Arequipa : de la cité blanche au Canyon del Colca

Share

Passage assez comique de la frontière entre la Bolivie et le Pérou. On vous donne plein de papiers à remplir qui n’ont aucun sens et quand on demande des explications, les douaniers vous répondent de compléter par ce qu’on veut, en clair ils s’en tapent. Arrivés devant leur guichet, ils se balancent des vannes, nous découvrons avec joie la bonne humeur et l’humour péruviens. Après un stop à Puno, nous prenons le bus pour Arequipa, surnommée la cité blanche du Pérou.

Arrivés dans le centre historique de la ville nous avons les yeux grands ouverts, c’est magnifique. Tous les bâtiments sont blancs, construits en sillar une roche volcanique. Malgré les nombreux tremblements de terre la ville a su garder un charme fou. Ici le soleil se couche tôt, nous profitons des derniers rayons pour admirer la vue depuis la terrasse de notre hôtel. Les deux montagnes que vous voyez sont des volcans, à gauche le Chachani avec son sommet enneigé et à droite le Misti toujours en activité.

Arequipa - Vue de notre hostal

Le lendemain nous allons visiter le Monastère de Santa Catalina, une vraie ville dans la ville. Ouvert en 1579, à son faste 300 nonnes y vivaient. Nous nous baladons dans ses ruelles et ses cloîtres colorés.

Ensuite nous nous rendons à la Casa del Moral, une maison de style colonial, après le monastère c’est un peu terne. Cependant on peut y voir un tableau traditionnel de vierge qui date de la conquête espagnole.

Arequipa - Tableau de la vierge

En fait les Espagnols ont réussi à convertir les indiens sud américains au christianisme grâce à ce type de tableau. La vierge y est représentée sous la forme de la Pachamama, la Terre Mère, en triangle avec ses deux attributs principaux, à ses pieds la lune et des rayons autour de sa tête pour le soleil. Ainsi les indiens ont fait un amalgame entre la Pachamama et la vierge, qui pour eux n’étaient plus qu’une seule entité.

Il est temps de déjeuner, on ne change pas les bonnes habitudes, direction le marché central. Très beau et bien tenu, nous déambulons au milieu des allées.

En vérité, à la base, nous y étions venus avec une idée bien précise en tête : manger du Cuy, une spécialité locale. Et qu’est-ce que c’est le Cuy ??? Ce sont des cochons d’inde !!!! Bon on y a renoncé parce qu’en visitant le monastère on en a vu des vivants trop mignons avec leur petite tête… Ca sera pour une prochaine fois. De toute façon au marché nous n’avons que l’embarras du choix avec tous les stands de nourriture, nous nous reportons sur une autre spécialité, le Ceviche (poissons crus marinés), bien plus pimenté qu’au Chili.

Nous profitons du reste de l’après-midi pour aller visiter la Cathédral de la place centrale, la plaza de Armas.

Puis avant que le soleil ne se couche on prend un verre avec une belle vue sur Arequipa et le Chachani.

Arequipa - Vue sur la Cathédrale et le Chachani

Nous commençons cette deuxième journée à Arequipa par le musée sanctuaire des Andes. Ce dernier est dédié aux restes de sacrifices incas découverts au cours des 20-30 dernières années. On entend par  « restes » des objets mais surtout des momies d’enfants (12-14 ans) conservées par le froid. La plus célèbre, Juanita « princesse des glaces ». Sa momie (qui date de 500 ans) a été découverte par hasard en 1995, elle se trouvait sur les hauteurs du volcan Ampato (6300 mètres). L’entrée en éruption d’un autre volcan a fait fondre ses glaces et, en (très) gros,  Juanita a glissé du sommet jusqu’aux pieds d’un archéologue. Dans la région des Andes qui s’étend du Pérou à l’Argentine, en passant par la Bolivie, c’est au total 18 momies d’enfants qui ont été retrouvées et toujours accompagnées d’une multitude d’objets servant d’offrandes aux dieux. Le tout a été très bien conservé grâce à la glace, c’est vraiment très impressionnant, on peut voir les détails et les motifs sur les vêtements. On voit aussi la momie de Juanita, gardée à une température de -20 degrés, on voit sa peau, ses dents, ses ongles, ses cheveux… On a du mal à y croire. Les photos sont, bien-entendu, interdites. Pour l’histoire, en résumé : les Incas sacrifiaient des enfants de noble naissance pour calmer les dieux, les dieux étant les volcans, dès qu’un entrait en éruption, hop on lui filait un gosse. L’enfant était présenté à l’Inca suprême puis accompagné par une procession jusqu’à un sommet, souvent aux alentours de 6000 mètres. Epuisé, frigorifié, shooté à la coca et à l’alcool, il s’endormait, là soit il mourrait de froid, soit comme Juanita on l’aidait en lui assenant un bon coup de massue sur la tempe. Très intéressante cette civilisation Inca.

Pour la fin de notre dernière journée ici nous flânons dans les rues et sur la plaza de Armas, c’est très agréable de se balader dans cette ville.

Arequipa - Plaza de Armas

Demain réveil à 2h45, pour un départ à 3h direction le canyon del Colca.

Canyon del Colca

Ce canyon se trouve à 180 km d’Arequipa, c’est le second canyon le plus profond au monde (3400 mètres et le record est à 3535 mètres, dans la région d’Arequipa lui aussi). Pour vous donnez un ordre d’idée il est deux fois plus profond que le Grand Canyon du Colorado mais moins impressionnant car il ressemble plus à une vallée.

Notre trek va se dérouler en 3 jours. Nous sommes dans un groupe de 10 personnes assez hétérogène, on va de la vingtaine à la cinquantaine et on a 7 nationalités différentes : un couple anglo-australien, un Belge polyglotte, une américano-péruvienne, un couple d’Allemands, un couple d’Hollandais et nous les Frenchies. Nous sommes très contents car notre groupe est vraiment au top 🙂

1er jour : LA DESCENTE

On descend sur 7 kms jusqu’au fond du canyon. Cela nous prend 3h30, il fait très chaud, le soleil tape, on s’est réveillé tôt ce matin, la pente est raide… Au bout de 2h ça commence à devenir difficile. Heureusement nous avons un paysage de rêve pour nous accompagner.

Canyon del Colca - Vue de la descente

Arrivés tout en bas nous traversons un pont suspendu qui aurait donné des sueurs froides à certaines personnes… Puis nous remontons vers notre premier village étape : San Juan de Chuccho.

Le temps de déjeuner il est déjà presque 15h et le soleil disparait derrière le haut du canyon. Nous prenons une bière bien méritée après tous ces efforts, en plus il parait que c’est bon contre les courbatures.

2ème jour : BALADE DANS LE CANYON

Nous partons vers 8h pour une petite randonnée de 3h30 qui nous mènera à Sangalle le village oasis.

Il fait très chaud, on voit au bas notre oasis qui nous attend, la descente est très facile par rapport à la veille. La trace que vous voyez zigzaguer au départ du village, c’est le chemin du retour.

Canyon del Colca - Oasisi et chemin du retour

Arrivés sur place c’est un vrai petit paradis, sans électricité certes, mais paradis quand même. Tout est vert, cela tranche avec les côtés arides du canyon et il y a une piscine alimentée par l’eau d’une cascade. On peut dire qu’aujourd’hui on n’aura pas fait beaucoup d’efforts.

Mais tant mieux parce que demain il faut remonter. A la vue de la descente on préfère ne pas trop y penser. Tout le monde se prépare à passer un moment difficile. En plus, pour notre part, nous avons lu beaucoup de témoignages qui décrivent cette montée comme une épreuve éprouvante même pour les plus sportifs… Hum hum sport / Solène… Aller pour le moment on profite, et on ne fait rien !!!

3ème jour : LA MONTEE

Tout notre petit groupe part lampe au front à 4h30 du matin. C’est donc dans la fraicheur de la nuit (et heureusement) que nous attaquons les 5 kms de montée pour 1100 mètres de dénivelé. Au lever du soleil vers 5h30 nous avons bien avancé, pour le moment ça va bien. En fait ça va même très bien, l’entrainement en altitude porte ses fruits, aucun problème de souffle nous avançons à notre rythme, tranquillement.

Il y a une bonne ambiance sur le chemin, tout le monde s’encourage, notre guide veille à ce que tout se passe bien, c’est très agréable. Et puis enfin au bout de 3h, nous arrivons au sommet. Les premiers nous félicitent, nous attendons les suivants et les félicitons à notre tour, nous sommes tous heureux et immortalisons ce moment par une dernière photo du canyon.

Canyon del Colca - Photo de groupe

We did it 🙂

Après un bon petit déjeuner, nous repartons pour Arequipa. Sur le chemin nous faisons un premier arrêt qui nous offre une vue magnifique sur la vallée del Colca. L’occasion de découvrir des cultures en terrasses de multiples couleurs, principalement quinoa et maïs, façonnées par les hommes grâces à d’ingénieux systèmes d’irrigation depuis plus de 1500 ans.

Canyon del Colca - La vallée

Puis un deuxième à des sources chaudes (trop la flemme de se mettre en maillot de bain et nous aurons surtout l’occasion d’en refaire avec moins de touristes, nous passons notre tour) et un troisième avec vue sur les volcans.

Canyon del Colca - Les volcans

De gauche à droite : Ampato (où on a retrouvé la momie Juanita), Sabancaya (qui fume bien, ce ne sont pas que des nuages) et Hualca hualca.

Arrivés à Arequipa nous prenons une douche et fonçons au terminal de bus, départ pour la célèbre ville inca de Cusco avec au programme le légendaire Machu Picchu !

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 9 au 15 mai

Trajet Puno – Arequipa : Départs réguliers tout au long de la journée du terminal de Puno. Comptez 35 nouveaux soles(NS) par personne environ (mais les prix varient beaucoup selon les compagnies) et 1,5 NS de droit d’accès aux quais pour 5 heures de trajet. Le trajet n’est pas assez long pour être effectué de nuit mais ce n’est pas grave, les paysages de l’altiplano sont comme toujours exceptionnels.

Hostel Caminante Class, Arequipa : Au 207 de l’avenue Santa Catalina, à deux pas de la plaza de armas et de toutes les activités principales. Un hôtel sympa avec chambres propres réunies autour d’un patio, douches chaudes (et nombreuses!), serviettes de bain et savons fournis (on approche du luxe) et grande terrasse sur le toit avec vue sur la ville et les volcans pour se reposer et prendre le petit-déjeuner. Pour seulement 50 NS par nuit petit déjeuner compris, on recommande vraiment! Les propriétaires peuvent se charger d’organiser pour vous le trek au canyon ainsi que votre départ vers votre prochaine destination.

Musées Arequipa : Nous en avons visité trois mais en retenons deux à voir absolument lors de votre passage par Arequipa. En priorité le monastère de Santa Catalina qui se situe d’ailleurs à 10 mètres de l’hostel ci-dessus. Vous aurez certainement la même réaction que nous en arrivant devant la billetterie: et oui, 40 NS l’entrée c’est l’équivalent de 40 empanadas au marché ou de 6 bières dégustées face au coucher de soleil sur les toits d’Arequipa. Mais on peut vous assurer que vous ne regretterez pas votre visite! Comptez au moins deux heures pour visiter le monastère en autonomie. Vous pouvez aussi suivre une visite guidée mais il vous faudra encore débourser 20 NS, ce qui commence à faire vraiment beaucoup de bières (et les explications sont données sur des panneaux tout au long de la visite). Le second musée est le Museo Sanctuarios Andinos situé rue Merced, à proximité de la plaza de armas. Comptez 20 NS l’entrée pour une heure de visite comprenant un film de 20 minutes et un guide pour découvrir la momie Juanita.

Déjeuner et boire un verre à Arequipa : Vous trouverez bien sûr de très nombreux restaurants, bars et boites de nuit dans le centre historique. Voici cependant quelques adresses que nous vous conseillons : pour déjeuner, rendez-vous au marché pour déguster un bon Ceviche avec les locaux (entre 13 et 15 NS la soupe suivie d’un grand Ceviche) ou sur les petits stands d’empanadas et papas rellenas à l’entrée du marché (entre 1 et 2 NS par unité donc vous vous en sortirez pour 3-4 NS par personne pour un bon repas). Pour la fin de journée, nous vous conseillons le bar/restaurant Cafe y Vino situé à l’intérieur du cloitre de la Compania. Le cadre est exceptionnel et vous pourrez y déguster différentes bières artisanales locales pour une dizaine de NS.

Trek au Canyon del Colca : Nous avions prévu de le faire en autonomie après avoir vu sur plusieurs blogs que l’organisation ne présentait aucune difficulté majeure. Mais cela nécessitait une journée supplémentaire et vu les prix proposés par les agences nous vous conseillons vraiment de ne pas vous embêter. Si vous souhaitez tout de même tenter l’aventure seuls, vous trouverez toutes les infos sur le blog des globeblogueurs. Par une agence, le trek de trois jours revient à 150 NS (transport, hébergement, repas, guide) auxquels il vous faudra ajouter 70 NS de droits d’accès au parc naturel, 15 NS si vous souhaitez accéder aux sources chaudes sur le trajet du retour, le dernier déjeuner et les boissons. Attention, les boissons et notamment l’eau sont assez chères dans le canyon donc prévoyez de la monnaie et achetez les plutôt aux vendeurs le long du sentier qui les vendent moins cher que dans les hôtels (environ 10 NS la grande bouteille d’eau). Pour le dernier déjeuner, le bus vous arrête devant un resto pour touristes de Chivay qui propose des menus et buffet entre 20 et 30 NS. Faites 200 mètres dans le village et demandez aux habitants de vous indiquer un restaurant “economico” qui vous proposera un menu complet (entrée, plat, dessert et boisson) pour environ 8 NS. Le bus passera vous chercher le premier jour à 3h à votre hôtel et vous serez de retour vers 17h-18h le dernier jour, ce qui vous permet de récupérer vos bagages à l’hôtel et de prendre un bus de nuit vers votre prochaine destination.

 

14 commentaires

  1. Bonjour heureux comme tout de vous lire et voir vos photos .je vous embrasse .pas trop d insertion avec les coutumes locales évitez le cérémonial des cuys ,je pense que vous ne mourrez pas de faim bisous

    • Solène et Nicolas

      Les cuys ont pour le moment échappé à nos fourchettes en raison de leur prix prohibitif à Cusco mais nous rejoindrons prochainement des coins moins touristiques où nous espérons bien découvrir les coutumes locales…

  2. Bonjour Solène et Nicolas !
    Merci pour la mention de notre article sur le canyon de colca. Je vois que vous avez apprécié autant que nous ce trek. Quelle merveille… Malgré le vertige qui m’aura donné du fil à retordre.
    Bonne route à vous.

    • Solène et Nicolas

      On avait lu votre article et avons bien pensé à toi en regardant le fond du canyon! Votre blog nous aide beaucoup pour essayer d’éviter au maximum les hordes de touristes. Bons voyages et à bientôt!

  3. Bonjour que de decouvertes solene devient sportive , c’est toujours un plaisir de vous lire je ne connaissais pas ces paysages du perou bon courage pour le machu pitchu bisous

    • Solène et Nicolas

      C’est vrai, une belle performance de Solène pour cette montée de 1100 mètres effectuée sans problème! Le Machu Picchu mérite bien sa réputation, le lieu est tout simplement magique. Belle récompense après un long trajet pour l’atteindre. Bisous de Cusco

  4. Y’a des jours, je me demande si vous vous rendez-compte à quel point vous nous faites rêver ! Merci pour l’évasion entre 2 cartons (enfin, un peu plus de cartons…)

    et ce n’est que le début 🙂

    Bisous

    • Solène et Nicolas

      Bon courage pour les cartons! On les fait nous aussi tous les deux jours pour déménager mais on en a un peu moins… Départ demain vers les lignes de Nasca! Bisous

  5. En arrosant mes cactus ce matin je me suis demandée pourquoi ils n allaient pas tutoyer le ciel comme ceux de la photo dans le cañón del Colca… leur univers doit manquer de grandeur…rire. Et puis je me suis laissée emporter par la fascinante histoire á 6 000m d’altitude de “la princesse des glaces” avec les rites et croyances incas.
    Ils sont trop mignons les cochons d inde si vous n avez pas le temps de les deguster, vous pouvez en adopter un comme animal de compagnie!
    Bisous

    • Solène et Nicolas

      Ce pays est plein d’histoires incroyables: Juanita la princesse des glaces, le Machu Picchu construit dans un lieu improbable, les lignes de Nasca survolées ce matin dont le sens reste encore assez flou…

  6. lucette et Michel

    Nous sommes toujours éblouis par vos exploits dans des sites merveilleux. Mis à part la barbarie des Incas pour implorer leurs dieux . Lucette pense que vous buvez trop de bières, mais vu le prix de l’eau. Bises de nos canyons du Pilat.

    • Solène et Nicolas

      Au Chili et en Bolivie les bières sont très chères en raison des taxes, l’équivalent du prix de deux menus complets pour une seule bière. Au pérou 4 soles la bouteille d’eau ou 4 soles les 660 ml de bière, le choix est vite fait! Surtout qu’on est arrivé ce soir en bord de mer…

  7. Bonjour
    Comment s’appelait votre logement à l’oasis de Sangalle?
    Merci pour votre récit, on a hâte d’y être

    • Solène et Nicolas

      Bonjour Laurine,

      Merci pour ton message!
      A vrai dire nous n’avions pas le nom en tête car nous nous étions laissés guider par l’agence. Mais après quelques recherches sur internet nous avons reconnu la piscine sur les photos du Paraiso Las Palmeras Lodge. Dans nos souvenirs les chambres sont vraiment basiques mais la piscine bien appréciable après la rando 🙂
      Bon voyage!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *