On est parti au Chili : le bilan

Share

CHILI bilan

Notre voyage au Chili en quelques chiffres

Nombre de jours passés au Chili : 26 jours au lieu des 28 prévus.

Budget dépensé : 2100 euros pour nous deux donc 1050 par personne au lieu des 1036 prévus sachant qu’en plus on y a passé 2 jours de moins (merci les apéros entre Français 😉 ). Budget quotidien par personne = 40 euros (nous avions calculé 37).

Nombre de bus pris : 21, en comptant les grands trajets et les petits bus locaux.

Nombre d’heures passées dans les bus : 54, on n’y dort pas si mal que ça.

Nombre d’hospedajes : 13 pour 26 jours soit environ 1 tous les 2 jours (on a fait le calcul pour les nuls en maths).

Nombres d’étapes : 11 – Puerto Montt – Ancud – Castro – Puerto Varas – Pucon – Santiago – Valparaiso – Pisco Elqui – Vicuna – Caldera – San Pedro de Atacama.

 


Et toi tu en as pensé quoi du Chili?

Quel est ton lieu préféré ?

Nicolas : Mon lieu préféré est incontestablement San Pedro de Atacama et ses alentours. Le fait d’avoir loué un 4X4 nous a permis de découvrir à notre rythme des paysages et animaux jamais vus auparavant.

Solène : Je vais un peu copier sur Nicolas mais en effet mon lieu préféré est sans aucun doute San Pedro de Atacama. Pas seulement le tour en 4X4 mais tout ce que nous avons pu y voir : vallée de la lune, vallée de la mort, geysers… Et animaux !!!

Quel est ton plat préféré ?

Nicolas : Les plats que nous avons pu cuisiner nous-mêmes lorsque nous avions une cuisine ! Le Chili n’est clairement pas un pays à visiter pour sa gastronomie. Les repas pris sur les marchés restent mes meilleurs souvenirs pour le côté convivial et les prix imbattables pour un repas complet. Un coup de cœur pour le marché Vega à Santiago !

Solène : J’ai beaucoup aimé les empanadas. Attention celles cuites au four, pas les frites qui regorgent de gras. J’aime bien ce « plat » car on peu avoir plein de goûts différents : fromage, poulet, bœuf, fruits de mer… Et qu’on peut soit les manger comme un casse croute soit comme un vrai repas. On a rarement été déçu par les empanadas.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Nicolas : Notre voyage a commencé par l’ile Chiloe dans le sud du Chili. Mon meilleur souvenir reste notre arrivée sur la plage du parc national de Chiloe. Après une promenade dans une forêt très dense, nous découvrons une plage longue de plusieurs kilomètres, complètement sauvage : seulement nous, quelques vaches, un vent puissant… le tour du monde a bien commencé !

Solène : Pour moi c’est clairement le tour de 4X4 à San Pedro. Déjà ça a été mon lieu préféré mais en plus nous avons eu la chance de rencontrer trois Français avec qui nous nous sommes très bien entendus. De pouvoir visiter ces paysages, en étant juste avec des gens qu’on apprécie et sans des troupes de touristes, c’était exceptionnel !

Quel est ton pire souvenir ?

Nicolas : Pas de grosse galère pour ce premier mois de voyage, ouf ! Le pire souvenir reste le trajet en bus entre Puerto Varas et Pucon à côté des toilettes visités trop régulièrement à mon goût par des Chiliens ne supportant pas les voyages en bus… Rien de bien grave pour ce premier pays !

Solène : Comme le dit Nicolas, on n’a pas eu de galère au Chili. Je pense cependant, que mon pire souvenir, c’est quand j’ai vu arriver le plat de Curanto à Chiloe. Ce plat énorme qui puait et en plus qu’on avait payé assez cher m’a presque mis les larmes aux yeux de dépit.

As-tu été surpris par quelque chose ?

Nicolas : La gastronomie ! Je ne connaissais pas du tout la gastronomie chilienne mais en avais pourtant une image plutôt positive. J’ai donc été très surpris de découvrir une cuisine très grasse (beaucoup de friture) et assez peu variée. J’espère que les prochains pays nous permettront de découvrir une culture culinaire plus intéressante.

Solène : J’ai été très surprise de voir des chiens partout tout au long de notre parcours au Chili. Mais très agréablement surprise car les chiens étaient bien traités, après voir vu dans quel état étaient les chiens à Bali, j’avais un peu peur. Mais pas du tout !!! Et puis c’est assez plaisant d’avoir de la compagnie sur plusieurs mètres voire kilomètres. Même Nicolas qui, à la base, n’était pas fan des chiens, a apprécié ces petits compagnons ponctuels.

Qu’as-tu pensé des Chiliens ?

Nicolas : Je repars du Chili avec une image très positive des Chiliens. Toujours prêts à nous aider lorsque nous avions une question et toujours très accueillants. Je garderai en mémoire le repas partagé à Puerto Varas avec Raul, Chilien rencontré dans un hôtel avec qui nous avons partagé un repas franco-chilien.

Solène : On dit souvent que les gens qui prennent soin de leurs bêtes sont des gens bons et généreux. Les Chiliens ne laissent jamais les chiens ou chats errants mourir de faim, chacun met ses restes dehors ou même achète des croquettes. Pour moi les Chiliens sont extrêmement gentils, souriants et généreux, ils se sont toujours montrés au top avec nous.

Ton bilan en quelques mots :

Nicolas : Je retiens avant tout du Chili la diversité des paysages. Nous sommes passés en quelques semaines d’une région humide et montagneuse assez proche de ce que nous connaissons dans nos montagnes à une région désertique et très haute à San Pedro de Atacama. On en prend absolument plein la vue du début à la fin du voyage. Pas de réelle différence culturelle avec nous mais un pays à visiter pour les amoureux de la nature. En bonus, une belle escale citadine à Valparaiso. Un magnifique début de tour du monde !

Solène : Autant je n’ai pas eu de réel « choc culturel » au Chili, autant j’en ai pris plein les yeux ! Des paysages, encore des paysages et toujours des paysages différents, sur toute sa longueur le Chili réserve des surprises aux plus sceptiques. C’est assez impressionnant de voir les kilomètres parcourus, de vraiment pouvoir se dire qu’on est parti du presque tout sud pour arriver tout au nord. Un pays que je vous conseille de visiter, certes pas dépaysant mais très agréable.

Et les Chiliens ils en pensent quoi de la France ?

Nous : Pour la grande majorité des Chiliens que nous avons rencontrée la France se limite à Paris et surtout au Paris Saint Germain avec Zlatan (ils sont très addicts au foot). Certains nous ont parlé de Napoléon, allez savoir pourquoi ils sont assez fans. Raul (le Chilien rencontré à Puerto Varas) nous a dit qu’en général les Chiliens appréciaient beaucoup les Français car la France est l’un des seuls pays à avoir accepté les Chiliens en exil sous la dictature. 

 


Ce soir on mange chilien

Malgré une gastronomie qui n’est pas des plus raffinées, on a quand même un plat chilien à vous conseiller : le Ceviche.

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 1 pavé de saumon
  • 1 oignon rouge
  • 1 citron vert
  • Piment
  • Coriandre

Recette : Découper le saumon en cubes, le laisser mariner une nuit dans le jus de citron vert. Ajouter à ce mélange l’oignon et la coriandre coupés en lamelles puis assaisonner avec le piment.

Selon votre appétit et les quantités, vous pouvez servir le Ceviche en entrée ou en plat, accompagné de pain grillé et d’un Pisco Sour bien frais (Pisco + citron jaune + sucre à doser selon les aptitudes de chacun 😉 )

2 commentaires

  1. Super votre bilan, la petite touche enquête produit pro de Solène …

  2. vous avez commencé par un très beau pays avec des multitudes de paysages différents (un peu normal 4000 kms de longeur) pourvu que cela dur ,en attente du prochain reportage bisos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *