De Newcastle à Byron Bay : la New South Wales Coast

Share

Nous prenons la route en direction de la côte.  Même si ce n’est pas encore la grosse chaleur, le beau temps est au rendez-vous.

sur-la-route-de-newcastle

A Newcastle, ville portuaire au bord de l’océan, nous allons faire un tour à la piscine d’eau de mer. Comme ici la mer est infestée de requins et de méduses, les habitants disposent d’une grande piscine d’eau de mer de 100 mètres de long GRA-TUI-TE, et avec vue sur la mer. Il fait un peu frais pour Solène mais Nicolas n’hésite pas et va piquer une tête.

Puis direction le phare de Newcastle avec vue sur les longues plages de sable fin. Celle qui s’étend au loin en direction du nord mesure 32km.

newcastle-plageL’après-midi nous reprenons la route en direction de la région de Port Stephens située à un peu moins d’une heure de route. Premier arrêt aux dunes de sable d’Anna Bay non loin de Nelson Bay. Ce sont les plus grandes dunes de sable de l’hémisphère sud. On dirait presque qu’elles se jettent dans la mer c’est assez impressionnant.

dunes-de-sable

On passe un bon bout de temps à les arpenter.

dunes-de-sable-nicolas-et-solene

On termine la journée par une dernière plage assez sauvage et surtout très belle, One Mile Beach, avant de trouver un vrai emplacement de camping, grand luxe ce soir.

NELSON BAY

Le lendemain balade en bateau afin de voir les baleines à bosses qui remontent normalement vers le nord à cette période. Malheureusement celles-ci, comme le beau temps, ne sont pas au rendez-vous. Elles ont commencé leur remontée depuis déjà plusieurs mois et se sont éloignées de la côte quelque temps pour se nourrir et reprendre des forces. On aperçoit vaguement une mini queue au loin. Consolation les dauphins sur le retour qui nous offrent un beau show.

nelson-bay-dauphin

De retour sur la terre ferme on a bien envie d’aller se dégourdir les jambes. On part faire une balade sur la plage de Fingal Bay. Le banc de sable qui relie la plage à l’île Fingal est fortement déconseillé à marée haute, en cause : le courant, les vagues et les requins ! Rien que ça.

nelson-bay-balade-sur-la-plage

Comme la météo ne s’annonce pas fameuse pour les deux prochains jours on prend la route vers le nord et le beau temps. On découvre les joies de la conduite australienne :

  • On ne peut pas faire plus de 10 km sans avoir au moins 3 changements de vitesse max, autant dire qu’on est bien loin des autoroutes françaises.
  • Il y a des radars partout, mais vraiment partout.
  • Ce qui n’empêche pas les Australiens d’avoir une conduite assez sportive et de dépasser les limitations de vitesse.
  • Les motorway sont payantes mais attention les péages sont traitres. Pas de barrage seulement des caméras qui enregistrent le numéro de la plaque et c’est à nous d’aller sur internet pour payer en ligne le montant. Bien-entendu les panneaux indiquant les péages sont très petits voire invisibles…
  • Normalement il paraît que l’on voit beaucoup de cadavres de kangourous sur les bords de route, pour le moment nous les avons toujours vu vivants en train de gambader dans les champs, espérons que ça dure.

On s’arrête pour dormir sur une aire d’autoroute bien lugubre. Grosse surprise au réveil, des kangourous broutent tranquillement juste à côté de notre van.

aire-dautoroute-kangourous

PORT MACQUARIE

On fait une halte à port Macquarie pour visiter l’hôpital des koalas. Ces peluches vivantes sont victimes de bien des maux : chlamydia qui les rend aveugles, feux de forêts, morsures de chiens, accidents de voitures…. Ici on les répare tant bien que mal. Les plus aptes retournent à la vie sauvage et malheureusement ceux qui sont trop touchés (qui mourraient dans la nature ou qui ont besoin de soins permanents) restent à l’hôpital.

Enfin on reprend la route vers notre dernière étape de la New South Wales Coast : Byron Bay

BYRON BAY

C’est la ville cool par excellence. La station balnéaire à fait de ce crédo son business marketing. Tout le monde vient à Byron Bay pour passer un moment coolissime, pas de prise de tête, tout est « no worries ». Enfin tout sauf les prix, comme d’habitude la décontraction a ses limites.

Nous profitons du retour du beau temps pour nous balader sur la plage et y passer toute l’après-midi.

byron-bay-plage

Et pour ceux et celles qui se demandent s’il y a des requins dans le coin, la réponse est oui. Cela donne moins envie d’aller se baigner… Un surfeur nous a raconté que lorsqu’il y avait des requins près des plages, des hélicoptères et une sirène sonnant de la plage prévenaient les baigneurs qu’il fallait vite sortir de l’eau.

Encore du beau temps aujourd’hui, on en profite pour farnienter sur la plage.

byron-bay-solene-et-nicolas

Et ce soir on sort un peu découvrir la night australienne. La « night » c’est un bien grand mot étant donné qu’ici les boîtes commencent à 20h, oui oui 20h. Ils mangent vers 17h, les plus rebelles 18h, à 20h ils sont en boîte, à 21h ils sont tous bourrés et à 23h-minuit tout ce beau petit monde rentre à la maison. Assez déconcertant pour nous qui avons l’habitude de sortir à partir de minuit…

On continue notre route, départ de Byron Bay pour Brisbane, la dernière grande ville de la côte avant Cairns située à plus de 1 600 kilomètres.

Pour plus de photos on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 12 au 18 septembre

Taux de change lors de notre séjour : 1 euros = 1,49 AUD

NEWCASTLE

Que faire à Newcastle ?

Si comme nous vous n’y passez qu’un moment, on vous conseille de simplement longer le bord de mer à pied en direction de la grande jetée d’où vous aurez un panorama exceptionnel sur les plages sans fin. Terminez votre visite par un plongeon dans la piscine d’eau de mer située en bord de mer, vous ne pourrez pas la manquer. Entrée gratuite, vestiaires pour se changer et prendre une douche chaude (pour ceux qui voyagent en van).

NELSON BAY

Que faire à Nelson Bay et dans la région de Port Stephens ?

Les dunes de sable d’Anna Bay : C’est pour nous le lieu incontournable de la région. Une fois garés vous pourrez au choix admirer les dunes en buvant un verre en terrasse, marcher et si vous avez le courage les escalader ou bien prendre une excursion 4X4 et sandboard pour parcourir ces géantes.

Découvrir les différentes plages de la région : Vous avez le choix mais on vous en conseille deux vraiment très belles. One Mile Beach pour une photo mais surtout Fingal Bay pour une petite marche en direction de l’ile reliée à la terre à marée basse.

Excursion baleines et dauphins : Plusieurs compagnies proposent ces tours si vous y êtes pendant la saison (environ juin – novembre). On n’a pas vu beaucoup de baleines mais c’est le jeu, on en a vu à Sydney donc on ne peut pas gagner à tous les coups. Par contre les dauphins sont présents toute l’année dans la baie. Comptez 63 dollars pour 3h d’observation des baleines et environ deux fois moins si vous choisissez d’aller uniquement à la rencontre des dauphins.

Où dormir à proximité de Nelson Bay ?

Middle Rock Campsite : Situé sur Gan Gan Road, entre One Mile Beach et Nelson Bay. Comptez 25 dollars pour deux avec électricité et 20 dollars sans. Pas très cher pour le coin, bonne adresse. Piscine en bonus si vous y êtes en saison plus chaude.

PORT MACQUARIE

Que faire à Port Macquarie ?

Il y a certainement de belles plages à découvrir mais vu le temps on s’est contentés de l’hôpital pour koalas situé en pleine ville. L’entrée est gratuite et vous pourrez découvrir quelques koalas en soins et ceux qui ne pourront plus retourner dans leur milieu naturel. Des travaux limitaient l’accès à certaines parties durant notre passage mais tout devrait rouvrir prochainement. N’hésitez pas à demander des infos aux volontaires qui vous renseigneront sur chaque animal avec plaisir. Autrement visite guidée en anglais tous les jours à 15h. On a adoré ce moment avec les koalas ! Et pour ceux qui ont du temps vous pourrez y rester 1 mois en tant que volontaire, c’est très tentant de s’occuper de ces petites peluches.

Où trouver du wifi gratuit à Port Macquarie ?

Comme d’habitude le bon plan c’est la bibliothèque municipale. Vous aurez à votre disposition (et bien-sûr gratuitement) un accès au wifi mais aussi à des Ipads.

Où dormir à Port Macquarie ?

Marina Holiday Park : Tout petit camping avec installations basiques mais propres et pas très cher par rapport aux autres. 25 dollars la nuit pour deux en campervan, sans électricité.

BYRON BAY

Que faire à Byron Bay ?

Plage, plage, plage…Faites aussi un tour sur l’immense plage de Suffolk. Vous pourrez en profiter pour prendre un cours de surf et vous balader jusqu’au phare pour admirer les kilomètres de plage. C’est vraiment une pause farniente : plage, apéro dans un de nombreux bars puis sortie pour découvrir l’ambiance australienne.

Où dormir à Byron Bay ?

Pour dormir gratuitement on vous prévient tout de suite, ça va être très compliqué ou bien il va falloir sortir de la ville. Les campings sont tous vraiment chers mais bizarrement  un des moins chers est le Glen Villa qui se situe en plein centre de la ville, à 300 mètres de l’animation et des plages. Il est grand, ultra propre, super équipé donc on vous le conseille vraiment. Mais tout de même 37,5 dollars la nuit pour deux sans électricité.

2 commentaires :

  1. Très bien vous êtes prudents et responsables ,méfiance avec les requins et surtout les aussies grands consommeurs de bières avec soit disant une fois enivres par tres malins ,comme partout en général.je vois qu’ actuellement vous êtes dans le sable allez vous acheter un seau et une pelle et si solene est bien sage ,elle aura droit aussi à un râteau.bonne co tinuation bisous

  2. Les plages n’ont pas un gros taux d’occupation, ce n’est plus les vacances? N’oubliez pas les requins. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *