Le lac Inle : balades au fil de l’eau

Share

Le trajet qui nous mène de Chaungtha jusqu’au lac Inle est assez épique. Pour commencer 6h30 de bus de jour puis 11h de bus de nuit. Le tout avec des Birmans qui ont le mal des transports, à croire qu’ils jouent à qui vomira le plus, un vrai plaisir !

Lors de l’arrêt pour déjeuner nous avons goûté à une spécialité locale, le curry. Celui-ci contient en général une viande accompagnée de 6 à 8 petits plats et de riz. Pour la viande, du poulet, ils nous avaient réservé les meilleures parties : cou, pattes, apparemment ici les volailles n’ont pas de blanc. Il y avait un plat de légumes crus, non épluchés, rincés à l’eau locale (le trio gagnant), le reste n’a pas pu être identifié mais était très pimenté et avait un goût assez « fort ». En clair si Nicolas souri sur la photo c’est parce qu’il n’a pas encore goûté…

specialites-birmanes

Nous arrivons KO à Nyaungshwe, un petit village sur les bords d’un cours d’eau qui mène au fameux lac Inle. Le lendemain on embarque sur une pirogue. Il est 7h30, la brume recouvre encore le lac Inle lui donnant des allures mystérieuses.

lac-inle-matin-brumeux-sur-le-lac-inle

Nous traversons le lac en direction d’un canal nous menant au lac Sankar situé à environ 2 heures de navigation d’Inle. Au fur et à mesure que nous avançons le soleil se lève, nous croisons des villages faits de maisons sur pilotis.

Nous nous arrêtons à la pagode Tharkhaung. Retour sur la terre ferme pour se balader entre les nombreux stupas et apprécier la vue sur le lac Sankar. Celui-ci est tellement recouvert de jacinthes d’eau qu’on croirait une prairie.

On reprend notre chemin sur les flots.

lac-sankar-balade-sur-les-flots

Retour en direction du lac Inle. Notre prochain arrêt nous mène à une distillerie d’alcool de riz. Procédé à l’ancienne, alcool de 20° à 60° selon le nombre de distillations, pas de doute on le sens passer !

Nouvel arrêt dans une fabrique de cheeroots, les cigares birmans roulés à la main. Cette spécialité birmane se décline en plusieurs saveurs : anis, menthe, banane, vanille… et d’après Nicolas c’est banane le meilleur. Oui, oui c’est Nicolas qui fume, cette photo est collector !

On retourne à notre point de départ en empruntant des voies entre les plantes du lac, comme dans une ville, on dirait des rues.

Notre balade aura duré 10h mais nous n’avons pas vu la journée passer. Nous décidons donc de repartir sur le lac Inle le lendemain.

Pour commencer la journée, nous assistons au spectacle des pêcheurs traditionnels du lac. Je dis bien « spectacle » car malheureusement plus aucun ne pêche réellement avec ce panier, ils font juste le show pour les touristes.

lac-inle-pecheur-traditionnel

Nous continuons jusqu’au village Mangthawk où a lieu un marché. En Birmanie c’est assez sportif pour connaître les jours de marché car ils sont fixés en fonction de la lune. On a essayé de comprendre, peine perdue !

On remonte à bord, on se retrouve au milieu du lac Inle et cette fois nous pouvons voir de vrais pêcheurs. Fini les filets en forme de cône mais la technique avec la jambe reste la même. Elle permet aux pêcheurs de conserver leurs mains libres tout en dirigeant leur embarcation.

lac-inle-pecheur

Puis on prend une petite rivière en direction du village d’Indein. On observe la vie le long du lac, les maisons sur pilotis, les femmes se déplaçant à la rame, les enfants qui jouent…

Arrivés au village nous visitons une pagode, un vrai labyrinthe de stupas !

On repart en direction du lac Inle pour le temple des 5 bouddhas. Ceux-ci sont tant recouverts de feuilles d’or qu’on ne les distingue même plus, on peut juste voir 5 boules. Je dis « on » mais en fait juste les hommes car cette partie est interdite aux femmes.

Nous passons par des jardins flottants. On peut y trouver de nombreux plants notamment de tomates. Les habitants ont vraiment aménagé le lac comme une terre cultivable.

Dernier stop au monastère des chats qui sautent. L’intérieur complètement fait de tek est magnifique. Quant aux chats il y en a bien mais ils ne sautent pas du tout et gare à vous si vous les embêtez, Nicolas en a fait les frais.

Derniers instants sur le lac, on savoure une dernière fois ce paysage qui nous a envoûtés.

lac-inle-vue

De retour sur la terre ferme nous prenons des vélos pour nous rendre à un vignoble, eh oui même ici et tenu par un français bien sûr. Si la vue est magnifique…

lac-inle-vignoble

… On ne peut pas en dire autant du vin. Nos 4 verres de dégustation ne nous ont pas conquis mais nous avons quand même apprécié le moment.

Fin de notre voyage sur le lac Inle, nous avons adoré cette destination. Demain nous partons pour Bagan et ses temples légendaires.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 16 au 19 novembre 2016

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 1380 kyats

Trajet Yangon – Lac Inle en bus

La plupart des hôtels vous vendront le trajet directement, sinon rendez vous à la station de bus Mingalar Highway pour acheter votre billet en dernière minute. Nous avons effectué le trajet de nuit avec la compagnie E Lite, vraiment confortable, 3 sièges par rangée et bon service. Deux départs en fin de journée, 18h et 19h, pour une arrivée vers 5h du matin. Les billets sont tout de même à 22 000 kyats auxquels il faut ajouter le taxi à 10 000 kyats à Yangon puis un taxi à 10 000 kyats environ pour arriver à Nyaungshwe. Certains bus vous déposent directement en centre ville, renseignez vous auprès de votre hôtel à Yangon.

Taxe d’entrée au lac Inle : Une fois de plus en Birmanie vous allez avoir le droit à une taxe d’entrée en arrivant. Votre bus ou taxi s’arrêtera avant Nyaungshwe pour vous la faire payer. Coût : 12 000 kyats par personne. Pour nous coup de chance, suite à une incompréhension avec le taxi celui-ci ne s’est pas arrêté et nous n’avons pas payé. Personne ne vous réclamera jamais le ticket.

Où dormir au lac Inle ?

Quasiment tout le monde se retrouve dans la ville de Nyaungshwe à quelques kilomètres du lac. Les hébergements sont nombreux et les prix assez corrects. L’hôtel Gypsie situé juste devant le canal et l’embarcadère pour le lac est plutôt un bon plan. Vous aurez le choix entre un dortoir, une chambre avec salle de bain partagée ou une chambre classique pour un prix allant de 14 à 30 dollars pour deux environ. Le petit déjeuner est compris et est exceptionnel. Ils organisent vos excursions, louent des vélos et réservent vos billets de bus. Très bonne adresse.

Comment visiter le lac Inle ?

Jour 1 : On vous conseille absolument de faire l’excursion lac Inle et lac Sankar pour sortir des sentiers battus et découvrir la vie dans les maisons sur pilotis le long des rivières. L’excursion dure la journée complète, environ 10h dont 6h aller retour en bateau, mais vous ne verrez pas le temps passer. Le bateau revient à 50 000 kyats la journée pour 4 et éventuellement 5 personnes donc cherchez d’autres voyageurs à votre hôtel ou rendez vous à l’embarcadère vers 7h30 – 8h pour trouvez du monde.

Jour 2 : Pour compléter l’excursion précédente et voir le côté plus touristique du lac Inle, mais tout de même immanquable, on vous recommande l’excursion classique. Définissez le parcours pour ne visiter que ce que vous n’avez pas vu la veille. Vous pouvez demander à ne pas vous arrêter dans les boutiques. L’excursion sur le lac Inle revient à 15 000 kyats par bateau (5 personnes maximum) et 5 000 de plus si vous souhaitez visiter la pagode de Indein.

Vignoble Red Mountain Estate : En revenant de votre excursion louez un vélo puis direction le vignoble du lac situé à moins de 30 minutes. Vous pourrez y déguster 4 vins accompagnés d’un peu de fromage pour 5 000 kyats par personne. Pour être honnêtes ils ne sont pas terribles mais le cadre et la vue sont vraiment très agréables et valent le déplacement.

Où manger à Nyaungshwe ?

Vous trouverez de nombreux restaurants mais on a eu un coup de cœur pour un petit resto tenu par une famille musulmane. On n’a pas le nom mais il se situe à l’angle de Main Road et de Yoncgyi, juste devant le marché. L’accueil est parfait, les nouilles shan excellentes et idem pour les gâteaux maison posés sur votre table en début de repas. Comptez 1000 kyats pour le plats, 300 par gâteau.

12 commentaires

  1. Bonjour,je constate que votre séjour en Birmanie et du même acabit que le reste du voyage.sur les photos je vous vois en pleine forme avec de belles couleurs .je vous embrasse

  2. Exceptionnellement, on fermera les yeux sur l’alcool, les cigares, le vin, les cous de poulet et que sais je encore…et on admire avec vous les couleurs du marché, les paysages, le lac, on a l’impression d’être sur la pirogue avec vous et d’entendre le bruit des rames (ne me dites pas qu’il y avait un moteur).
    Mais où est la photo de Nicolas agressé par les méchats chats du temple?

    • Les chats sont aussi agréables et accueillants que leurs propriétaires, les moines birmans. Il doit certainement falloir leur laisser quelques dollars pour les prendre en photo afin qu’ils puissent s’acheter les dernières croquettes à la mode, c’est le bouddhisme birman. Le lac Inle est exceptionnel, certainement un des plus beaux souvenirs de notre voyage

  3. Bonjour aux aventuriers du lac Inle. Bises

    • Bisous, on est maintenant arrivé dans le sud de la Birmanie. C’est calme, assez peu visité et splendide. On en profite pour observer le fleuve et les montagnes depuis notre terrasse avant de passer la frontière vers la Thaïlande dans quelques jours

  4. Excellent. Vous êtes tout bronzé

  5. C’est magnifique, bon, si on peut éviter le car local (enfin, surtout avec les locaux…) ça fait vraiment envie : ce lac…ouahh

    bisous

    • Le lac est vraiment un monde à part. La vie s’est organisée sur l’eau, on y fait son jardin, le marché et on y voit même des tracteurs se ballader sur des bidons. C’est un voyage à part entière

  6. Lucette aime les jardins flottants et les jacinthes d’eau. bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *