Nasca, Paracas et Lima : la côte sud du Pérou

Share

Nous arrivons à Nasca après 14h de bus, un bus tip top : repas, siège inclinable et écran perso pour regarder des films. Pour une fois que nous ne sommes pas complètement out, nous voulons en profiter pour visiter la ville. Mais à Nasca il n’y a pas grand-chose à faire, à part les lignes, la ville est assez petite et sans grand intérêt.

Le survol des lignes nous l’avons prévu pour le lendemain matin. Nous avons hâte d’y être et en même temps on ne fait pas les malins, un peu la trouille de monter dans un petit avion…

C’est le jour J, on vient nous chercher en minibus à 7h et direction l’aéroport de Nasca. Comme d’habitude au Pérou c’est compliqué d’organiser le tout car il faut 5 touristes par avions et manque de bol il n’y a que des couples…On nous demande donc de ne pas monter dans les mêmes avions, ce que nous refusons… On nous fait du chantage, si vous refusez de vous séparer il faudra attendre longtemps… Toujours la même chose ici, on vous promet monts et merveilles et une fois qu’on a payé, on vous traite comme de la m****e, c’est fatiguant. Au final des personnes acceptent de se séparer et nous pouvons embarquer dans nos minis avions.

Nasca - Avion - Nous

L’avion décolle, nous volons à une altitude d’environ 350 mètres. Il n’y a pas de vent, c’est stable, après les premières appréhensions nous nous sentons tout à notre aise. Et puis la vue est magnifique.

Nasca - Avion - Vue sur la région

Notre parcours dure 30 minutes pendant lesquelles nous allons survoler une douzaine de symboles. Les lignes de Nasca représentent des animaux ou des formes géométriques, elles datent de la civilisation pré incas du même nom ( pour la plupart entre 400 et 650 ans ap JC). Personne n’a encore réussi à percer le mystère de leur existence, deux théories majeures : système d’irrigation ou dessins pour les dieux…Le plus grand symbole mesure 300 mètres de long c’est l’oiseau serpent (qu’on a loupé pour la photo… hé hé dsl). Mais là déjà vous pouvez voir le colibri, qui mesure 96 mètres de long.

Nasca - Avion - Lignes Colibri

Le Condor, 136 mètres…Nasca - Avion - Lignes Condor

Et la baleine…

Nasca - Avion - Lignes Baleine

C’est impressionnant comme on les voit bien. L’avion a fait plusieurs tours au-dessus pour que nous puissions avoir les meilleurs angles de vue (on a parfois eu l’estomac bien secoué).

De retour sur la terre ferme nous avons un grand sourire, on en a pris plein les yeux, c’était génial !!! Merci beaucoup aux parents de Nicolas qui nous ont offert ce spectaculaire survol des lignes de Nasca.

Nous prenons maintenant le bus pour Paracas, 3h30 de trajet.

Paracas

Paracas est une petite station balnéaire surtout connue pour sa réserve naturelle. On peut y observer de nombreux oiseaux et même des pingouins. Elle offre aussi de magnifiques paysages, dunes de sable et plage rouge. Nous avons hâte de voir tout cela, c’est au programme de demain !

Nous commençons donc cette nouvelle journée par la visite des îles Ballestas, royaume des oiseaux, au rendez-vous pélicans et pingouins.

Paracas - Pinguouins et Pélicans

Ces pingouins sont des Humboldt, les mêmes que nous avions vu au Chili et qui continuent leur migration jusqu’en Equateur.

Paracas - Pingouins

Nous n’avions jamais vu autant d’oiseaux, nous mettons nos capuches, un accident est si vite arrivé !

Paracas - Oiseaux

On croise aussi des lions de mer en train de flâner sur les rochers et on aperçoit même 2 dauphins.

On enchaine par la visite de la réserve mais cette fois en bus. On aurait dû se douter que ça puait l’arnaque à touristes… On nous avait présenté un grand tour de la réserve, avec arrêts réguliers à plusieurs points de vue et guide pour le musée. Premier « hic » en montant dans le bus une note d’information : la réserve est en travaux de rénovation, la plupart des sites qu’on nous a vendus sont inaccessibles… OK ça commence bien. On va au musée, notre guide nous fait une visite expéditive en 5 minutes, dommage il avait l’air bien ce musée. Puis on s’arrête au premier point de vue, c’est magnifique et en plus nous avons la chance de voir enfin la brume disparaître.

Paracas - Réserve - Mirador

5 minutes et on repart, deuxième arrêt, la plage rouge, 5 minutes aussi. On se dit que cette réserve est vraiment très belle et qu’elle mériterait d’être explorée un peu plus longuement.

Paracas - Réserve - Plage rouge

Et puis là, la grosse blague, fin de la visite, on nous dépose dans un restaurant pour déjeuner, durée de la pause 1h45 !!! Nous sommes hors de nous, on nous a vendu une visite de la réserve et on se retrouve dans un restaurant… Bon gré mal gré on profite de la petite plage qui jouxte le restaurant, on tente d’aller se balader mais comme tout est en travaux ce n’est pas très agréable.

Paracas - Plage - Solène

En cherchant un endroit où manger (hors de question de mettre un pied dans le restaurant devant lequel on nous a déposés) nous tombons sur un pélican qui se balade tranquillement.

Paracas - Ernest le Pélican

On repart très déçu de ne pas avoir pu en voir plus et dégoûté par cette arnaque (on se fera rembourser une partie de la somme). Pour finir cette journée nous allons profiter de la plage, gratuite elle!

Paracas - Plage - Nous

Et ce matin nous partons pour Lima, la capitale !

Lima

Lima est une ville gigantesque, un tiers de la population du Pérou y vit, soit 10 millions de personnes. La ville est divisée en 41 districts qui s’étendent du bord de mer jusqu’aux montagnes qu’ils ont même commencé à dépasser. Le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous logeons justement dans ce centre historique et allons de suite le visiter.

Nous commençons par la place centrale qui, comme dans toutes les villes péruviennes, s’appelle la plaza de Armas. On peut y voir des maisons de style colonial et c’est aussi là que se trouve le palais du gouvernement.

Puis nous continuons à nous balader dans ce quartier que nous apprécions beaucoup. D’un côté il y a de grandes rues très modernes, avec boutiques et de l’autre des rues plus simples au détour desquelles on peut trouver de superbes bâtiments avec d’anciens balcons en bois.

Ce premier aperçu de la ville nous a conquis. Avant que le soleil ne se couche nous retournons profiter de la terrasse de notre hôtel… Et quel hôtel, un ancien palais décoré de façon kitchissime par de nombreuses reproductions de tableaux, on adore.

Et pour nous tenir compagnie sur la terrasse, une bière bien-sûr, mais surtout… Des paons et des tortues !

Aujourd’hui nous voulons commencer notre journée par le mirador qui se trouve en haut du Mont San Cristobal. Bon deux choses nous chagrinent : 1) nous ne sommes pas à la bonne période pour cela, au mois de mai une brume recouvre tout Lima, mais aujourd’hui c’est à peu près clair 2) pour y aller il faut prendre un bus touristique… On nous assure que le tour ne prend qu’une heure, qu’on a 20 minutes en haut du mont et que le bus part tout de suite. On promet même à une autre touriste qu’elle sera largement de retour avant midi. OK on monte dans le bus à étage découvert, c’est marrant, on fait une fois le tour de la place principale, puis deux fois… Le bus ne se remplit pas, puis trois fois… Cela fait déjà une demi-heure qu’on tourne… On demande dans combien de temps on y va, on nous répond qu’on fait le tour une dernière fois… Mais en fait ça fait déjà 2 tours… L’autre touriste nous regarde d’un air désespéré, on lui conseille de reprendre son argent et de descendre, ce qu’elle fait. 1 tour de plus et un homme se présente comme notre guide, notre bus est toujours vide, on lui demande quand on part et il nous répond dans 20 minutes… Même pas besoin de se concerter, on  se lève, on lui demande notre argent et on descend directement, tant pis pour le mirador… Encore une arnaque à la péruvienne.

On choisit de s’éloigner du centre historique de Lima et de se rendre à Miraflores un quartier en bord de mer. Ici la brume est très épaisse, on ne sait même plus où commence le ciel et où se termine la mer. Miraflores, c’est LE quartier de Lima. QG des expats et des grandes entreprises, on y trouve de beaux immeubles, de beaux magasins, de beaux restaurants etc… Tout y est grand et neuf.

On se balade sur la corniche, on voit la plage à nos pieds et les quelques surfeurs défiant ce temps brumeux. On continue notre balade vers Barranco, le deuxième quartier à la mode de Lima. Plus paisible, avec une ambiance un peu artiste bobo, celui-ci a su conserver son charme, c’est plus agréable de s’y balader.

Après ces bonnes balades nous reprenons le métropolitain-bus qui nous ramène dans le centre historique. Une fois de plus nous profitons du soleil pour monter sur la terrasse de notre hôtel. On se pose tranquillement et puis rapidement on entend des bruits d’oiseaux, des bruits de gros oiseaux vu le volume sonore, on lève la tête et… surprise… des perroquets !

Lima - Hôtel Espana - Perroquets

Au bout de quelques minutes la gérante arrive catastrophée, qui a laissé les perroquets sans surveillance ? C’est vrai que les deux gaillards avancent assez rapidement sur les toits. Son fils montent les récupérer et c’est Nicolas qui a l’aide d’une perche les réceptionne.

Opération réussie, les perroquets retournent dans leur cage, ils semblent heureux de retrouver leur maison.

Ce matin nous allons visiter le monastère Saint François d’Assise de Lima avant de prendre notre bus pour Huaraz. On peut prendre une photo rapide de l’Eglise mais après c’est interdit.

La plupart des bâtiments datent de la moitié du 17ème, ils ont été reconstruits suite à un séisme. C’est vrai qu’ici il est difficile de trouver des constructions plus anciennes étant donné la forte activité sismique. Il n’empêche, c’est un monastère magnifique, de style mi baroque mi arabe on peut y observer un beau mélange de pierres taillées et de bois sculpté.

Il est maintenant temps pour nous de reprendre notre route, 8h de bus en direction de Huaraz, ville réputée pour la beauté des randonnées et treks qui l’entourent.

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 21 au 26 mai

Les trajets

  •  Cusco – Nasca : 14h de trajet ! Nous avons testé le service Cama Cruzero Suite de Cruz del Sur à l’étage inférieur et il va être difficile de s’en passer sur les longs trajets. Sièges inclinables à 160 degrés, seulement trois sièges par rangée, tablette personnelle avec films et musique, repas chaud à bord, virages beaucoup moins ressentis et changement de chauffeur toutes les 4 heures… On est arrivé presque reposé à Nasca à 8h du matin. Le tarif est bien sûr assez élevé, 135 soles par personne, mais vous pouvez profitez de votre journée plutôt que de rejoindre votre lit.
  • Nasca – Paracas : Peu de bus directs pour Paracas, environ 3 par jour avec Oltursa dont un à 13h15 lors de notre passage ce qui nous a permis de survoler les lignes le matin. Compter environ 3h30 de trajet pour 35 soles par personne. Repas à bord.
  • Paracas – Lima : Les compagnies Oltursa et Cruz del Sur proposent le trajet mais à notre avis il n’est pas nécessaire de payer plus cher pour un trajet de 4h. Nous avons donc choisi la compagnie Perubus pour 35 soles par personne. La compagnie ne fait pas partie des plus connues mais le bus est relativement neuf et le service très convenable pour le prix (snack à bord).

Les hébergements

  • Hostel Brabant, Nasca : Rien d’exceptionnel mais seulement 40 soles la nuit pour une chambre double assez grande, des douches chaudes, une terrasse sympa sur le toit et tout ça à proximité de la plaza de armas. Largement suffisant pour une nuit, le temps de survoler les lignes. Ne pas hésiter à passer par l’hôtel pour réserver cette prestation car ils sont partenaires d’Aeroparacas, une des agences les plus réputées sur internet et dans les guides.
  • Hostel Backpacker Paracas, Paracas : Bel hostel entièrement rénové cette année. Tout est très propre, une cuisine assez complète est à disposition, plusieurs espaces en extérieur pour se reposer dont un avec hamacs et une terrasse sur le toit avec vue sur la l’océan. L’hostel est en plus situé juste à côté de la plage, des restos et de deux superettes bien pratiques pour se préparer un repas. Ils organisent la visite des îles Ballestas et de la réserve de Paracas (à voir dans “activités”). 50 soles la nuit sans le petit déjeuner mais avec serviettes et savons !
  • Hôtel España, Lima : Cet ancien palais entièrement rénové et décoré avec des centaines de tableaux et sculptures (c’est un peu kitch…) se trouve en plein cœur historique de Lima, à 200 mètres de la plaza de armas. Nous avons eu une grande chambre au rez de chaussée mais avec un peu de chance vous pourrez loger dans les chambres du toit avec les tortues et les paons ! 45 soles la nuit, salle de bain partagée et sans petit déjeuner.

Les activités

  • Le survol des lignes de Nasca : De nombreuses agences proposent cette excursion mais nous avons souhaité passer par une agence recommandée par les sites internet et par le Routard. Oui c’est vrai qu’on ne faisait pas les malins avant de monter dans ces coucous.  Par chance, notre hôtel travaillait avec Aeroparacas, un des plus connues, et un membre de l’agence est venu directement à l’hôtel nous vendre la prestation. Compter entre 80 et 100 dollars par personne, selon la saison, pour un vol de 30 minutes au dessus des principales figures dans un avion de 5-6 places maximum. Le transport hôtel aéroport est compris mais vous devrez vous acquitter en plus de 25 soles de taxes à l’aéroport. Mangez léger car ça tourne pas mal pour pouvoir voir les figures correctement et au pire le petit sac plastique est compris dans le prix.
  • Iles Ballestas et réserve de Paracas : Ces deux excursions sont généralement vendues ensemble car elles s’effectuent en une petite journée. Au programme de toutes les agences, départ 8h en bateau pour les îles Ballestas. Retour vers 10h15 à Paracas puis départ en bus à 11h pour la réserve. Le tour dans la réserve se termine vers 15h, quelques minutes de visite et 2h d’arrêt dans un resto pour touristes. Si vous êtes motivés on vous conseille de le faire en vélo pour avoir un peu plus de liberté. Autrement le tour donne quand même un petit aperçu de la réserve. Bon plan : le bus s’arrête devant les restaurants touristiques mais descendez vers les petits bateaux et vous trouverez deux stands avec sandwichs et poissons frits pour quelques soles. On a payé au total 40 soles pour les deux excursions et 18 soles de droit d’entrée. Mais le prix est un peu plus bas que d’habitude car il y a des travaux dans la réserve et aussi parce qu’on a râlé après le tour.
  • Couvent San Francisco, Lima : Pour seulement 10 soles, guide compris, visite d’un magnifique monastère et de ses catacombes en plein cœur de Lima.  Coup de cœur pour la grande bibliothèque.
  • Métropolitano Bus, Lima : Pour parcourir les très longues distances de Lima, vous pourrez bien sûr prendre un taxi mais les tarifs montent vite. Pour rejoindre les quartiers de Miraflores et Barranco on vous conseille de prendre le Metropolitano, un bus avec voies réservées. La carte magnétique coute 4,5 soles (1 seule par groupe) et les trajets 2 soles à recharger aux guichets ou machines. Descendez à Benavides pour rejoindre le quartier de Miraflores ou à Bulevar pour le quartier de Barranco. Belle promenade sur la falaise entre ces deux quartiers.

10 commentaires

  1. C est bizare sur les photos ,vous êtes tout sourire dans l avion .c est naturel ou forcé?

  2. Lucette et Michel

    Nous avons découvert les oiseaux mais la baleine reste un mystère . Nous aimons la pèche aux perroquets et les bâtiments en couleurs . Il faut s’habituer aux us et coutumes. Bises

  3. Il y a 30 ans peu de touristes pas d arnaque , mais moins de decouvertes aussi toujours le meme plaisir de vous voir ici pas de match a roland garros pluie sans arret depuis deux jours bisous

    • Solène et Nicolas

      Merci Mamie, j’espère que tu vas bien. Malgré les arnaques on voit des choses magnifiques et ce n’est pas fini… Gros bisous, reste bien au sec!

  4. Mais pourquoi les extra-terrestres y font des dessins qu’á Nasca? Y veulent épater une nascéenne? Sacré Martiens!
    Des milliers d’oiseaux, des animaux de toutes sortes, des copains perroquets, un palace somptueux…le rêve pour vous et pour nous continue…
    Parfois de drôles d’oiseaux mais ça fait partie du scénario, le notre c’est pluie, pas d’essence, pas de trains, pas d’avions, pas de costard…alors vive le Pérou!

  5. Solène et Nicolas

    Bientôt la Colombie Jacques, bientôt!!!

  6. Toujours aussi beau. Ce que vous voyez semble unique et nous rêvons toujours autant quand nous vous lisons.
    Vous avez réussi à faire parler les perroquets ? On vous sent complices avec eux.
    Il y a eu dégustation de perroquet ou de tortue ? Quiche péruvienne à la tortue ça passe nickel 😁….
    Comme vous paraissez las du poulet c’est l’occasion de découvrir de nouveaux horizons gustatifs !! 😜
    Bisous à vous deux

    • Solène et Nicolas

      Merci pour ton message par contre, tu ne nous en veux pas, mais on ne va pas suivre tes conseils culinaires 😉 On espère que tout va bien pour vous et que vous ne craquez pas avec la pluie (hihi ici il fait chaud) on vous fait de gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *