Kanchanaburi : balade le long de la rivière Kwaï

Share

De Bangkok nous prenons un bus pour Nakhon Pathom, court arrêt sur notre chemin vers Kanchanaburi, car c’est dans cette ville que se trouve le plus haut Stupa (reliquaire en l’honneur de Bouddha) du monde, 127 mètres.

nakhon-pathom-stupa

Nous faisons le tour du Stupa. L’endroit est impressionnant et on y trouve des dizaines de bouddhas, tous dans des postures différentes. C’est ici que reposent les cendres du roi Rama VI.

nakhon-pathom-bouddhas

Après avoir déjeuné sur un petit stand de rue on part à la recherche de notre bus pour Kanchanaburi, notre vraie destination. Sous une chaleur de plomb, avec nos sacs à dos, nous tournons en rond depuis une heure, quand un bus qui n’est certainement pas le notre nous fait comprendre qu’il va nous aider. En effet il nous dépose en plein milieu d’un bled où finalement nous pourrons prendre le fameux bus pour Kanchanaburi. Normalement nous aurions dû mettre une heure pour ce trajet, en réalité cela nous en a pris quatre.

On est crevé en arrivant à destination mais ravi de la vue depuis notre bungalow qui flotte sur l’eau. Si le nom de Kanchanaburi ne vous dit rien, celui de sa rivière et de son pont vous parlera certainement plus : voici la fameuse rivière Kwaï.

kanchanaburi-riviere-kwai

Le soir nous goûtons à une spécialité locale, la fondue thaïlandaise. Dans un bouillon bien épicé vous faîtes cuire de la viande, des fruits de mer et des légumes. Délicieux !

Le lendemain nous louons un scooter pour faire un tour dans les environs de la ville à la découverte de la campagne thaïlandaise et de ses nombreux temples.

Nous commençons bien évidemment par le pont de la rivière Kwaï, devenu célèbre grâce au livre de Pierre Boulle puis à son adaptation cinématographique. Ce pont ferroviaire a été construit pendant la seconde guerre mondiale par des travailleurs, dont de nombreux prisonniers de guerre, aux ordres des japonais. Environ 16 000 personnes auraient trouvé la mort pendant sa construction.

On reprend la route mixant les passages entre bords de la rivière Kwaï et luxuriante campagne thaïlandaise.

Il y a des temples partout, on voit des bouddhas et des toits colorés qui surplombent la végétation. Impossible de tous les faire, on vous donne une petite sélection de ce qu’on a pu voir.

Le temple Wat Mettadharmabodhiyan

C’est un temple chinois un peu perdu en pleine forêt. Comme nous sommes dimanche et que c’est le jour où les familles se rendent au temple, il y a plein d’animation. Les gens sont surpris de voir des touristes, ils nous font de grands sourires et certains nous prennent même en photo plus ou moins discrètement.

A l’arrière, protégées des regards, les statues qui viendront décorer une nouvelle partie du temple en cours de construction. Nous sommes impressionnés par les détails et le travail du bois.

Le temple Wat Tham Phu Wa

S’il ne paye pas de mine de dehors, de dedans c’est une toute autre histoire. Passez les premières marches et vous vous retrouvez dans une grotte ! C’est la première fois que nous voyons ce genre de temple.

Dans chaque recoin vous trouverez un bouddha et si on regarde bien on peut même voir un moine en méditation. On a attendu qu’il bouge mais il est resté immobile, mieux que les gardes devant le palais de Buckingham !

kanchanaburi-wat-tham-phu-wa-bouddha-et-moine

Le temple Wat Ban Tham

C’est le plus original que nous ayons vu, il faut avancer dans la gueule béante de ce gentil dragon pour atteindre une grotte qui une fois de plus renferme un somptueux bouddha.

Le temple Wat Tham Khao Noi

Et pour finir, le plus grand, que l’on repère de loin dans la forêt. Ici il y a foule, c’est l’un des temples les plus importants de la région.

kanchanaburi-wat-tham-khao-noi-temple-vu-de-loin

Depuis l’esplanade les gens se dirigent vers l’imposant Bouddha pour effectuer leurs prières rituelles.

kanchanaburi-wat-tham-khao-noi-bouddha

Les temples ici sont vraiment somptueux et surtout il y règne une ambiance particulière, bien différente des sites religieux que nous avons l’habitude de connaître. En effet, devant les bouddhas tout est calme et silencieux mais tout autour les gens se prennent en photo, en selfie, les enfants courent et rigolent, c’est vraiment vivant.

Lors de cette balade, nous nous sommes arrêtés sur un petit stand en bord de route pour déjeuner. Nous avons découvert une nouvelle recette de nouilles au poulet. La nourriture ici est vraiment délicieuse ! Bon appétit !

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 22 au 24 octobre 2016

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 39 bahts

NAKHON PATHOM

Trajet Bangkok – Nakhom Pathom : Des trains desservent la ville assez régulièrement mais nous avons opté pour le bus. Le départ s’effectue du terminal sud de Bangkok, situé à environ 10 kilomètres du centre-ville (comptez environ 120 bahts en taxi). Ne montez pas aux guichets car le billet se paye dans le bus pour ce trajet. Pas facile de s’y retrouver dans le terminal mais tout le monde cherchera à vous aider donc vous n’aurez pas de problème à trouver le « big bus ». Trajet d’un peu plus d’une heure pour 40 bahts par personne.

Visite du Stupa de Nakhon Pathom : Situé en centre-ville à deux trois minutes à pied de la gare ferroviaire et idem du terminus de bus, vous ne pourrez pas le manquer. Entrée à 60 bahts par personne mais en fait personne ne paye car il faut vraiment le vouloir pour trouver le guichet et acheter son billet (3 des 4 entrées n’ont d’ailleurs même pas de guichet). Mais on a été honnête. Monument vraiment impressionnant qui vaut vraiment la peine de s’arrêter. Comptez 2-3 heures d’arrêt dans la ville pour la visite et un déjeuner sur les nombreux stands de rue.

KANCHANABURI

Trajet Nakhon Pathom – Kanchanaburi : Autant vous dire qu’on a galéré très longtemps avant de trouver un bus donc le plus simple est de vous renseigner auprès de votre bus d’arrivée ou d’un taxi pour qu’il vous dépose au départ. Sinon vous risquez de tourner en rond un bon moment même en suivant les indications de votre guide de voyage… Le bus direct dure normalement 2h pour 70 bahts. Nous avons payé le même prix mais pour deux bus et deux fois plus de temps. Une fois à Kanchanaburi un tuk-tuk vous déposera dans votre hôtel sur le bord de la rivière pour 60 bahts.

Où dormir à Kanchanaburi ?

On vous conseille vraiment le Sugar Cane Guesthouse 1. Vous aurez le choix entre un bungalow double sur terre pour 150 bahts, une grande chambre flottante avec sdb privée pour 300 bahts et la supérieure flottante avec vue plus dégagée pour 400 bahts. C’est propre, calme et vraiment agréable. Belle terrasse pour prendre un verre avec vue sur la rivière le soir.

Que visiter à Kanchanaburi ?

On vous propose de louer un scooter une journée (200 bahts + environ 100 bahts d’essence) pour partir à la découverte des incroyables temples des environs. Selon nous le pont et les 3 temples dont on vous parle dans l’article sont absolument immanquables. En utilisant l’application MAPS.ME vous retrouverez facilement ces sites, mais pour vous faciliter le travail voici la  carte de notre parcours.

kanchanaburi-trajet-en-scooter

2 commentaires

  1. Merci pour la carte du parcours .indispensable,car je me propose dans une autre vie de voyager en Asie
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *