Puerto Montt et Chiloe : aux portes de la Patagonie

Share

Après 23 heures de trajet et 3 avions, nous sommes enfin à Puerto Montt !!! Nous avons atteint notre première destination, notre voyage peut commencer, notre rêve se réaliser. Seulement voilà, à peine le sol chilien foulé, nous sommes déjà dans la panade. En effet, contre toute attente, il n’y a aucun change d’argent à l’aéroport et comble de la malchance nos deux cartes bancaires sont refusées par l’unique distributeur. OK ça commence bien.  On réfléchit alors aux différentes options possibles et en fait il n’y en a qu’une : faire du stop (pour info nous ne sommes pas totalement inconscients, au Chili le stop est très courant). Heureusement Daniel, venu déposer sa femme, nous propose gentiment de nous amener en voiture dans le centre de Puerto Montt. Yes !!! En centre ville nous changeons notre argent et nous nous baladons le long du bord de mer jusqu’au terminal de cars. Nous ne restons pas longtemps à Puerto Montt, la ville n’a rien de particulier, dès le lendemain nous avons prévu de prendre le car pour l’île de Chiloe. Notre hôtel  (Hostal Jacob) étant juste à côté du terminal, nous pouvons enfin souffler et déposer nos sacs.

Notre hôtel ressemble à une chambre d’hôtes, nous avons notre chambre mais toutes les autres pièces sont communes, c’est convivial. Ce type de logements est appelé Hospedaje ou Hostal, souvent le petit déjeuner est inclus. Mais pas le dîner, il est 19h et nous avons faim. Nous trouvons un restaurant familial et découvrons le principe du «almuerzo completo ». Cette formule est normalement utilisée pour le déjeuner, c’est un menu unique qui comprend : une entrée, un plat et un dessert pour un prix compétitif. Une chose est sûre, nous ne mourrons pas de faim au Chili. Bien repus, nous allons nous coucher… Et là c’est le déluge pendant toute la nuit. Ah oui on a oublié de vous dire, on est dans la région la plus pluvieuse du Chili qui est aussi l’une des plus pluvieuses au monde (bien loin devant la Bretagne si vous voulez un ordre d’idée). Parfait, nous allons donc pouvoir tester l’étanchéité de notre équipement dès le matin. Nous nous rendons donc au terminal de cars sous une pluie battante, résultat impeccable, nous sommes secs. Direction Chiloe.

CHILOE

Après une traversée par bac vivifiante nous voici sur l’île de Chiloe, c’est à la frontière nord de la Patagonie. Nous faisons notre premier arrêt à Ancud chez Teofilo qui tient une hospedaje rustique mais qui a le mérite d’être à bas prix, nous y resterons 2 nuits. Ancud est l’une des principales villes de l’île de Chiloe, son centre ville ainsi que son bord de mer sont propices aux balades. Nous profitons donc de ce premier jour pour flâner.

Chiloe - Ancud

Cependant, la vraie raison qui nous amène à Ancud, c’est… Les pingouins !!! Ces petits malins s’installent à la même période chaque année sur des petites îles non loin des plages. Nous espérons en voir car nous arrivons au moment où ils voguent vers d’autres flots (Argentine pour les Magellans et Equateur pour les Humboldts)…Suspens la rencontre est prévue pour le lendemain.

En attendant les pingouins, nous allons dîner. Nous avons entendu parler du Curanto, le plat traditionnel de l’île de Chiloe. Tous les avis sont unanimes : plat étrange mais qui vaut le coup d’être goûté, alors on se dit « pourquoi pas ?». Grosse erreur !!! La recette aurait dû nous mettre la puce à l’oreille : viandes + patates + fruits de mer … L’incohérence dans toute sa splendeur. Lorsque le plat, qui en plus est énorme, arrive devant nous, c’est la décomposition. On est resté fier pour la photo, ne pas montrer à l’ennemi qu’on est terrorisé.

On trouve dans cette assiette : du poulet, du lard, de la saucisse, des moules et des palourdes monstrueuses, une patate cuite à l’eau, une purée et une galette patate farine (au cas où ça ne serait pas assez bourratif). Alors à toutes les personnes qui disent « au final ça se marie bien », nous disons « NON !!! ».

Après une bonne nuit de sommeil, il est temps d’aller voir les pingouins. Pour nous rendre à la Pinguinera nous empruntons un bus local. Les bus locaux ont la particularité de s’arrêter partout, la montée et la descente se font au bon vouloir des passagers. 1h de trajet et nous arrivons sur une grande plage (oui le bus s’arrête sur la plage, pas à côté, pas devant, non sur la plage) d’où nous voyons les îles où nous attendent les pingouins.

Chiloe - Plage pinguoins

Comme prévu il ne reste plus beaucoup de pingouins mais nous pouvons tout de même en apercevoir quelques uns.

Pingouins

Nous profitons de ce beau temps pour aller nous balader sur les falaises et sur la plage, le soleil ne nous épargne pas, l’oubli de la crème solaire est fatal, nous prenons de belles couleurs.

Le lendemain nous prenons tôt le bus pour Castro, deuxième ville importante de Chiloe, notamment connue pour ses maisons sur pilotis, les palafitos. Mais la priorité au programme est la visite du parc national facilement accessible en bus local depuis le centre ville.

Le parc national est magnifique, nous nous promenons dans une forêt dense à la végétation luxuriante. Cette forêt entoure un lac d’une vingtaine de km, l’air est pur, on respire, il n’y a aucun bruit à part les vagues du pacifique que nous entendons depuis l’autre rive.

Chiloe - Parc national

Nous en prenons plein les yeux avec cette promenade en forêt mais ce n’est rien par rapport à ce qui nous attend côté plage. Nous arrivons sur une immense étendue de dunes à laquelle succède une immense étendue de sable. C’est un nouveau visage de l’île que nous découvrons, celui de la Patagonie.

Chiloe - Plage

Nous - Plage Chiloe

De retour à Castro, nous nous baladons, il y a cette église aux couleurs éclatantes (jaune et violet) classée au patrimoine mondial et les palafitos à ne pas louper.

 

Chiloe - Castro palafitos

Le lendemain nous partons de Chiloe, direction Puerto Varas et la région des lacs. Nous disons au revoir à Chiloe depuis le bac qui nous ramène sur le continent sous un grand soleil, comme quoi il n’aura pas tant plu que cela.

Nous - retour Chiloe

Ces premiers jours au Chili ont été très riches en tout : en paysages, en trajets, en nourriture et en rencontres. Les Chiliens sont des gens d’une grande gentillesse, toujours souriants et prévenants, nous avons été très bien accueillis.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Trajets : Nous avons effectué nos trois grands trajets (Puerto Montt-Ancud, Ancud-Castro et Castro-Puerto Varas)  avec la compagnie Cruz del Sur. C’est la compagnie la plus présente dans cette région, les bus sont confortables et les prix identiques aux autres compagnies. Les départs sont très réguliers, au minimum un par heure, et les bus ne sont pas pleins donc vous pourrez facilement acheter votre billet en dernière minute. Les tarifs lors de notre voyage étaient, dans l’ordre : 4500 CLP, 2000 CLP et 6500 CLP.

Bonus avec  Cruz del  Sur : Ils possèdent généralement leur propre terminal de bus dans chaque ville. Le bus s’arrête donc au terminal municipal et au terminal Cruz del Sur ce qui permet de se rapprocher le plus possible de son point d’arrivée et d’éviter de longues marches avec le sac à dos (Terminal Cruz del Sur en plein centre d’Ancud)

Visite de la Pinguinera de Punihuil : A Ancud, départ du bus du terminal rural (rue Colo Colo). Attention seulement un ou deux bus par jour pour cette destination (se renseigner idéalement la veille au terminal et arriver 30 minutes en avance pour avoir une place assise). Pour nous, départ 13h d’Ancud et bus retour à 17h40 sur la plage des pingouins. Prix : 4000CLP aller-retour. Le tour en barque coûte 7000CLP et s’effectue lorsque les pingouins sont présents (de septembre à mars)

Parc national de Chiloe au départ de Castro : Départs réguliers en bus local du terminal municipal (environ un par heure) pour 3600CLP aller-retour. L’entrée au parc naturel coûte 1500CLP par personne et donne accès aux sentiers en forêt.

24 commentaires

  1. marie claude ROUGET

    Super début de séjour. Je vous suis sur google maps en rêvant devant les photos. Gros bisous. Marie-Claude. 😉

  2. cette après midi j”ai été sur un site qui parlait du chili ,il expliquait effectivement ,les problèmes avec les cartes de paiements . ,il expliquait aussi que les vols en avions ne sont pas chers, si on prend aller et retour quitte à ne pas utiliser le retour.Les photos sont très belles .bisous

    • Solène et Nicolas

      En effet c’est compliqué pour retirer mais on arrive à se débrouiller. Pour le moment les trajets en bus sont bien plus rentables pour nos petites distances. Gros bisous papa

    • bien l’article ,mais cela doit prendre du temps pour la préparation et la rédaction ,ou alors vous êtes doués, peut être qu’il pleut beaucoup et vous passez le temps, gardez vous un maximum de moments pour la découverte du pays par contre les photos vous pouvez faire un excès ,une overdose .Bisous

    • marie claude ROUGET

      Comme moi tu suis ta petite solene et nicolas. Il ne reste plus qu’à baver devant les magnifiques photos. Allez ferme les yeux, c est parti …

  3. Au top ce premier article les amis! Hâte de vous lire et suivre toutes vos aventures! Besos !

  4. Ahh genial les pinguins!!! Je ne savais meme pas qu on pouvait en voir au Chili
    Et ce plat de patate saucisses palourde….hummm interressant effectivement.

  5. C’est pas le genre de destination que j’ai en tête quand je pense voyage mais vous donnez envie. Sa fait du bien de s’évader un peu. Merci les loulou 🙂

  6. Super article, très bien écrit, ça donne envie de vous suivre! au passage vous m’avez tué avec le plat terroriste 😝, gros bisous

  7. Très belle couleur sur la photo (cachée et on comprend pourquoi), ente l’écarlate et la crevisse

  8. Ça donne envie en tout cas…. Enjoy !

  9. Sympa ce premier article et les photos sont magnifiques!!!!!! Profitez bien et gros bisous

    • Solène et Nicolas

      Merci 🙂 On va essayer de continuer comme ça! J’espère que tout va bien pour toi, gros bisous

    • Coucou ! Oui ça va tranquillou!! Hier soir j’ai regardé Secret d’Histoire sur Louis II de Bavière et forcément j’ai eu une petite pensée pour toi 😉! Je vais lire vos nouveaux articles pour voir où vous êtes. Des bisous

  10. Au top!!!! Profitez bien et continuer a nous faire rever:-)) je suis fan des petits pinguinsss gros bisous a vous deux

  11. Lucette et Michel

    Michel et Lucette ont pris connaissance de votre organisation et du début de votre belle aventure. C’est passionnant. Le village sur pilotis est charmant. Bisous .

  12. Eric Caro Marie Charlotte

    Merci pour ce reportage super intéressant, l’aventure à démarrée !

  13. Une organisation étudiée et minutieuse et on oublie la protection solaire! Merci pour ce premier article digne du début d’une grande et déroutante aventure. Mon moment préféré: les pingouins. J’attends la suite avec grande impatience. Je vous embrasse. Prenez soin de vous.

    • Solène et Nicolas

      🐧 ça me fait super plaisir d’avoir de tes nouvelles, j’espère que tout va bien pour toi.
      Gros bisous

  14. génial votre expédition ! ça me donne envie de partir ! Hélas, je viens de me fracturer le poignet droit en faisant du sport en salle . ça me permet de vous suivre pas à pas !
    bisous à tous les 2
    la cousine de Cannes !

    • Solène et Nicolas

      Salut Catherine, merci pour ton message! Quelle idée de faire du sport à Cannes alors que tu pourrais te contenter de bronzer et de faire du shopping dans les boutiques de luxe! Bon rétablissement, bises du Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *