Huaraz : la cordillère blanche

Share

Nous arrivons à Huaraz de nuit, directement au dodo car demain nous faisons notre première randonnée d’acclimatation. En effet, dans 2 jours nous partons pour le trek de Santa Cruz mais avant il faut absolument s’habituer à l’altitude.

Réveil en pleine forme, on a hâte de découvrir les paysages de la cordillère blanche. Cette première randonnée nous remet dans le bain, 5 heures de marche et 600 mètres de dénivelé.

Huaraz - 1re randonnée - Vue sur la parcours

On arrive à la Laguna Wilcacocha située à 3700 mètres d’altitude.

Huaraz - 1re randonnée - Le lac

La première chaîne de montagne que l’on voit s’appelle la cordillère noire et les sommets blancs derrière, quant à eux, constituent la cordillère blanche. Nous nous approcherons de ces sommets les prochains jours mais cela donne déjà un bon aperçu de l’immensité de cette chaine de montagnes. On aperçoit au loin le Huascaran, le plus haut sommet du Pérou et le second d’Amérique Latine à 6768 mètres.

Huaraz - 1re randonnée - Cordillères noire et blanche

Nous profitons du reste de la journée pour visiter un peu la ville de Huaraz, cette dernière a été complètement détruite en mai 1970 suite à un tremblement de terre. Ce dernier ainsi que l’avalanche du Huascaran ont provoqué la destruction d’une grande partie de la vallée et la mort de 70 000 habitants.

Huaraz - Ville

2ème jour d’acclimatation, nous montons un peu plus haut à 4450 mètres à la laguna Churup. Le paysage qui nous y mène est encore exceptionnel. Les derniers mètres sont difficiles, cela devient même de l’escalade, il faut le mériter ce lac!

Huaraz - Laguna Churup

Voilà nous avons fini nos deux journées d’acclimatation, nous sommes prêts pour partir le lendemain direction le trek de Santa Cruz dans la cordillère blanche.

Santa Cruz – 1er jour

Réveil 4h30, nous prenons un minibus jusqu’au début du trek, le trajet est assez long, 7h, heureusement que la vue est belle. Le minibus monte à 4770 mètres d’où nous pouvons admirer les sommets enneigés du Huascaran et du Pisco. Le bus redescend ensuite jusqu’au village de Vaqueria, point de départ du trek situé à 3600 mètres d’altitude.

Santa Cruz - 1er jour - Montée en minibus

Nous avons un groupe de 7 personnes : 3 Suisses-Allemands (dont 1 couple), 1 Hollandaise, 1 Français et nous, bien-entendu accompagnés de notre guide Javier. Le groupe est très sympa, nous avons tous entre 25 et 35 ans, il y a une très bonne ambiance. Nous commençons notre trek par 12km (4heures de marche et 200 mètres de dénivelé positif), on peut apercevoir les premiers sommets enneigés.

Santa Cruz - 1er jour - Pic enneigé

Nous arrivons vers 17h à notre campement, le soleil est déjà couché derrière les montagnes. Nous sommes ravis de la vue. On se débarbouille un peu avec la bassine d’eau chaude préparée par les guides et on enfile les couches de vêtements, quand on s’arrête de marcher il commence à faire assez froid, nous dormons à 3800 mètres.

Santa Cruz - 1er jour - Campement

Comme notre guide a trouvé que nous étions un bon groupe, il nous propose pour le lendemain d’emprunter un nouveau chemin, plus beau mais un peu plus compliqué… OK tout le groupe est partant, mais pour le moment on va surtout tous se reposer après avoir dégusté une bonne truite.

Santa Cruz – 2ème jour

Réveil à 6h du matin, on nous apporte un maté de coca bien chaud dans la tente pour commencer la journée. Après une nuit bien fraîche, cela nous fait du bien. On s’habille, petit déjeuner et hop on démarre. Aujourd’hui c’est la journée la plus compliquée, le dénivelé positif est d’environ 1200 mètres pour atteindre Punta Union, le point le plus haut du trek situé à 4750 mètres… Et en plus sur un chemin peu emprunté, voire la plupart du temps inexistant, on se retrouve parfois avec des herbes jusqu’à la taille. Premier stop après une montée d’environ 400 mètres, notre groupe est ultra motivé !

Santa Cruz - 2ème jour - Groupe

On continue à monter dans des paysages de rêves qui nous amènent à des lacs superbes. On a l’impression qu’il suffit de tendre la main pour pouvoir toucher les glaciers.

Santa Cruz - 2ème jour - Laguna 1

Et on monte encore et encore, on passe la barre des 4500 mètres, l’oxygène commence à manquer, la température descend… La marche devient plus compliquée… On arrive à l’avant dernière étape avant le point le plus haut de notre trek, ce long col noir que l’on aperçoit derrière nous. Mais avant de l’atteindre, il faudra tout d’abord redescendre un peu pour rattraper le chemin officiel du trek. Nous en profiterons pour déjeuner avant d’attaquer la dernière montée.

Santa Cruz - 2ème jour - Nous juste avant le Punto Union

Et enfin après environ 7h de marche en montée, un dénivelé positif de quasiment 1200 mètres, nous arrivons à Punta Union à 4750 mètres (pour repère le Mont Blanc est à 4810 mètres). Comme nous la plupart des personnes de notre groupe ne sont jamais montées aussi haut. La fatigue disparait pour laisser place à la joie.

Santa Cruz - 2ème jour - Punta Union

Santa Cruz - 2ème jour - Punta Union - Nous

Puis il est temps de redescendre de 550 mètres vers notre campement situé ce soir à 4200 mètres. Au total nous avons marché pendant pas loin de 10 heures, pauses comprises, nous sommes KO!

Santa Cruz – 3ème jour

Aujourd’hui c’est plutôt cool, le chemin est assez plat, on fait 23 kms mais rien de compliqué, ouffff.

Santa Cruz - 3ème jour - Début de journée

Notre première destination est la laguna Arhuaycocha, il faut monter un peu à 4420 mètres, un jeu d’enfants 😉 . C’est aussi l’occasion de découvrir l’Artesonraju (sur la photo ci-dessus), la montagne que vous pouvez voir au début de vos films produits par la société Paramount Pictures.

Santa Cruz - 3ème jour - Laguna Arhuaycocha

Puis nous descendons vers la vallée, là le paysage change complètement, alors que nous étions dans un décor de montagnes verdoyantes, nous passons à du désert, le sol est fait de sable et le soleil tape. Une énorme avalanche qui s’est produite il y a trois ans est à l’origine de cette vallée désertique.

Santa Cruz - 3ème jour - Désert

Nous arrivons à un nouveau lac, dommage il manque un peu de soleil pour pouvoir savourer la vue. Puis nous partons en direction de notre campement, il nous reste encore 8kms de marche. Pour ce dernier soir de trek, nous nous offrons le luxe d’une petite bière avec toute l’équipe, celle-ci est largement méritée.

Une fois de plus nous nous couchons bien KO après un bon repas et un vin chaud préparé par les guides. Demain il nous reste seulement 3 heures de marche en descente (12 kms) pour finir le trek. L’envie d’une bonne douche chaude commence à être pressante.

Santa Cruz – 4ème jour

Comme tous les matins, réveil à 6h, on s’habille, petit déjeuner et on est parti pour les derniers kilomètres.

Santa Cruz - 4ème jour - Rivière

L’arrivée est au fond, derrière le V formé par les deux montagnes. On se rapproche, dernière photo de groupe du trek pour fêter cela. Nous aurons parcouru au total par loin de 55 km en 4 jours dans ce décors exceptionnel.

Santa Cruz - 4ème jour - Groupe

De retour à Huaraz nous prenons la douche la plus longue de l’histoire de l’humanité, on fait péter l’eau chaude youhou !!! Bien propres nous nous rendons chez Orlando, le patron de l’agence de trekking, dont la maman nous a concocté un dernier repas bien copieux. Au menu : pisco sour et un plat traditionnel composé de poulet, de maïs, de haricots et de 3 sortes de pommes de terre. Et ce n’est que la version réduite de ce plat qui comporte normalement 18 saveurs!

Santa Cruz - 4ème jour - Repas

Il est maintenant temps pour nous de remonter vers le nord du Pérou et ses plages. Notre prochaine destination est Mancora, nous ne savons pas encore exactement comment y aller ni surtout en combien de temps… Pour le moment nous sautons juste dans le 1er bus de notre trajet direction Trujillo, le lit bien douillet ce n’est pas encore pour cette nuit.

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 26 mai au 1er juin

Trajet Lima – Huaraz : Plusieurs compagnies proposent le trajet mais nous l’avons effectué avec la compagnie Oltursa. Nous avons déjà voyagé à plusieurs reprises avec cette compagnie et nous apprécions réellement le niveau de service ainsi que la sécurité à bord (changement de chauffeur toutes les 4h respecté). Compter 8h de trajet pour 50 soles en semi-cama et 75 soles en cama.

Hébergement Huaraz, Hostel Caroline Lodging : le seul point positif de cette hostel est le lapin qui se promène dans les parties communes…

Quelle agence choisir pour effectuer le trek de Santa Cruz et les randonnées d’acclimatation ?

De nombreuses agences proposent le trek (et des randonnées à la journée) à des tarifs très différents. Notre hôtel le proposait par exemple à 320 soles soit l’équivalent en mai 2016 de 100 dollars. Nous avons rencontré des personnes tout à fait satisfaites de la prestation mais il est clair que le niveau de services (repas, nombre de personnes par tente et dans le groupe, qualité du matériel) est inférieur à celui que nous avons pu avoir. Pour notre part, nous avions sélectionné deux agences suite aux conseils d’un voyageur rencontré au Canyon de Colca et aux commentaires de tripadvisor : Quechuandes et EcoIce Peru. La date de départ pour le trek avec Quechuandes ne nous permettant par de réaliser les randonnées d’acclimatation, nous avons donc décidé de partir avec l’agence d’Orlando, EcoIce Peru. Nous en avons été plus que satisfaits !

Le prix varie entre 220 et 240 dollars par personne selon la saison et comprend tout ce dont vous aurez besoin durant le trek (transport, tentes, ânes, repas et snacks, guides…). Vous pourrez, avec un léger supplément, louer un duvet bien chaud et des bâtons. Vous aurez aussi à payer l’entrée au parc Huascaran pour effectuer ces différentes randonnées : 65 soles par personne valable 21 jours.

Voici tout ce que nous avons apprécié en passant par cette agence :

  • Le fait qu’Orlando, le gérant de l’agence, vienne nous chercher au terminal de bus le soir de notre arrivée à Huaraz
  • Le sérieux de l’agence : Orlando nous a imposé au minimum deux jours de randonnées d’acclimatation avant de partir pour le trek afin de limiter les risques.
    • La première est celle de la laguna Wilcacocha située à quelques kilomètres de Huaraz. Il ne nous l’a pas faite payer et nous a simplement demandé de laisser un pourboire à notre guide stagiaire. Il est d’ailleurs tout à fait possible de la réaliser seuls en prenant un colectivo jusqu’au départ de la rando situé à une dizaine de minutes du centre ville.
    • Pour la seconde randonnée il nous a proposé la sublime laguna Churup pour 90 soles par personne. La majorité des personnes se rend à la Laguna 69 mais nous vous conseillons vivement celle de Churup. Elle est à priori aussi belle mais surtout beaucoup moins loin, 1h contre environ 4-5h de route, ce qui n’est pas négligeable sachant que vous devez être reposés avant de partir pour le trek le lendemain. Elle est en plus très peu fréquentée.
  • Un groupe limité à 8 personnes (nous étions 7)
  • Un guide très agréable et attentif à chacun
  • Des repas copieux et surtout très bons : truite fraiche, poulet, pancakes…
  • Une tente pour deux personnes maximum
  • Le maté de coca apporté dans la tente au réveil
  • La bassine d’eau chaude pour se débarbouiller dès notre arrivée au campement
  • Le dernier repas chez les parents d’Orlando en rentrant du trek.

Au final, nous ne trouvons rien à redire à l’organisation du trek et vous conseillons vraiment cette agence ! Attention, les dates de départs ne sont pas quotidiennes (environ 1 par semaine lors de notre passage) donc renseignez vous bien avant de vous rendre à Huaraz pour ne pas rater le départ. Pour info, si vous avez le courage et l’envie, ce trek est réalisable en autonomie. Pour plus de détails, nous vous conseillons de jeter un coup d’œil au très bon blog d’Adeline et Adrien, Ad-ventures.

10 commentaires

  1. Eh oui encore une nouvelle expérience solene qui marche autant l Amérique a transformé ma fille je vais me renseigner pour lui prendre un abonnement dans une salle de sport et nicolas je l inscris à maison alfort pour le cursus de veto bisous

    • Solène et Nicolas

      Coucou papa, eh oui on ne m’arrête plus, enfin bon ce n’est quand même pas facile tous les jours. N’empêche on ne dirait pas comme cela mais je suis beaucoup plus douée pour la marche que ne l’est Nico pour s’occuper des animaux 😉 On part demain pour les Galapagos.
      Gros bisous

  2. Coucou les Globe trotteurs! les paysages sont magnifiques et bravo pour ces kilomètres parcourus, vous etes au top , bisous de nous 4

    • Solène et Nicolas

      Merci ma belle, on espère que tout va bien pour vous. Demain nous partons pour les Galapagos, j’espère qu’on pourra vous ramener des belles photos de grosses tortues!énormes bisous à vous 4

  3. C est magnifique! Randonner a + de 4 500m au milieu des lacs glaciaires entourés de sommet qui depassent les 6 000m vous me faites rêver!
    A ces altidudes les anes doivent etre contents de trouver des compagnons de pique-nique et se montrent chaleureux… Quant au lapin de l hôtel il a du arriver avec les extras terrestres, il est un peu bizarre…rire…bisous

    • Solène et Nicolas

      En effet pas toujours très simple de trouver sa respiration si haut, notre prochain objectif : atteindre les 5000. Enfin je dis ça maintenant mais on verra surtout quand l’occasion se présentera, parce qu’au final, c’est pas mal la plage non plus 😉

  4. Bonjour pourquoi n’avez vous pas aimé votre séjour à cet auberge? À combien de minutes à pied est elle située du centre ville? Merci!!

    • Bonjour Guem, l’auberge est située à 10 minutes à pied du centre ville. Pour notre part nous n’avons pas apprécié car la vieille de notre départ pour le trek de Santa Cruz, la direction a fait une énorme fête dans l’auberge. Aucun touriste concerné, juste les membres de l’équipe et la proprio. Quand à 3h du mat on leur a demandé de baisser la musique, ils se sont moqués de nous… Donc bon pour une auberge où l’on va pour des départs de rando on a trouvé cela abusé. Après d’autres gens que nous avons rencontrés au cours de notre voyage ont aimé l’endroit.

  5. Bonjour,

    Je compte faire cette randonnee mais n’arrive pas a avoir d’information sur le cout supllementaire de la location d’un sac de couchage et les possibilites de conservation de valises (dans des casiers par exemple). En effet, j’ai cru comprendre que les bagages pendant la randonnee etaient limites a 6 kilos. Peux tu m’eclairer ?
    Merci

    • Solène et Nicolas

      Bonjour Florence, merci pour ton message. On a vraiment adoré cette randonnée, c’est l’un des plus beaux moments de notre voyage. Pour le sac de couchage, on te conseille de louer celui en plumes (le plus chaud). Notre agence Eco Ice Peru avait inclus le prix de la location dans le package global du coup on ne s’en souvient plus. N’hésite pas à les contacter http://www.ecoice-peru.com ils répondent vite et sont super. Pour les bagages, quelque soit l’agence, ils te les garderont. Si tu n’as pas de petits sacs, tu peux mettre ce que tu ne veux pas prendre dans un grand sac plastique. Au retour nous n’avions pas d’hôtel (on prenait le bus direct) et notre guide nous a trouvé une douche (grand moment de joie). Le prix de la rando n’est pas donné mais le service est top. On espère avoir répondu à tes questions, n’hésite pas si tu en as d’autres et profite bien!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *