Puerto Varas et Pucon : la région des lacs

Share

Après 4h de bus nous arrivons à Puerto Varas sous un soleil de plomb. Puerto Varas est une ville au bord du lac Llanquihue, c’est un coin assez chic, il y a de beaux hôtels, de belles voitures, des mamies liftées et même un casino. Autant vous dire qu’avec nos sacs à dos et nos dégaines nous faisons un peu tâche dans ce décor.  Mais ce n’est pas grave car nous sommes là pour savourer la vue. Nous ne nous lassons pas d’observer ce paysage de rêve : lac bleu, ciel bleu et surtout au loin le volcan Osorno avec ses neiges éternelles.

Puerto Varas - Arrivée

Nous profitons de cette fin de journée et du lendemain pour nous reposer et organiser la suite de notre voyage. Nous avons la chance de passer la première nuit dans un hôtel grande classe grâce à Patrice (l’oncle de Nicolas) qui nous offre la chambre (merci!!!). Pour le reste de notre séjour nous trouvons une hospedaje sympathique et pratique (cuisine à disposition) en centre ville.

Après avoir rechargé les batteries on se remet en route, au programme randonnée au parc national Vicente Pérez Rosales de Petrohue. Cette ville se trouve à environ 1h de Puerto Varas, nous prenons donc un bus local pour nous y rendre. Ce matin c’est un peu le bordel, le bus est bondé et les gens y montent avec des objets peu courants : bidons d’essence et tuyaux de chantier.

Arrivés sur place nous commençons par aller voir les chutes d’eau Saltos de Petrohue, le temps n’est pas idéal mais cela ne gâche en rien la beauté du paysage (par contre ça ne rend pas très bien sur les photos).

Pour rejoindre notre randonnée nous empruntons la route qui longe la rivière, il y a de jolis endroits mais ce n’est pas folichon. C’est donc avec plaisir que nous acceptons de monter dans la voiture d’un couple d’américains retraités qui nous proposent de nous déposer au départ de notre randonnée, qui se nomme sobrement el paseo de la desolacion (pour les non bilingues : le sentier de la désolation). Oui on sait tout de suite ça donne envie.

Au fur et à mesure de notre ascension les nuages disparaissent et le soleil se lève. Bien que le sentier ne soit pas pentu il n’en est pas moins ardu car nous marchons dans du sable. Nous nous retrouvons dans les traces laissées par les coulées de lave lors de la dernière éruption du volcan Osorno en 1869.

Puerto Varas - El paseo de la desolacion - Trace de coulée de lave

Les cuisses et les mollets chauffent, mais après l’effort le réconfort : la vue est magnifique. Nous sommes face au lac Todos los santos et derrière nous le sommet du volcan Osorno est complètement dégagé. On se pose et on profite.

Puerto Varas - Osorno - Vue de notre pic nique

Ce sont les Andes et au loin l’Argentine.

Puerto Varas - Lac - Vue de notre pic nique

Nous faisons le chemin du retour en longeant le lac, ses eaux sont si transparentes que nous mourons d’envie de piquer une petite tête. Note pour les prochains jours : toujours prendre son maillot de bain avec soi.

Puerto Varas - El paseo de la desolacion - Plage

La tête pleine d’images, nous reprenons le bus pour Puerto Varas.

Puerto Varas - El paseo de la desolacion - Panoramique

A notre arrivée nous avons à peine le temps de nous reposer, en effet nous devons préparer un plat typiquement français pour Raul un Chilien rencontré la veille qui loge dans la même hospedaje que nous. Au menu ce soir : Raul a prévu l’apéritif composé d’oignons au vinaigre et de pisco sour (le cocktail chilien par excellence), nous avons donc fait le plat, un poulet basquaise, accompagné d’une bouteille de vin rouge ramenée par Raul qui a aussi pris le dessert, des myrtilles (c’est la saison). Après ce bon dîner nous sommes KO, une bonne nuit de sommeil s’impose, demain direction Pucon.

PUCON

4 heures de bus en prévision et comme nous sommes très chanceux nous avons les places juste à côté des toilettes et comme on a vraiment une baraka de fou furieux il y a même des gens malades, au top!

Nous arrivons à Pucon sous une pluie fine qui s’estompe rapidement. Nous profitons de cette première journée pour nous balader un peu, tout comme Puerto Varas, Pucon se trouve en bord de lac. De retour à notre hospedaje nous avons le plaisir de voir le sommet du volcan Villarrica émerger des nuages. Ce volcan est toujours en activité, on peut voir de la fumée s’échapper de son cratère (si si regardez bien).

Pucon - Volcan Villarrica - fumée

Réveil à 7h et c’est parti pour le parc national Huerquehue. Nous choisissons d’y faire la randonnée Los lagos, elle dure environ 5h. Les premiers km sont bien pentus et avec le soleil qui est au rendez-vous nous prenons de jolies teintes rouges.

Pucon - Randonnée Huerquehue - Nous

Sur le chemin nous sommes en bonne compagnie.

Cette randonnée nous permet d’avoir des vues magnifiques sur les lacs Chico, Toro (ci-dessous) et Verde.

Pucon - Huerquehue - lac toro

De retour à Pucon, nous sortons dîner dans un bar pour voir le match Chili – Argentine. Nous goûtons un nouveau plat local, la Chorrillana : frites, poulet, bœuf, chorizo et œufs (comme d’habitude tout en légèreté et finesse). Dommage le Chili perd 1-2.

Pour notre dernière journée à Pucon, nous décidons d’aller nous reposer aux thermes. Il y en a plein dans les environs en raison de l’activité volcanique, nous choisissons Las termas los Pozones (meilleur rapport qualité/prix). Le lieu est très agréable, entre trempette dans le bassin à 40°C et bain de soleil nous passons un après-midi détente.

Il est 21h, nous sommes prêts pour prendre notre bus, 10h de trajet nous attendent sur la panaméricaine. Direction Santiago !

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 20 au 25 mars 2016

Le trajet Puerto Varas – Pucon n’est assuré en ligne directe que par deux compagnies de bus. Nous avons choisi la compagnie principale JAC qui assure 3 liaisons par jour au départ du terminal Turbus de Puerto Varas. Le tarif est de 9000 CLP par personne pour 4h15 de trajet (départ 9h20 pour nous). Le bus n’est pas grand confort en comparaison avec d’autres compagnies mais nous n’avions pas le choix pour un départ le matin.

Le trajet Pucon – Santiago peut s’effectuer avec plusieurs compagnies. L’idéal est de comparer les horaires mais aussi les prix sur des comparateurs en ligne tels que voyhoy.com ou recorrido.cl. Nous choisissons la compagnie Pullman, la moins chère pour un trajet de nuit (départ 21h arrivée 7h05 à Santiago : 10h05 de trajet). Le bus est très confortable, les fauteuils de la classe semi-cama s’inclinent suffisamment pour se reposer un peu. Couverture, oreiller et snack pour le réveil offerts. Prix : 12000 CLP par personne.

Parc national de Petrohue (Puerto Varas) : Départ du bus avenue San Bernardo (se renseigner à l’office de tourisme au bord du lac pour les horaires. Pour nous départ 8h30 et bus toutes les 45 minutes). Le bus effectue un arrêt aux chûtes de Petrohue (gratuites) et vous pourrez ensuite prendre le suivant pour effectuer les 6km restant jusqu’au lac Todos los santos. La randonnée « paseo de la desolacion » part du camping (différents parcours sont disponibles, voir carte au départ).

Parc Huerquehue (Pucon) : Prendre le bus au terminal local situé en face du terminal JAC. Pour avoir le temps de profiter de la randonnée Los Lagos (5h de marche sans les pauses) nous conseillons le départ à 8h30 et le retour de 17h. Arriver en avance pour ne pas être debout dans le bus. 1h de trajet pour 3600 CLP aller-retour.

Termas los pozones (Pucon) : Prendre le bus au même terminal que pour le parque Huerquehue ou au terminal Pullman selon les horaires qui vous arrangent (1h de trajet pour 4000 CLP aller-retour). L’entrée aux thermes coûte 8000 CLP par personne avant 20h (10000 CLP après).

Hébergement conseillé : Hostal Ellenhaus à Puerto Varas. En plein centre ville, chambre double pour 25000 CLP petit déjeuner compris et grande cuisine très équipée pour préparer un repas. Bon plan.

9 commentaires

  1. Pas de doute, ça fait envie ! La gastronomie locale a l’air bien … copieuse 🙂
    Bon séjour à Santiago et joyeuses Pâques ! Une bonne occasion de goûter le chocolat chilien….
    Bisous à vous 2

  2. Wawww!! les paysages sont vraiment magnifiques. Humm la séance de détente dans les sources thermales c’est trop top! Par contre vous avez pas flippé pour le volcan en activité?? Continuez à nous faire voyager avec vous 😎 Je vous embrasse très fort 😘😘😘😘
    P.S: la chorrillana (sans chorizo) est très populaire dans les “gargotiers” (des sortes de Fast food) en Algérie 😁

    • Solène et Nicolas

      Salut Youcef, merci pour ton message 😀. Pour le volcan, on a eu une fausse frayeur un soir où on a entendu la sirène d’alerte…On ne faisait pas les malins mais en fait ce n’était qu’un entraînement 😅 Gros bisous à vous 4.

  3. Eric Caro Marie Charlotte

    Coucou les voyageurs, merci pour ces magnifiques photos qui donnent vraiment envie de partir…Joyeuses Pâques et bonne continuation, prenez soin de vous bisous Eric, Caro, Marie Charlotte

    • Solène et Nicolas

      Merci pour votre message, on est ravi de voir que ces premiers articles vous plaisent! Bises d’une terrasse de Valparaiso avec une bonne bouteille de vin chilien 🙂

  4. Wahou c’est magnifique !!
    Vous nous faites rêver….😎😎
    Régalez vous et profitez pleinement de votre périple (c’est le cas visiblement 😉).
    Et le niveau d’espagnol progresse apparemment parce-qu’une soirée entière à picoler avec Raul faut tenir le rythme !! l’apéritif local ça donne quoi ? On en redemande ?
    Gros bisous de nous deux

    • Solène et Nicolas

      Salut à tous les deux! Merci pour votre message. Oui effectivement le niveau progresse rapidement après un apéro donc on remet ça en ce moment avec un petit rouge chilien! L’apéritif local est très bon: pisco et citron, frais et souvent assez chargé en pisco. Bises à vous deux, on espère que tout va bien à Paris

  5. Bonjour les Globe-trotters,
    Tous ces paysages et commentaires donnent envie !
    Profitez en bien. Nous vous suivrons au fil de vos aventures.
    Gros bisous à vous deux.
    Elisabeth et Patrick
    (Rectification 2000)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *