Hsipaw : trek dans les collines du nord

Share

Direction Hsipaw, un village au nord de la Birmanie, dans l’Etat shan (une des nombreuses ethnies constituant le pays). Nous rencontrons dans le bus Christelle et Nicolas, un couple belge de notre âge, qui voyagent depuis déjà plus d’un an et continuent leur découverte de l’Asie.

Nous partons tous les 4 pour un trek de 2 jours dans les alentours de Hsipaw. Le matin la brume est encore épaisse quand nous commençons à marcher.

La région est depuis 1 mois à nouveau en proie à des violences entre différentes milices. Les raisons en sont nombreuses : conflit ethnique, drogue, contrebande… Et il n’est pas facile de définir les acteurs : milices, armée, mafia ? C’est donc tout naturellement que nous croisons des hommes armés sur notre parcours. D’un village à l’autre les milices changent. Mais ne vous inquiétez pas, le dieu dollar veille sur les touristes. Enfin à condition de rester sur le sentier, certains coins n’ont pas encore été déminés.

hsipaw-1er-jour-trek-marche-sur-le-sentier

Nous marchons pendant près de 4 heures dans la campagne, les paysages sont colorés et le petit vent frais qui vient nous caresser le visage rend cette randonnée des plus agréables.

Notre destination est le village de Pankam, grâce aux touristes c’est l’un des seuls de la région où des miliciens ne se sont pas installés.

Si la situation n’empêche pas les festivités pour le mariage qui a lieu le lendemain et où la doyenne de la communauté nous a invités, l’école quant à elle demeure fermée car les instituteurs ont pris la fuite. Du coup les rues sont joyeusement animées par des rires et des jeux d’enfants.

Le dîner du soir est assez bon pour un repas birman. Un seul plat paraît suspect et non identifiable, même notre guide refuse d’y toucher. Grâce à la photo on vous laisse apprécier le très bon goût en termes de déco de nos hôtes…

hsipaw-1er-jour-trek-pankam-repas-ensemble

Puis nous nous rendons à la soirée de veille du mariage. Tous les habitants du village et certains des villages voisins sont installés autour d’un karaoké. On y boit beaucoup d’alcool de riz fait maison, on y rencontre d’autres français aussi en trek et on y chante titanic en anglais… Une super soirée dont nous censurons les photos 😉

Le lendemain matin le réveil n’est pas facile pour tout le monde. Les festivités du mariage ont commencé et c’est la mariée qui nous accueille, habillée en costume traditionnel. Une demi-heure après notre petit déjeuner nous sommes de nouveau conviés à partager le repas de mariage avec le reste du village.

Dans la maison principale les femmes d’un côté et les hommes de l’autre discutent, boivent et mangent. Chacun attend son tour dehors avant d’y pénétrer.

Il est maintenant temps pour nous de prendre le chemin du retour au milieu des champs de maïs et des plantations de thé.

C’est la fin de notre trek dans les alentours de Hsipaw. Notre but est maintenant de rejoindre le sud de la Birmanie ce qui demande 2 jours de trajet.

On commence donc par prendre un train local, on y observe autant la vie à l’intérieur rythmée par le passage des vendeuses ambulantes que celle à l’extérieur.

Et nous retenons notre souffle lorsque le train passe sur le viaduc de Gokteik. Ouvert en 1901 par les anglais, long de 688 mètres et haut de 102, il donne facilement le vertige même aux plus courageux.

A bientôt au sud !

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 26 au 28 novembre 2016

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 1400 kyats

Trajet Mandalay – Hsipaw

Bus de Mandalay à Hsipaw : C’est le moyen le plus rapide de rejoindre Hsipaw. Normalement seulement deux départs par jour, un très tôt le matin vers 6h30 et un second en début d’après-midi (à confirmer auprès de votre hôtel à Mandalay lors de la réservation). Comptez 6h de trajet et 6000 kyats par personne. Le transport est organisé depuis le centre de Mandalay donc pas besoin de prévoir un taxi jusqu’au terminal.

Train et taxi de Hsipaw à Mandalay : On vous conseille absolument de ne pas rater ce beau voyage en train et la traversée vertigineuse du viaduc de Gokteik. Départ chaque jour de la gare de Hsipaw à 9h30, achat des billets le jour même à 9h à la gare. Dans le sens Hsipaw – Mandalay prenez un siège à droite pour profiter de la vue sur le viaduc, le vendeur a l’habitude. Pour ne pas passer 13 heures dans le train on vous recommande un arrêt à Pyin Oo Lwin, située à environ 5h de trajet de Hsipaw. Vous pourrez ensuite continuer vers Mandalay en taxi partagé pour 5000 kyats par personne en environ 2 heures de route. Les taxis attendent devant la gare, n’hésitez pas à négocier un peu.

Où dormir à Hsipaw ?

Un objectif pour nous: éviter toutes les guesthouses et hôtels du fameux M. Charles dont on entend beaucoup de mal sur les blogs mais aussi de la part des guides.

Red Dragon Hotel : Grand immeuble très moderne, sans charme mais propre, neuf et confortable. Les chambres doubles sont à 12 dollars US sur place, sans salle de bain mais avec petit déjeuner sur le toit. C’est plus cher si vous réservez à l’avance. Une bonne adresse et leur tuk tuk vous attend en plus gratuitement à la descente du bus.

Où manger à Hsipaw ?

Restaurant indien sur la grande route de Lashio : Impossible de vous donner le nom mais si vous voulez manger une super assiette indienne pour un prix dérisoire (500 kyats) accompagnée de naans végétariens installez-vous sur les nombreuses chaises bleues de ce resto en bordure de route (5 minutes à pied du Red Dragon). Un très bon plan et l’accueil est super sympa.

Avec quelle agence organiser son trek à Hsipaw ?

Compte tenu des conflits dans la région et de la forte présence de milices armées même sur le chemin du trek, il est recommandé de ne pas s’y aventurer tout seul. De plus des mines sont encore présentes en dehors des sentiers principaux donc nous avons décidé de partir avec un guide. Dans des conditions normales, le trek de deux jours une nuit est très facilement faisable seuls en demandant le chemin de Pankam ou avec l’application GPS MAPS.ME.

Encore une fois nous avons voulu éviter les agences de M. Charles et nous sommes tournés vers l’agence Boat Boat située dans un restaurant à proximité du Red Dragon Hotel. Nous avons passé un moment exceptionnel et notamment grâce à notre guide donc on vous donne son contact facebook si vous souhaitez lui envoyer un message avant votre arrivée : @unyi.nyi.391420.

Pour résumer : 25 000 kyats par personne pour deux jours de trek, environ 4h de marche par jour. Pas vraiment de difficulté à part la chaleur à certaines périodes. Le logement chez l’habitant ainsi que les repas, snacks, petit déjeuner sont compris. Il ne vous reste plus qu’à emporter ou acheter vos boissons sur le chemin. Pour ceux qui partiraient seuls, le logement chez l’habitant revient à seulement 6000 kyats par personne avec déjeuner, dîner et petit déjeuner !

2 commentaires

  1. J’aime beaucoup cette plongée au coeur de la Birmanie réelle, mais n’allez pas pour autant affronter les milices armées ou l’excès d’alcool de riz qui semble conduire à une censure photographique injustifiée👹.
    Bravo pour les photos, les textes (10/10) qui transmettent une émotion que nous partageons volontiers.

    • Merci beaucoup! Ce trek dans les collines de Hsipaw a vraiment été un beau moment de notre voyage. Et quelle chance de tomber le jour d’un mariage, il n’y en a que trois par an en moyenne dans ce village. Pas possible de refuser ces bouteilles d’alcool de riz offertes par la doyenne de la communauté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *