Hpa An et Mawlamyine : le sud de la Birmanie

Share

Sur le chemin du sud qui doit nous mener à Hpa-An, nous faisons un arrêt à Kyaiktiyo pour aller voir le célèbre rocher d’or. Haut lieu de pèlerinage du bouddhisme birman il attire tous les jours des milliers de fidèles ainsi que de nombreux touristes. Il paraît que ce rocher serait posé sur un cheveu de Bouddha et c’est vrai que les pèlerins se plient en quinze pour observer sous le rocher. Pour lui rendre honneur les bouddhistes le recouvrent (encore et encore) de feuilles d’or.

le-rocher-dor

Ça c’est le coté sympa de l’histoire, l’autre côté c’est que l’accès au rocher est géré par la junte militaire qui se gave les poches grâce aux prix exorbitants appliqués. Du vrai racket ! Entassés dans les sortes de camions qui nous mènent au rocher nous sentons la colère des Birmans envers ces procédés et ceux qui les appliquent.

HPA AN

Nous sommes donc ravis de reprendre notre chemin vers Hpa-An. Arrivés sur place nous louons un scooter et partons faire un tour dans la campagne avoisinante. On y retrouve des éléments de paysages connus comme les rizières et les massifs karstiques, ces pics rocheux déjà observés dans le sud de la Thaïlande.

On croise des champs entiers de Bouddhas qui donnent l’impression d’avoir poussés ici comme des champignons.

La « spécialité » de la région c’est les temples bouddhistes qui ont été installés dans des grottes, nous en avons vu plein mais le plus impressionnant c’est celui de la grotte Saddan. Et si les décorations sont belles… Le plus incroyable reste le chemin à parcourir dans la grotte, soit sous la colline. L’ambiance est particulière, il fait sombre, donc si on n’en voit que quelques unes, ce sont bien des centaines de chauves souris que nous entendons.

Enfin le chemin débouche de l’autre côté, retour à la lumière ! Le paysage est magnifique et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Au retour nous embarquons sur une petite barque qui passe sous le massif pour nous ramener à notre point de départ.

Puis direction Kyauk Kalap, lieu incontournable de la région, d’un côté on peut admirer un monastère et de l’autre un rocher planté au milieu du lac et surplombé d’une pagode.

Nous rentrons apprécier la vue depuis la terrasse de l’hôtel. Ce qui nous donne une idée, vous voyez la colline qui fini en pointe et bien demain nous irons en haut pour avoir une vue du coin.

hpa-an-vue-de-notre-hotel

La montée n’est pas très difficile mais arrivés presque en haut le chemin est très étroit et tombe à pic des deux côtés, l’impression est assez étrange.

La vue est magnifique, on peut voir le fleuve, les plantations et les collines au fond encore dans la brume.

hpa-an-vue-de-la-colline

On reprend notre scooter et direction Kawt Ka Taung . Une autre grotte, lieu culte du bouddhisme. Sur des pans entiers on trouve des petites statuettes de Bouddha et même à des hauteurs vertigineuses, mais comment ont-ils réussi à en mettre jusqu’à là ?

Les photos ne rendent pas très bien, une seule solution, vous rendre sur place et voir par vous-mêmes 😉

MAWLAMYINE

Le lendemain nous partons pour Mawlamyine, capitale de l’état Mon. Du temps des colons anglais elle avait la cote auprès d’écrivains comme Orwell ou Kipling. Aujourd’hui cela ne fait que peu de temps qu’elle s’est ré-ouverte aux touristes.

C’est par hasard et avec joie que nous y retrouvons Aline et Gérard. Nous les avions déjà croisés lors de notre trek dans les alentours de Hsipaw.

Nous commençons notre visite par un incontournable : le plus grand Bouddha allongé du monde, 200 mètres ! On peut circuler à l’intérieur pour découvrir de nombreuses scènes ultra-kitch représentant la vie de Bouddha. Quelque peu mégalo, son constructeur à décidé d’en construire un juste en face, encore plus grand, 300 mètres. Pour le moment on peut juste voir apparaître son visage.

De retour en centre ville nous allons visiter les différents monastères et pagodes situés sur la colline surplombant Mawlamyine. Dans l’un de ceux-ci nous pouvons admirer un Bouddha en bambou (le seul que nous ayons vu dans cette matière).

Puis nous montons à la pagode Kyike Than Lan, la principale de la colline.

De là on a une superbe vue sur la ville, le fleuve et les nombreuses îles situées à l’embouchure du fleuve.

mawlamyine-vue-depuis-la-colline

Pour notre dernier jour nous partons visiter l’île aux ogres située juste de l’autre côté du fleuve. Bon en toute honnêteté cette visite guidée n’était vraiment pas top, heureusement nous étions avec Aline et Gérard et qu’il manquait une (voire deux ou trois) case à notre guide. Ce qui à défaut de rendre la journée intéressante, l’a rendue tout à fait comique.

Premier arrêt : Une pagode (et oui encore une) avec une cloche bien spéciale. Vous pouvez voir sur la photo une bombe anglaise qui sert de cloche, d’après eux « un cadeau de Bouddha »…

Deuxième, troisième, quatrième, cinquième… dixième arrêt : La pêche au lotus ! Notre guide est totalement fan des lotus et des oiseaux d’eau (« water chicken »).

mawlamyine-lile-aux-orgres-temple-lotus

Solène a donc eu la chance d’être affublée de tous les lotus qu’il trouvait et aussi d’élastiques (production locale). Puis il a demandé à Nicolas de réciter un poème d’amour « The sky is blue, the lotus is blue, my love is true ».

On a ensuite fait le tour de tous les artisans locaux : tissage, sculptures en bois, fabrication d’élastiques (l’île est recouverte d’hévéas), de paillassons et d’ardoises…. Bien souvent les méthodes sont ancestrales, et le gain retiré du travail est minime.

De retour sur la terre ferme, on assiste à un beau coucher de soleil sur le fleuve puis nous allons dîner au night market, enfin de la bonne nourriture, on sent que la Thaïlande est proche. Au menu : brochettes de calamars, poulet mariné, nouilles aux légumes et un bon ananas bien frais en dessert. Et le tout accompagné d’une grande bière Myanmar bien sûr.

C’est la fin de notre aventure dans ce pays magnifique qu’est la Birmanie. Nous avons réellement été charmés.

Aujourd’hui nous repartons vers la Thaïlande afin de rejoindre le Cambodge. Nous passons la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande par voie terrestre avant de rejoindre l’île de Koh Samet pour quelques jours de farniente. A bientôt dans un nouveau pays 🙂

birmanie-passage-de-frontiere

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 29 novembre au 6 décembre 2016

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 1400 kyats

Les trajets

Mandalay – Kyaiktiyo (Le rocher d’or) en bus : On n’a pas trouvé de bus direct en journée mais il y en a un de nuit vers 18h en direction de Hpa-An, vous pourrez demander l’arrêt au rocher d’or. Nous sommes partis le matin donc premier bus jusqu’à Yangon (10800 kyats) puis second jusqu’à Kyaiktiyo (8000 kyats), c’est à priori le plus simple. Les bus pour ces deux destinations partent régulièrement mais démarrez assez tôt, vers 8h de Mandalay, car il faut compter la journée complète de trajet.

Kyaiktiyo (Le rocher d’or) – Hpa-An en bus : Des bus en provenance de Yangon s’arrêtent environ toutes les heures, demandez à votre hôtel de réserver votre billet. Vous paierez le prix du trajet complet de Yangon à Hpa-An soit 8000 kyats par personne pour 2h30 de trajet.

Hpa-An – Mawlamyine en bus : Pas besoin de réserver, départ toutes les heures en centre ville, pas loin de la clock tower. Le billet est à 3000 kyats par personne pour 2h de trajet. Prendre un taxi en arrivant pour rejoindre le centre, environ 2000 kyats.

KYAIKTIYO – LE ROCHER D’OR

Où dormir à Kyaiktiyo ?

Tout est assez cher à Kyaiktiyo donc pour limiter les frais le conseil est de dormir dans la ville située au pied du rocher et non sur place si vous ne voulez pas dépenser plus de 100 dollars US par nuit. On vous conseille le WIN Hotel, simple mais propre et un prix assez bas pour la ville, tout de même 40000 kyats (30 dollars US) la chambre double avec salle de bain et petit déjeuner. Ils organiseront vos prochains trajets.

Comment visiter le rocher d’or ?

Rien de plus simple, rejoignez le centre du village et entassez vous dans les camions en direction du sommet. Le billet revient à 2000 kyats aller par personne. Une fois au sommet suivez la longue allée de boutiques, passez le check point touristique tenu par l’armée pour payer vos 6000 kyats par personne (ou attendez quelques minutes que le garde ne regarde pas et avancez tête haute) et vous voici en face du rocher. Avant de reprendre le camion à 2000 kyats pour la descente n’oubliez pas de donner votre billet à d’autres touristes qui arrivent, une double bonne action car ils seront contents et ça fera un peu moins d’argent dans les poches de l’armée. Notre conseil : si le temps vous manque sautez cette étape qui n’a vraiment que très peu d’intérêt d’après nous.

HPA AN

Où dormir à Hpa An ?

On recommande un hôtel assez simple au niveau des chambres mais dont la terrasse avec vue sur les champs et le fleuve relève grandement le niveau. Le Golden Sky se situe dans le centre et propose des chambres doubles avec salle de bain, climatisation et petit déjeuner pour 23000 kyats. Un lieu idéal pour profiter des environs et se reposer avec une vue exceptionnelle.

Où manger à Hpa An ?

Coup de cœur pour le restaurant Lucky 1 situé dans le centre à 5 minutes à pied du Golden Sky. Les amateurs de sucré salé se régaleront avec les plats sweet and sour et ne passez surtout pas à côté des crispy squids, calamars panés et légèrement pimentés. On en a pris trois soirs de suite. Comptez entre 2500 et 4000 le plat.

Que faire à Hpa-An ?

SI vous êtes pressés les hôtels proposent tous le même tour d’une journée à 6000 kyats par personne pour visiter toutes les grottes des alentours. On n’a pas essayé mais ça ne nous parait vraiment pas idéal. Prévoyez plutôt deux à trois jours en louant un scooter (6000 kyats par jour devant l’hôtel Soe Brother 1) pour profiter pleinement et à votre rythme de cette magnifique région.

Aidez vous de MAPS.ME et du plan des loueurs de scooter pour repérer les grottes et massifs karstiques mais on vous résume les lieux principaux.

  • Boucle jour 1

Grotte Kawt Ka Taung : Petite grotte aménagée en temple. Pas exceptionnelle pas rapport aux autres mais gratuite et située sur le chemin de Saddan Cave.

Saddan Cave : Entrée à 1000 kyats plus 1500 kyats par personne pour le retour en barque, à ne pas manquer. La route/piste en scooter au milieu des rizières avec vue sur les massifs karstiques vaut la visite à elle seule.

Les jardins de Bouddhas du Mont Zwegabin : au pied du mont ne ratez pas les centaines de Bouddhas alignés. Si vous en avez le courage vous pourrez faire l’ascension du mont, environ 2h pour plus de 700 mètres de dénivelé.

Le monastère Kyauk Kalap : Un monastère et un grand rocher situés au milieu d’un lac artificiel, original. Visite gratuite.

  • Boucle jour 2 (de l’autre côté du fleuve)

A gauche après le grand pont ne ratez surtout pas les deux grottes, Kaw Goon et Ya-The-Byan. La première coûte 3000 kyats mais vous ne paierez pas si vous avancez sans regarder le guichet et la seconde est gratuite. Les deux sont incontournables.

Reprenez ensuite la route principale et continuez quelques kilomètres plus loin pour rejoindre le pied du massif en bord de fleuve, celui que vous admirez le soir depuis la terrasse du Golden Sky en buvant une Myanmar. L’ascension prend moins de 30 minutes et vous aurez une belle vue sur la région, le fleuve et la ville.

MAWLAMYINE

Où dormir à Mawlamyine ?

L’Aurora Guesthouse propose des chambres doubles à 26000 kyats la nuit avec salle de bain, climatisation mais sans petit déjeuner. Rien d’exceptionnel mais correct pour le prix et emplacement central.

Où manger à Mawlamyine ?

Direction les quais du fleuve et le night market qui a lieu chaque soir à partir de 18h. Tous les locaux s’y retrouvent pour déguster des brochettes, nouilles, fruits frais et bien sûr quelques bières et jus. Prix vraiment corrects, stands propres et appétissants (on se croirait sur les night markets thaïlandais) et cuisine plus fine que d’habitude. On a adoré.

Que faire à Mawlamyine ?

La colline aux pagodes : vers 15h30 montez à pied sur la colline située au dessus du centre ville (15 minutes de marche). Visitez les différentes pagodes, les monastères et terminez par un beau coucher de soleil sur la terrasse de la pagode Kyike Than Lan.

Win Sein et le plus grand Bouddha couché du monde : A 30 minutes de route au sud de Mawlamyine faites un détour par Win Sein pour admirer ce Bouddha de 200 mètres. Entrée gratuite. Le taxi revient à 15000 kyats aller-retour mais vous pouvez aussi y aller en scooter ou bus.

L’île des ogres : Le tour d’une journée revient à 18000 kyats avec repas par l’agence de l’hôtel Breeze. Sinon 2 possibilités, louez un moto-taxi sur place ou alors louez un scooter à Mawlamyine et faites lui traverser le fleuve. L’île est immense donc on se croirait sur le continent, pas vraiment d’intérêt surtout lorsque le grand pont la reliera à la ville très prochainement.

Comment passer la frontière Birmanie (Myawaddy) – Thaïlande (Mae Sot) au départ de Hpa-An ou Mawlamyine ?

Quelque soit la ville de départ le principe est le même. Réservez la veille votre taxi partagé pour un départ vers 7h30 du matin. Il vous reviendra à 10000 kyats par personne de Hpa-An (2h30 de trajet) ou 11000 de Mawlamyine (4h de trajet). Le taxi vous déposera devant la douane birmane à Myawaddy. Présentez votre passeport pour le tampon de sortie, traversez le pont et présentez votre passeport pour l’entrée en Thaïlande (gratuit). Et vous voilà en Thaïlande, rien de plus simple que le passage de cette frontière. Un tuk tuk vous déposera ensuite au terminal de Mae Sot pour prendre un bus vers votre prochaine destination (pour Bangkok : un bus direct de nuit ou alors minivan avec un changement de jour, départ 14h, arrivée 23h30).

Attention, si vous passez la frontière dans le sens inverse vous devrez au préalable avoir obtenu le visa pour la Birmanie en ligne, en France ou à l’ambassade de Birmanie à Bangkok (moins cher).

8 commentaires

  1. bonjour ,vous parlez d’un fleuve ,sans citer le nom .Moi je suis perdu ,comment voulez vous que je m’y retrouve.Par contre très bien pour avoir nommé le nom de la biere .bisous
    ps j’ai entendu dire qu’ au cambodge au mange des insectes

    • Alors le nom du fleuve c’est Salouen (2ème plus long d’Asie du sud est après le Mékong),on espère que comme ça tu vas mieux 😉. Et oui en effet on peut voir sur les marchés du Cambodge de nombreux stands d’insectes… on verra si on tente l’aventure. En attendant, héritage indochinois, on mange de la baguette et même du fromage! Gros bisous

    • C est fascinant tous ces bouddhas au milieu des champs!
      Oh! Mais il est bien romantique Nicolas devant sa dulcinée ” fleur de Lotus bleu”…rire
      Bisous

  2. Époustouflant !
    Zut, encore une destination à ajouter à notre, déjà longue, liste des endroits à voir absolument !
    bisous

    • La Birmanie est pour le moment notre coup de coeur, on vous conseille vivement d’y aller et puis il faut en profiter avant que ça ne devienne trop touristique. Gros bisous

  3. Joyeux Noel de toute la famille!💓

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *