Le delta du Mékong et Hô Chi Minh : le sud du Vietnam

Share

Nous arrivons sur le sol vietnamien le soir du Têt. Le Têt est le passage à la nouvelle année qui est fêté au Vietnam mais aussi en Chine. Dans ces deux pays c’est une période de vacances et de fête en famille. Pour le simple Vietnam ce sont près de 45 millions de personnes qui se déplacent à travers le pays et c’est sans compter les étrangers (dont justement les Chinois) qui viennent en vacances. Pour nous l’entrée dans l’année du coq se fera à l’aéroport d’Hanoi où nous passons notre première nuit.

Le lendemain nous prenons l’avion en direction de l’île de Phu Quoc, tout au sud du pays, à deux pas du Cambodge. C’est un peu le saint tropez vietnamien, les riches asiatiques aiment s’y rendre pour les vacances. Les plages ne sont pas vraiment paradisiaques, plutôt entourées de gros resorts mais une fois qu’on est sur le sable, face à la mer avec une noix de coco, tout va bien.

Phu Quoc - Plage - Nous

On y reste 5 jours, juste le temps de prendre un dernier bain de soleil et pour Solène d’attraper une bonne sinusite. Sinusite qui nous fera faire un stop à Ha Tien, juste de l’autre côté sur le continent. Pendant que Solène récupère, Nicolas part à la découverte de la ville et des Vietnamiens. Sur la plage il y a une très bonne ambiance les gens sont en vacances pour le Têt, tout le monde est en famille, mange, laisse ses déchets partout sur le sable (attention à ne pas marcher sur un os de poulet) et surtout chante au karaoké ! Nicolas se fait inviter par un groupe à partager des bières et une chanson, ça sera titanic!

On découvre aussi la fâcheuse tendance des Vietnamiens a toujours vouloir nous arnaquer. Mais pour tout : mouchoirs, pâtisseries, eau, nourriture, transport… Et si les Cambodgiens le faisaient avec le sourire, ici c’est loin d’être le cas. Nous sommes habitués aux arnaques dans les lieux touristiques mais pas dans les petits bouis bouis et autres stands de rue, c’est la première fois que cela nous arrive en un an de voyage.

CAN THO

Nous prenons ensuite la direction de Can Tho, en plein cœur du delta du Mékong. Comme on s’est bien fait arnaquer (le début d’une longue série) nous faisons le trajet dans ce que nous avons appelé « le bus de l’enfer ». Six longues heures dans un bus pourri avec un chauffeur fou du klaxon. C’est un miracle que personne ne soit mort. Outre cela le paysage est magnifique, on passe au milieu du delta, ce sont plein de petites îles reliées les unes aux autres par de petits ponts.

Le lendemain matin réveil matinal, 4h30, nous partons pour un marché flottant sur le Mékong. Aujourd’hui il n’en existe plus que très peu en Asie du Sud-Est, beaucoup sont uniquement destinés aux touristes. Celui-là semble encore traditionnel, on peut y voir de gros bateaux chargés de fruits comme des petites barques. On remarque d’ailleurs, que c’est la saison des ananas.

Vous y trouverez même des « breakfast barques » pour vous proposer un café vietnamien bien chaud. On vous en reparlera plus tard du fameux café vietnamien et de son goût si particulier.

Nous nous enfonçons ensuite dans les bras du Mékong pour visiter une fabrique de nouilles de riz. Au début ça ressemble à de grandes crêpes que l’on fait sécher puis qui sont découpées en fines lamelles pour devenir les nouilles qu’on retrouve dans pratiquement tous nos plats.

Puis nous passons le reste de la matinée à nous balader sur l’eau, observant la vie sur les bords du fleuve, les femmes avec leurs barques remplies de fruits et légumes et les hommes à la pêche. Nicolas se prête même au rôle de piroguier, pas si facile que cela de diriger notre barque. On peut voir beaucoup de femmes exercer ce métier. On a l’impression qu’ici au Vietnam, les femmes travaillent dans tous les domaines, que ce sont elles qui dirigent la famille et font vivre l’économie du pays.

Le soir, la carte du restaurant dans lequel nous mangeons propose quelques spécialités de la région… Et certaines de ces bestioles attendent bien sagement dans des aquariums juste à côté pour être cuisinées. Si c’est pas frais ça !

Can Tho - Carte de restaurant local

Le matin, avant de partir pour Hô Chi Minh nous faisons un tour au marché. Fruits, légumes, viandes, poissons, crabes, plantes, épices, on y trouve de tout et surtout beaucoup d’animations. Les femmes à la tête couverte de leur chapeau pointu vendent leurs produits sur des stands par terre à seulement quelques centimètres du passage incessant des scooters.

HO CHI MINH

S’il ne fait pas très beau à Hô Chi Minh, il y fait très chaud. C’est notre première grosse ville vietnamienne et il y a beaucoup, beaucoup de circulation. Le Vietnam est vraiment le pays du scooter, ici il est maître des rues et des trottoirs. Il faut dire qu’avec ses 95 millions d’habitants pour un territoire deux fois plus petit que la France, ce n’est pas évident tous les jours, notamment quand on est piéton et qu’il faut traverser la route (on a eu quelques sueurs froides).

Nous commençons notre visite par le marché Ben thanh. C’est le plus grand et le plus vieux marché de la ville, il date de l’ère coloniale. Aujourd’hui il n’est plus tellement traditionnel, on y trouve surtout des souvenirs pour touristes.

Nous continuons avec le palais de la réunification, c’est l’emblème de l’unité du pays. Pendant la guerre il était le haut lieu de commandement des Viet Minh, sa prise par les Viet Cong marque la fin d’un conflit de 20 ans entre le Vietnam du Nord et le Vietnam du Sud.

Puis nous nous rendons à Notre Dame de Saigon. Comme vous pouvez-vous-en douter, une cathédrale 100% française. Construite entre 1877 et 1880, ses briques rouges viennent de Toulouse bien-sûr !

Ho Chi Minh - Notre Dame de Saigon

Juste en face on trouve la poste centrale. Le bâtiment le plus représentatif de l’architecture coloniale, sa charpente a été faite par Gustave Eiffel. Les Vietnamiens l’ont conservé en état mais y ont quand même ajouté un peu de déco personnelle : le portrait d’Hô Chi Minh.

Nous continuons notre promenade sur l’allée chic de la ville, ici on trouve les plus grands magasins et bien-entendu les marques françaises les plus prestigieuses. On se croirait presque à Paris s’il n’y avait pas ce drapeau communiste devant chaque enseigne.

Il est temps de faire une pause déjeuner. Nous mangeons sur un petit stand de rue et les dames qui le tiennent, s’occupent à merveille de nous. En plus de notre repas, elles nous font partager le leur en nous offrant des nems et des rouleaux de printemps. Pour une fois aucune arnaque et même de la gentillesse et de la générosité. Nous passons un très bon moment.

Pour finir nous visitons le temple Thien Hau (de la dame céleste) qui se trouve dans le quartier de Cholon. Fondé par les Chinois, il est le temple le plus fréquenté du quartier.

Ho Chi Minh - Temple Thien Hau

C’est aussi l’occasion pour nous de faire un tour dans ce quartier où vit la plus grande communauté vietnamienne d’origine chinoise du pays.

C’est la fin de notre voyage dans le sud du Vietnam, pour l’instant nous avons eu un bel aperçu du pays entre plages, delta du Mékong et grande ville. Seul bémol les arnaques et mensonges quotidiens de la part des Vietnamiens, comme beaucoup de touristes rencontrés nous commençons à trouver cela très fatigant.

Maintenant direction le nord, nous allons à Hoi An, ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO ! 17h de train nous attendent, bonne nuit…

Pour plus de photos vous pouvez jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 29 janvier au 8 février 2017

Taux de change lors de notre séjour : 1 euro = 24 000 Dongs vietnamiens (VND)

PHU QUOC

Les trajets

Phu Quoc – delta du Mékong : Le trajet le plus rapide et le moins cher en venant ou en allant dans le delta du Mékong est la traversée en bateau Ha Tien – Phu Quoc. La compagnie Superdonc, la plus connue, propose plusieurs départs par jour à 230 000 VND par personne pour environ 1h15 de trajet. La compagnie possède ses propres bureaux à Phu Quoc (dans le centre de Duong Dong) ainsi qu’à Ha Tien pour acheter les billets au prix le plus bas.

Phu Quoc – Ho Chi Minh ou Hanoi : Les compagnies low-cost Jetstar et Vietjet proposent des tarifs parfois vraiment bas donc pensez à regarder leurs sites avant de vous lancer dans un périple bus- bateau.

Où dormir à Phu Quoc ?

La côte la plus belle avec une belle plage et une mer calme est la côté ouest, du côté de la ville de Duong Dong. Au sud de cette ville s’étend une immense plage sans fin et d’innombrables hôtels et resorts. Ceux en bord de mer sont bien sûr les plus chers mais vous trouverez des hôtels plutôt bons marchés juste en traversant la route principale.

Nat Huy Bungalow, Phu Quoc (ne pas confondre avec le Nat Huy Garden) : Beaux bungalows en dur, neufs et très bien équipés. Ils sont tous situés autour d’une piscine et possèdent tous une petite terrasse sympa pour prendre l’apéro. La plage se trouve à 5 minutes à pied et l’emplacement de l’hôtel permet d’être vraiment au calme. Seul bémol, les coqs du propriétaire ont un problème de pendule et crient donc beaucoup trop souvent. Chambre à 550 000 VND par nuit à réserver en ligne sur Agoda.

Que faire à Phu Quoc ?

Plage Long Beach : Il y a quelques années Phu Quoc devait être une île intéressante à visiter en scooter pour découvrir sa nature et ses petites plages paradisiaques. Mais aujourd’hui les chantiers sont en train de démolir ces petits coins de paradis. Contentez vous donc de faire de la plage en face de votre hôtel pour prendre quelques couleurs. Long beach, la grande plage principale, semble être la plus agréable car les constructions sont maintenant terminées. Si jamais vous souhaitez faire un tour quand même, les hôtels louent des scooters pour environ 150 000 VND la journée.

HA TIEN

Trajet

Ha Tien – Can Tho : Plusieurs bus partent chaque jour, plutôt le matin, en direction de Can Tho mais aussi d’Ho Chi Minh et des principales villes du delta du Mékong. Les agences du centre vendent les billets deux à trois fois plus cher que dans le bus donc on vous conseille de vous rendre directement au terminal ou de réserver la veille sur place. Billet Ha Tien – Can Tho à 125 000 VND (entre 250 000 et 300 000 avec les agences) pour 6h de trajet.

Où dormir à Ha Tien ?

Hoa Mai Hotel, Ha Tien : Hôtel simple situé dans la rue principale à proximité du night market. Rien d’exceptionnel mais suffisant pour une ou deux nuits. Chambre double avec salle de bain à 300 000 VND par nuit, négociable bien sûr.

Où manger à Ha Tien ?

Stands de rue et night market : Dès le début de soirée des dizaines de stands s’installent sur les quais et dans toutes rues petites rues du centre. Vous pourrez y déguster les classiques soupes de nouilles (Pho) pour 30 000 VND ou de nombreux plats à base de fruits de mer et poissons.

Que faire à Ha Tien ?

Pour beaucoup cette ville n’est qu’une étape d’une nuit avant de prendre le bateau en direction de Phu Quoc. Mais on conseille, si vous avez le temps, d’y passer une journée complète pour déambuler dans ses rues et surtout passer un moment avec les familles vietnamiennes à la plage principale. Accès à la plage en taxi-moto (80 000 VND aller-retour et entrée 10 000 VND apparemment seulement pour les touristes). Si vous tombez pendant les vacances ou le weekend les stands seront envahis par les familles venues manger, boire et pratiquer leur activité favorite, le karaoké. Par contre n’y allez pas uniquement pour la plage qui est vraiment sale.

CAN THO

Trajet

Can Tho – Hô Chi Minh : Des bus partent environ toutes les 15 minutes du terminal donc allez y directement en taxi sans passer par une agence. SI le prochain est plein vous n’aurez qu’une demi-heure maximum à attendre. Le billet est à 100 000 VND pour trois heures de trajet.

Où dormir à Can Tho ?

Number One Hotel, Can Tho : Cet hôtel est situé en plein centre ville, rue Ngo Duc, à côté du grand marché et à une minute à pied du quai pour le départ en barque. Les chambres sont récentes, très propres et vraiment bien équipées. Les chambres doubles sont à 270 000 VND par nuit. Vous pourrez aussi trouver beaucoup moins cher dans plusieurs hôtels du quartier.

Où manger à Can Tho ?

Nous n’avons pas le nom mais le restaurant se situe à une centaine de mètres de l’hôtel Number One, un peu plus haut dans la rue et du même côté. On y manger bien et si vous avez l’esprit aventurier vous pourrez y déguster des grenouilles, serpents et rats. Les grenouilles à l’ail sont délicieuses.

Que faire à Can Tho ?

Promenade en bateau sur le delta du Mékong et marchés flottants : C’est l’attraction principale de cette ville et on vous la conseille pour découvrir la vie encore très présente le long de ces bras de fleuve. Le parcours le plus long, celui que nous avons effectué, dure environ 8h. Départ de nuit à 5 heures du matin pour rejoindre le premier marché flottant. Ne vous attendez pas à un marché avec des petites barques comme sur les photos touristiques de Thaïlande, c’est un marché de gros réservé aux revendeurs et c’est d’ailleurs ce qui est intéressant. Vous poursuivrez sur le fleuve avec quelques arrêts dont une fabrique de nouilles. Retour à Can Tho vers 13h. Le prix est de 300 000 VND par personne pour un bateau privé (2-3 personnes). Ne payez pas plus cher, la prestation sera la même.

Marché de Can Tho : On a déjà fait un bon paquet de marchés depuis notre départ en voyage mais celui-ci vaut vraiment le détour. Ici pas de souvenir et peu de touristes. Idéal pour prendre de belles photos.

HO CHI MINH VILLE

Trajet

Gare routière Mien Tay (sud) – centre ville : plutôt que de vous ruiner avec un taxi, prenez le bus 102 et descendez au terminus, le marché Ben Thanh situé à 5 minutes à pied du quartier touristique. Seulement 6000 VND par billet et environ 1h de trajet.

Hô Chi Minh – Danang (Hoi An) en train de nuit : Deux trains partent chaque soir en direction de Danang. Le trajet dure 17h et le prix est le même que celui de l’avion donc si vous n’êtes pas amateur de trains optez pour la seconde solution. Couchette première classe pour 940 000 VND (attention les draps ne sont que très rarement changés, c’est un peu crado) mais vous pouvez vous contenter d’un siège pour moins cher.

Où dormir à Hô Chi Minh ?

Le quartier touristique de Pham Ngu Lao est loin d’être le plus typique mais il a l’avantage d’être bien situé pour visiter la ville. Vous y trouverez aussi toutes les agences pour organiser la suite de votre séjour. Nous ne conseillons pas d’hôtel en particulier mais vous trouverez votre bonheur en parcourant les petites ruelles situées entre l’avenue Pham Ngu Lao et Bui Vien. Nous avons négocié une chambre à 300 000 VND mais pas facile de trouver moins cher.

Que faire à Hô Chi Minh ?

Le palais de la réunification : Vraiment intéressant de visiter ce lieu historique pour le pays. Entrée à 40 000 VND. Peu d’explications à l’intérieur donc renseignez vous un peu avant d’y aller pour mieux apprécier la visite.

Notre Dame de Saigon et la poste centrale : Situés sur la même place, à proximité du palais de la réunification, ces deux bâtiments sont vraiment caractéristiques de l’époque coloniale. Entrées gratuites.

Le quartier Cholon : Situé à l’écart du centre ville, ce quartier habité par des vietnamiens d’origine chinoise est intéressant pour son côté populaire et ses nombreux temples chinois. Allez-y en bus au départ du marché Ben Thanh ou en taxi. En février 2017 le marché de Cholon était fermé pour rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *