Dunedin et Christchurch : la côte est

Share

Arrivés à Dunedin le mauvais temps nous a rattrapés. Cela ne nous arrête pas, nous filons directement sur la péninsule d’Otago admirer son paysage et ses habitants… Et oui une fois de plus on parle de moutons et d’otaries.

dunedin-peninsule-dotago

C’est très venteux, très, très venteux, un peu comme les hivers en Bretagne. On descend sur la plage de Sandfly Beach, on est à deux doigts de d’envoler. De grandes dunes entourent la grande plage sauvage et le sable qui s’envole rend la progression vraiment compliquée.

On se balade en faisant attention à ne pas marcher sur les otaries qui roupillent. Et là on voit un mastodonte, ce n’est plus de la petite otarie mignonne qui joue dans les cascades, c’est un monstre.

On remonte vite se réchauffer dans Jucy puis direction le centre ville de Dunedin. On avait juste oublié un détail… C’est dimanche. Alors déjà que d’habitude ce n’est pas la folie dans les villes mais là c’est complètement mort… On vous met juste la photo de la gare, apparemment c’est le monument le plus photographié de Nouvelle-Zélande.

dunedin-la-gare

Après avoir déjeuné le plat traditionnel du pays (attention on ne parle pas ici de mouton mais de fish and chips bien gras servi dans des proportions gargantuesques) nous repartons vers Christchurch, notre dernière étape.

Petite pause en route pour nourrir et caresser une biche. Jamais vu une bestiole aussi vorace, elle nous a repéré depuis le parking et a accouru du fin fond de son champs.

la-biche

On s’arrête à une centaine de kilomètres de Christchurch pour la nuit (non sans mal, Solène en copilote on vous laisse imaginer ce que ça peut donner…). C’est notre dernier dodo dans Jucy.

CHRISTCHURCH

Avant de visiter le centre ville nous nous rendons au parc naturel Orana. On veut absolument voir des kiwis ! Niveau animaux on va être servi.

On voit des suricates, des porcs-épics, des lémuriens, des zèbres, des lamas, des gorilles, le fameux diable de Tasmanie…

Et surtout des girafes qu’on va même nourrir !!!

Enfin c’est l’heure des kiwis, cette fois on arrive à bien les voir, on est trop content. Les kiwis, espèce emblématique de la Nouvelle-Zélande, sont en voit de disparition notamment parce qu’ils se font becter par les chiens. En fait ils ont une odeur très forte qui plaît beaucoup aux chiens et en plus ils n’arrêtent jamais de courir, ce qui est très comique mais en fait surtout des cibles parfaites pour les toutous. Alors voici à quoi ça ressemble un kiwi :

kiwi

Un grand merci à Philippe pour la photo. Sans lui nous n’aurions pas pu vous montrer cet animal étrange.

Puis on va rendre Jucy (adieu notre maison) et direction le centre ville de Christchurch. On dort dans un petit hôtel, mine de rien, ça fait du bien de retrouver un vrai lit.

Ce matin nous partons à la découverte de Christchurch. La ville a été complètement ravagée en 2011 par un tremblement de terre (6,3 sur l’échelle de Richter) qui a coûté la vie à 185 personnes. C’est 80% des bâtiments des 4 principales rues du centre ville qui ont été touchés. D’après les spécialistes il ne faudra pas moins de 20 ans pour reconstruire la ville.

Cela laisse une impression bizarre de se balader entre les chantiers, les espaces vides laissés par la démolition, les immeubles désertés destinés à être détruits et les rues déjà reconstruites.

Le symbole de cette catastrophe est la cathédrale, un des plus vieux monuments de la ville, qui n’a pas résisté.

Une provisoire a été érigée à quelques mètres de l’ancienne, elle s’appelle la « Cardboard Cathedral », traduction la cathédrale de carton.

Comme la cathédrale beaucoup de bâtiments ont été reconstruits pour du provisoire. Un des principaux centre commercial se trouve installé dans des containers, le Restart Mall.

L’après-midi nous allons faire un tour au musée de Canterbury, nous y voyons nos derniers tikis.

Puis nous faisons un dernier passage dans les rues de Christchurch, ce sont nos derniers moments en Nouvelle Zélande.

Demain notre avions part à 6h00 du matin pour l’Australie. C’est une nouvelle destination qui nous attend. Au programme 2 jours à Sydney puis on reprend une maison sur roue et direction la côte est, nous avons 1 mois pour faire les 2500 km qui nous séparent de Cairns.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 4 au 6 septembre

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 1,54 NZD

DUNEDIN ET LA PENINSULE D’OTAGO

Où dormir en van à proximité de Dunedin ?

Pas de campings du DOC à proximité de Dunedin donc soit vous trouvez un parking si vous êtes self-contained soit vous vous offrez le luxe d’un camping payant avec ou sans électricité comme nous l’avons fait.  Le Portobello Village Tourist Park se situe sur la péninsule, assez loin de Dunedin mais c’est vraiment une excellente option pour partir à la découverte de ce coin et de ses animaux. Tarif : 16 dollars par personne avec électricité, douche chaude, cuisine et 1h de Wifi par personne.

Que faire à Dunedin et sur la péninsule d’Otago ?

Sandfly bay et ses otaries : Une belle promenade d’environ 1h aller-retour vous mènera sur une immense plage sauvage entourée de dunes et de falaises. Vous pourrez y admirer des otaries énormes se reposer au milieu de la plage. Pour y accéder empruntez la route du centre de la péninsule et tournez sur seal road en direction de sandfly beach (tout est indiqué). Vous pourrez vous garer au bout de la route et commencer la descente vers la plage.

Observation des pingouins et albatros : Nous ne l’avons pas fait car la météo était un peu capricieuse mais le coin est très réputé pour l’observation de ces oiseaux. Attention, Pour la colonie de pingouins le circuit d’observation se fait au coucher du soleil lorsque les pingouins reviennent de la mer. Renseignez vous bien au i-site ou dans votre camping pour les horaires. Tarif : 25 dollars par personne lors de notre passage.

Centre ville de Dunedin : Cette ville est décrite comme une ville dynamique, étudiante et festive. Malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir cet aspect car nous y étions un dimanche. Quelques beaux bâtiments à voir en centre ville dont la gare mais rien de bien exceptionnel non plus. La rue qui part de la place du centre ville et relie la gare propose quelques restos et bars sympas pour déjeuner ou prendre un café en profitant du Wifi. Une demi-journée maximum devrait suffire à explorer cette ville.

CHRISTCHURCH

Où dormir à Christchurch ?

Nous avons rendu le van au dépôt Jucy de l’aéroport avant de rejoindre le centre ville de Christchurch et un hôtel backpackers vraiment agréable, le Dorset House Backpackers Hostel situé 1 Dorset Street à une quinzaine de minutes à pied du centre ville et en seulement une minute de Victoria Street où vous trouverez quelques bons restos. Prix : 69 dollars la grande chambre double mais il existe aussi des dortoirs. Cuisine à dispo, grand salon avec fauteuils et billard et très bon accueil. On a vraiment apprécié l’établissement.

Que visiter à Christchurch ?

Le centre ville : Ayant été largement détruit lors du tremblement de terre de 2011, une grande partie est encore en reconstruction ou même encore en attente de destruction. Mais cela n’empêche pas de partir à la découverte de quelques rues agréables telle que New regent street avec ses nombreux cafés ou Cashel Mall qui regroupe quelques centres commerciaux dont le fameux Restart dans des containers en attendant la reconstruction. On vous conseille aussi de passer par l’ancienne cathédrale, en cours de démolition lors de notre passage en 2016, et la cathédrale de transition Cardboard Cathedral. Pour finir, un petit tour au Canterbury Museum (gratuit) qui présente quelques objets maoris intéressant puis quelques salles sans aucune cohérence mais dont certaines valent le détour comme celle sur la mission de découverte de l’antarctique. Une journée suffira à découvrir cette ville.

Orana Widlife Park : Le zoo se trouve en dehors de Christchurch, à une dizaine de minutes en voiture de l’aéroport donc mieux vaut être véhiculé. Le parc est vraiment grand et les animaux nombreux, prévoyez au minimum 3 heures pour en faire le tour. Si vous souhaitez donner à manger à certains animaux consultez le programme avant d’y aller car il change chaque jour. L’entrée coûte 36 dollars par personne.

Où manger à Chirstchurch ?

Hachi Hachi, japonais : SI vous loger au Dorset House on vous conseille ce restaurant japonais situé au 177 Victoria Street à seulement 2 minutes à pied de l’auberge. Les plats sont très bons et si vous arrivez après 19h30, et oui c’est la fin de service en Nouvelle-Zélande, vous pourrez acheter les plateaux de sushis invendus pour moitié prix soit moins de 5 dollars ! Autrement comptez moins de 15 dollars le plat très copieux.

Restart Mall : Si le soleil brille on vous conseille de déjeuner avec de nombreux habitants sur les stands de street food du centre commercial Restart. Une dizaine de stands proposent différent styles de cuisine : asiatique, kebabs, soupes, hot-dogs, cafés. Vous déjeuner ensuite sur des grandes tables en extérieur. Vraiment agréable et pas très cher, moins de 10 dollars le déjeuner.

4 commentaires

  1. Bonjour ,solene comme copilote c est génial pas besoin de gps elle vous mène directement au café du coin.interrogation pourquoi nicolas n est pas pris en photo à côté du gorille il a peur de la comparaison ou d autre chose bisous

  2. Si les êtres humains se font rares, les animaux ont l’air de bien apprécier votre présence! Les Neo-zelandais sont partis chercher la chaleur à Bali on en avait rencontré quelques uns lors de notre voyage estival, d’humeur plutôt festifve d’ailleurs…
    Impressionante l énorme bestiole sur la plage. Je l imagine en mouvement parait il qu’elle se deplace très rapidement sur terre. Je les ai juste vu nager ou dormir pour ma part.
    Biz biz

    • Nous ne les avons pas vu non plus en mouvement mais avons laissé quelques dizaines de mètres de distance au cas où… C’est peut-être l’hiver qui crée cette ambiance très calme, il faudrait y refaire un tour en janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *