de plus la location vous reviendra beaucoup plus chère que le trajet en minivan. Tous les tuk-tuk et minivan de la ville vous proposeront le trajet alors n’hésitez pas à négocier. La plupart vous annonceront le trajet à 50 000 kips par personne en tuk-tuk mais nous l’avons obtenu à 25 000 kips aller-retour en minivan confortable. Il vous laissera plus de 3h sur place, largement suffisant pour faire le grand tour à pied, observer les ours du centre de conservation et vous baigner. Entrée à la cascade : 30 000 kips.

Traversée du Mékong et promenade en face de Luang Prabang : Prenez le ferry public situé sur les rives du Mékong devant le palais royal (5000 kips par personne). De l’autre côté de la rive prenez le premier chemin bétonné sur la droite et c’est parti pour une petite boucle d’environ 2h aller-retour. Vous traverserez des villages, des champs, des monastères et pourrez admirer le Mékong, ses îles et Luang Prabang. Les monastères situés sur le chemin sont tous payants donc on vous conseille au moins de faire le premier, en haut d’une colline. Le billet est à 10 000 kips. La vue est magnifique, le lieu est calme, les moines y vivent encore et mettent à votre disposition thé, café, biscuits. Une fois au bout du chemin vous pouvez revenir jusqu’au ferry ou demander à un batelier de vous conduire de l’autre côté pour environ 20 000 kips.

10 commentaires

  1. bonjour ,quand je vois la cascade ,cela me fait penser à certain poster que l’on voyait dans les annees 80.
    pouvez vous me préciser le jour et l’heure ,ainsi que l’aéroport de votre retour bisous

    • Solène et Nicolas

      Coucou papa, pour les posters des années 80 il manque un gros arc en ciel en plein milieu (et peut être une feuille de canabis aussi 😉). Je t’envoie un mail avec tous les éléments de notre retour. Gros bisous et profite bien du ski.

  2. Waw… Encore un endroit à inscrire sur ma liste 🙂

    • Solène et Nicolas

      Ça vaut vraiment le coup! Vu que tu t’es mis à la couleur, je verrai bien quelques une de tes créations/atures dans ce décor 😉 Gros bisous

  3. On a effectivement l’impression d’être dans un film, cascade extraordinaire, temples magnifiques, rats sèchés si appétissants, couchers de soleil++ et cette habitude si sympathique d’inviter les gens de passage à leurs nombreuses fêtes familiales ou locales.( Pouvez vous leur suggérer d’exporter en France cette tradition conviviale…) Nous avons encore passé un très bon moment laotien.

    • Solène et Nicolas

      Jacques la bonne nouvelle, c’est que si vous voulez manger du rat, ici au Vietnam ils en font du grillé!!! La mauvaise c’est que personne de vivant n’a encore pu témoigner du goût…Nicolas, en fils dévoué, testera peut être pour vous mais c’est à ses risques et périls! 😊

  4. Ne laisse surtout pas Nicolas manger du rat! Il serait bien capable de le faire avec sa curiosité insatiable … Rire
    Bisous 🐀

  5. Nous nous promènerions bien sur les ponts en bambous pour visiter ces magnifiques paysages, mais la nourriture ne nous conviendrait pas. Continuez bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *